Suivez moi

Coups de coeur

Paris 6e : les nouveaux plaisirs du Lutétia

Un salon avec verrière, un mobilier chic, sobre, façon lodge, les ferronneries entre Art Déco et Art Nouveau, la vue sur le patio, la lumière diffusée par le plafond, la bibliothèque du fond, le service civil, l’accueil non stop de 8h à 23h, le temps d’un petit déjeuner copieux ou non, d’un verre, d’une pâtisserie […]...

Article publié il y a 1 jour Restaurants
Paris 6e : les nouveaux plaisirs du Lutétia

Handschuheim : la belle Espérance !

Cette maison star du Kochersberg , vous la connaissez par coeur. Elle fameuse pour ses tartes flambées en multi version, la finesse de sa pâte craquante, son mélange crème/fromage tenu secret, ses lardons, son huile de colza, ses oignons, plus des ingrédients comme le munster, l’ail et bien d’autres. Version classique nature, gratinée, forestière aux […]...

Article publié il y a 4 jours Restaurants
Handschuheim : la belle Espérance ! 1

Maisonsgoutte : une mirabelle d’exception chez les Hubrecht

C’est comme un éternel coup de coeur au pays des fruits et des distilleries, celui du Val de Villé. Nous sommes à Maisonsgoutte chez les Hubrecht, non loin du col de Steige. Dans le creuset de ce discret village montagnard, Marie-France et son mari Bertrand, qui fut longtemps facteur ici même comme aux environs, font […]...

Article publié il y a 4 jours Boutiques Étiquettes : , , , , , , ,
Maisonsgoutte : une mirabelle d’exception chez les Hubrecht

Rouffach : Bohrer le rebelle

Il est toujours le cuisinier conquérant d’Alsace, mais en version cachée, façon « bureau des légendes », espion de lui-même, caché dans toute l’Alsace, de Strasbourg à la banlieue de Mulhouse, sans abandonner son siège de Rouffach, sa maison mère. Ex grand chef patron valant deux étoiles et s’étant vu, fort injustement, retirer son unique macaron rue […]...

Article publié il y a 5 jours Restaurants
Rouffach : Bohrer le rebelle

Natzwiller : Metzger, la relève est là !

Les Metzger à Natzwiller? Une maison montagnarde de confiance qui se rénove. Les générations s’y succèdent avec allant. Yves, en cuisine, est désormais relayé par son fils Mathieu et son futur gendre, Jérôme Hess. Sa fille Céline remplace volontiers sa mère Corinne en salle. « La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre », rappelle Yves, car […]...

Article publié il y a 6 jours Restaurants
Natzwiller : Metzger, la relève est là !

Colmar : les douceurs de Gilg

Star de Munster, sa ville natale où il a révolutionné le style de la maison paternelle, formé chez Fauchon du temps de Pierre Hermé, Jacques à Mulhouse, Segond à Aix-en-Provence, Thierry Gilg est également la neuve vedette sucrée de Colmar. Sa boutique moderne  a été rénovée avec sobriété. Son beau-frère Nicolas Dupré l’anime avec ardeur […]...

Article publié il y a 1 semaine Boutiques
Colmar : les douceurs de Gilg 1

Saint-Tropez : les douceurs de la Bastide

La Bastide Saint-Tropez est devenue une institution hôtelière et gourmande qui dure. Notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost, qui est fan, nous dit tout… Ce qui plaît à Saint-Tropez, c’est qu’il y a tout et son contraire. La fête et la « coolitude » peuvent s’y acoquiner. Fashionistas, VIP, et fêtards en goguette adorent se […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Saint-Tropez : les douceurs de la Bastide

Bach : bref éloge de Monique Valette

D’elle, on a tout dit: qu’elle était une reine de son métier, une sainte femme, une sacrée philanthrope, une aubergiste d’exception, une cuisinière aux doigts de fée, une conteuse hors pair, une « cheffe » pile comme on l’aime, avec sa chaleur, sa gentillesse, son accent, une comédienne, aussi, qui joue son propre rôle, avec une sincérité […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Bach : bref éloge de Monique Valette

Cahors : les belles nuits du Divona

C’est le nouveau quatre étoiles de Cahors, un maillon de luxe à la française d’une chaîne américaine, avec son architecture audacieuse tout en volutes et béton, signée du cadurcien Franck Martinez, la proximité immédiate du Pont Valentré, qu’il souligne et épouse, sans s’y opposer, le Lot en ligne de mire. Forme allongée et futuriste, couleurs […]...

Article publié il y a 1 semaine Hôtels
Cahors : les belles nuits du Divona

Cahors : le classique sûr du Balandre

Vous connaissez cet établissement centenaire tenu par les Marre depuis plusieurs générations. Alexandre relaie désormais Gilles aux fourneaux. Tous deux sont passés par l’Auberge de l’Ill d’Illhauersen. Gilles a également « fait » Taillevent, tandis qu’Alexandre est passé par chez le compagnon de route de son père rue Lamennais, Jean-Michel Eblin, au Maximilien, sans omettre Gilles Goujon […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Cahors : le classique sûr du Balandre

Cahors : l’eau à la bouche chez les Dive

Jean-François Dive? On l’a connu jadis dans la vieille ville de Cahors rue Saint Urcisse, avant de le retrouver sur les allées Fénélon, dans le quartier moderne et central de la ville, à deux pas de la statue de Gambetta. Ce natif de Mons, en Belgique, passé à la Villa Lorraine et à l’Ecailler du […]...

