Suivez moi

Coups de coeur

Paris 8e : Le Tirrand booste Lasserre

On vous l’a annoncé tôt, très tôt. Les lecteurs de nos « Chuchotis » savent, depuis le 3 septembre, que Nicolas Le Tirrand est le nouveau chef de Lasserre. Ce jeune homme sage et discret, qui n’a eu que quelques dizaines de mètres à accomplir pour changer de maison (il était le chef exécutif  de Yannick Alléno […]...

Article publié il y a 1 jour Restaurants
Paris 8e : Le Tirrand booste Lasserre

Paris 5e : le Mavro nouveau est arrivé

Plus beau, plus chic, toujours gourmand, très luxe : c’est le nouveau restaurant des deux frères Evagoras et Andreas Mavrommatis, de la rue Daubenton, dans le 5e arrondissement, qui, après sa consécration étoilée en février dernier au Guide Michelin, a fermé pour de longs travaux. La maison vient de rouvrir avec allant sous le sceau […]...

Article publié il y a 1 jour Restaurants
Paris 5e : le Mavro nouveau est arrivé

Paris 7e : les émotions de Sylvestre Wahid

Il ouvre davantage au déjeuner, ne se contente pas de draguer le monde le beau monde avec sa brasserie chic au rez de chaussée. Sylvestre Wahid est bien chez lui, dans l’ancien cadre créé au premier étage de Thoumieux jadis pour Jean-François Piège par Indira Madhavi, la vaisselle de table embellie, la table de fromages […]...

Article publié il y a 2 jours Restaurants
Paris 7e : les émotions de Sylvestre Wahid

Metz : la belle cave à manger des Lemercier

Ludovic et Maxime Lemercier, père et fils, associés à François Adam de la Vigne d’Adam à Plappeville, ont fait d’un ancien café du quartier Sainte-Thérèse une cave à manger de qualité. On vient ici faire son marché, choisir son vin, croquer un morceau, acheter de jolis crus, des pâtes artisanales de Gragnano et divers produits […]...

Article publié il y a 3 jours Boutiques
Metz : la belle cave à manger des Lemercier 3

Metz : les douceurs « néo-tradis » de Thibault Richard

« Ne cherchez pas l’amour, cherchez des pâtisseries« : c’est la devise de Thibaut Richard, 29 ans, natif de Metz et un faux air de Romain Duris, passé à l’école Lenôtre à Plaisir, qui s’est installé à son compte sous les arcades médiévales de la place Saint-Louis. Ses exquis arguments – kougelhopf classique ou aux pralines roses, […]...

Article publié il y a 3 jours Boutiques
Metz : les douceurs « néo-tradis » de Thibault Richard

Metz : un ban pour Dufossé !

Attention, poids lourd! Et depuis le temps qu’on le suit sans complaisance, depuis le Royal Champagne à Champillon-Bellevue , en passant par le Domaine du Roncemay à Aillant sur Tholon, et bien sûr depuis la création de cette Citadelle dans un ancien magasin aux vivres de 1569, face au palais du Gouverneur Militaire de Metz, […]...

Article publié il y a 4 jours Restaurants
Metz : un ban pour Dufossé !

Metz : retour à la Brasserie

C’est toujours le bon coût de la Citadelle, une brasserie gaie, gourmande, alerte, ouverte tous les jours, qui permet à l’équipe étoilée du Magasin aux Vivres de jouer la cuisine du marché à tarifs sages. Les menus ont belle mine, proposent des mets tendance des clins d’oeil régionaux, des choses vives et dans le vent, […]...

Article publié il y a 5 jours Restaurants
Metz : retour à la Brasserie

Metz : un « Derrière » à croquer

Johan Capodiferro et Marine Monchal, que l’on connut jadis au Jardin des Chefs rue des Jardins, ont repris ce repaire de charme qu’ils ont revu sobre, chic et gourmand. Johan, natif de Metz, formé à la XIIe Borne à Delme, chez les François, a travaillé à Londres, en Thaïlande, à Nice, compose des mets riches, […]...

Article publié il y a 6 jours Restaurants
Metz : un « Derrière » à croquer

Metz : la maison de Nicolas

On a connu Nicolas Rapenne au El Theatris, de la place de la Comédie. Ce natif de Vesoul, qui travailla au Grand Duché du Luxembourg (au Zanzen et à la Fourchette à Droite), après avoir oeuvré sur la Côte d’Azur (au Vistaero et à la Ferme de Mougins), a racheté l’ancienne maison Renaissance de Thierry […]...