Article publié il y a 1 semaine Restaurants
Cahors : l’eau à la bouche chez les Dive 2

Dijon : les saveurs d’Aurélien

Aurélien Mauny?  Vous connaissez ce chef discret, présent depuis une décennie à la Cloche, après avoir oeuvré chez Eric Briffard à Paris, Mathieu Viannay (au M et au 33 Cité à Lyon), l’Abbaye de la Bussière en Côte d’Or, sans omettre l’apprentissage au Chalet Bleu, dans sa ville natale d’Autun. Ce pur Bourguignon, qui n’a […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Dijon : les saveurs d’Aurélien

Paris 11e : les délices de Robert

Il s’appelle Peter Orr, est australien, a voyagé en Angleterre, travaillant à Londres avec Giorgio Locatelli et Gary Rhodes, s’est retrouvé au Passage, dans le 11e, est désormais à son compte, avec deux associés français, dans une salle claire et gaie, où il s’exprime en cuisine ouverte. Ce qu’il propose, sous l’enseigne empruntée au prénom […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Paris 11e : les délices de Robert

Paris 9e: en haut de Paris, chez Perruche

Perruche? C’est « le » lieu tendance du moment, bon, drôle, dans l’vent de l’époque, à ne pas laisser filer, un « rooftop » au sommet du grand magasin du Printemps qui tutoie les monuments de Paris. Sacré Coeur, Opéra ou Tour Eiffel sont ici vos voisins. Il y a, au 9e étage, le bar avec les cocktails malicieux […]...

Article publié il y a 2 semaines Restaurants
Paris 9e: en haut de Paris, chez Perruche

Paris 16e : une Girafe façon Tour Eiffel-sur-mer

Après Monsieur Bleu, au Palais de Tokyo et Loulou, dans le Musée des Arts Décoratifs, voilà, au sein de la Cité de l’Architecture, cette Girafe très marine constitue le troisième trophée – et triomphe – du duo Laurent de Gourcuff/Gilles Malafosse, le premier dirigeant le groupe Noctis spécialisé dans l’événementel, associé à Accor, le second, […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Paris 16e : une Girafe façon Tour Eiffel-sur-mer

Mandelieu-La-Napoule : l’Oasis entre passé et futur

La nouvelle donne de l’Oasis, la grande maison de la Napoule, fameuse depuis Louis Outhier, prolongée par les frères Raimbault, racontée par notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost. On l’écoute… Depuis que Stéphane Raimbault s’est associé à Iskandar Safa, milliardaire franco-libanais propriétaire du Domaine de Barbossi, il a pris du recul dans son […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Mandelieu-La-Napoule : l’Oasis entre passé et futur

Calvi : les saveurs de la Signoria

On a retrouvé Alexandre Fabris! Ce Bourguignon, natif de St Rémy, près Chalons-sur-Saône, qui nous avait enthousiasmé au Grain de Sel, la belle table du Relais & Châteaux de Val d’Isère le Savoie, après avoir a oeuvré chez Meneau à Vézelay, Lameloise à Chagny, au Grand Hôtel de St Jean Cap Ferrat et chez Bérard […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Calvi : les saveurs de la Signoria

Calvi : le grand charme de la Signoria

Cette ancienne demeure génoise, sise à quelques pas de l’aéroport, qui date du XVIIe siècle, mais a été soigneusement revue au goût du jour, douce et colorée, avec ses oeuvres d’art disséminées dans le parc, parsemant les murs, est la maison privilégiée de Jean-Baptiste Ceccaldi, qui en a fait un Relais & Châteaux à part. […]...

Article publié il y a 3 semaines Hôtels
Calvi : le grand charme de la Signoria

Calvi : l’Alsacien de la Villa

Dans cette belle villa, avec ses dépendances et ses piscines, son point de vue unique et montueux sur la mer, la baie de Calvi, la citadelle, la table est fameuse. On y connut Christophe Bacquié, qui eut ici deux étoiles, puis Sébastien Sévellec, puis Laurent Renard. C’est aujourd’hui Jérôme Voltzenlogel, 28 ans, originaire de Lampertheim […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Calvi : l’Alsacien de la Villa

Kaysersberg : la folie Nasti

Olivier Nasti? On le suit depuis l’origine si l’on peut dire: sa reprise jadis du Caveau d’Eguisheim, où ce jeune ancien de Roellinger et d’Haeberlin, natif de Belfort, rallié à l’Alsace, piétinait inexplicablement au pied de l’étoile. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, la gloire est arrivée, avec le titre envié de MOF […]...

Article publié il y a 3 semaines Restaurants
Kaysersberg : la folie Nasti