Article publié il y a 6 jours Restaurants
Metz : la maison de Nicolas 1

Paris 6e : Rejou booste l’Hôtel

L’Hôtel, rue des Beaux Arts, là où Oscar Wilde mourut « au-dessus de (ses) moyens », vous connaissez. La table, maison, nommée tout simplement « le Restaurant », possédait son étoile sous la gouverne de Julien Montbabut. Grégory Rejou vient d’y débarquer avec l’ambition d’y instiller sa marque. A trente trois ans, ce jeune holmme […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Paris 6e : Rejou booste l’Hôtel

Monaco : le brio d’Antonio

Alain Angenost, notre correspondant de la Côte d’Azur, a revisité d’un oeil neuf Rampoldi, institution italienne monégasque,boosté par Antonio Salvatore… Natif d’un village médiéval de la province de Potenza dans le sud de l’Italie, Antonio Salvatore a vu son enfance bercée par les senteurs de la cuisine familiale. Rapidement il a su qu’il en ferait […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Monaco : le brio d’Antonio

Paris 11e : quoi de neuf? Mansouria!

Elle est toujours à la mode, petite reine d’un quartier qui bouge, dans sa table d’angle qui promeut la cuisine marocaine avec allant, elle vante la salade de mauve, aux airs d’oseille sauvage, les trids (la pâte tirée) pour accompagner un tagine de poulet aux châtaignes, parfait pour l’automne, un couscous de légumes, avec courgettes, […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Paris 11e : quoi de neuf? Mansouria!

La Bussière-sur-Ouche : les belles nuits de l’abbaye

Un trésor retrouvé, un monument remis au jour, un miracle en plein champ, un chef d’oeuvre en péril et rénové avec amour : il y a tout cela ici même. Imaginez, dans le creux verdoyant de la vallée de l’Ouche, une abbaye cistercienne du XIIe siècle, fondée par un Anglais, Etienne Harding, 3e abbé de […]...

Article publié il y a 1 semaine Hôtels
La Bussière-sur-Ouche : les belles nuits de l’abbaye

La Bussière-sur-Ouche : la Bourgogne selon Guillaume Royer

1131 : année de fondation de cette belle abbaye cistercienne en plein champ. A cette enseigne, le MOF 2015 Guillaume Royer, natif de Châteauneuf-en-Auxois, passé longuement aux côtés de Christophe Bacquié à Calvi et au Castellet, après le Pas de l’Ours à Crans, Marcon à St Bonnet le Froid et Lameloise à Chagny, raconte les […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
La Bussière-sur-Ouche : la Bourgogne selon Guillaume Royer

Montlivault : les éblouissements de Christophe Hay

Notre vieux complice Dominique Brugière a eu le coup de coeur pour un repas d’automne dans la belle maison à fleur de Loire de Christophe Hay. « La Maison d’à Côté », est à Montlivault, un village de 1.200 habitants à 15 kilomètres de Blois, l’hôtel-restaurant de Christophe Hay. Ce dernier a fait de ce lieu moderne […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Montlivault : les éblouissements de Christophe Hay 5

Pagny-le-Château : le bonheur chez Iza

On l’a connue à Paris, dans le 5e, à fleur de Seine. Et voilà qu’on la retrouve, vingt ans plus tard, dans un petit village des abords de la sortie autoroutière de Beaune. La mairie du village lui a ouvert les portes d’une maison du pays et voilà Iza Guyot toute pimpante, proposant la cuisine […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Pagny-le-Château : le bonheur chez Iza 3

Beaune : au bonheur de Mourad

Loiseau des Vignes? On vous en avait parlé à l’époque de Christophe Quéant. Ce dernier, qui s’est installé à son nom, a été remplacé par Mourad Haddouche. Ce quadra dynamique, natif de Marseille, qui a travaillé chez Baumanière, à l’Escale à Carry-le-Rouet, à Terre Blanche dans le Var, mais aussi à Paris aux Elysées du […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Beaune : au bonheur de Mourad 2

Courban : les délices de Taka

Il s’appelle Takashi Kinoshita, est l’étoilé (nippon) du Nord de la Bourgogne, a été formé à Tokyo, est présent en France depuis près de quinze ans. Il a oeuvré chez Jean-Pierre Billoux à Dijon, au Pré aux Clercs, où il a appris le français sur le tas, puis chez le MOF Robert Bardot, ex du […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Courban : les délices de Taka 1

Courban : le bonheur est au château

Une maison de maître de 1820, avec des plans d’eau, son parc, au calme d’un beau village : ce fut jadis le lieu d’un château détruit à la révolution, mais dont demeure le pigeonnier du XVIe siècle. Nous sommes chez les Vandendriessche, Flamands de Lille, qui cherchaient un lieu de vie plus au Sud, se […]...

Article publié il y a 2 semaines Hôtels
Courban : le bonheur est au château

Reims : séjour aux Crayères

C’était le palais de Mme Veuve Pommery, sa dernière demeure. Ce fut, à partir de 1983, la belle maison des Boyer sous le sceau de Xavier Gardinier. Les fils de ce dernier, qui possèdent Taillevent et Drouant à Paris, l’ont reprise avec brio, redonné son lustre avec la décoration chaleureuse de Pierre-Yves Rochon. Chambres belles […]...

Article publié il y a 2 semaines Hôtels
Reims : séjour aux Crayères