Suivez moi

En ce moment sur le blog

Découvrez les articles du blog à la une

Restaurants, boutiques, hôtels, retrouvez nos articles les plus récents

Paris 16e : l’Italie d’Antonio Elias

Il est portugais d’origine, mais vante avec verve les bons produits de toute l’Italie, dans cette mince et discrète échoppe qu’il a reprise il y a quinze ans. Charcuteries de montagnes, pâtes de qualité (Setaro), vins, fromages, mozzarella di buffala, burrata et huiles d’olives cohabitent dans la bonne humeur chez Antonio Elias. Rare: la maison […]...

Article publié il y a 1 jour Boutiques
Paris 16e : l’Italie d’Antonio Elias 1

Qu’est ce qu’on mange ce soir chez Anne Lataillade?

L’exquise Anne Lataillade? On la connaît pour son blog Papilles et Pupilles, où elle conte ses voyages, évoque ses passions, livre ses recettes, disserte de ses secrets. Cette mère de famille muée en journaliste bourlingueuse en démarré dans le métier en mettant la main à la pâte pour des enfants allergiques (aux oeufs et au […]...

Article publié il y a 1 jour Livres
Qu’est ce qu’on mange ce soir chez Anne Lataillade?

Paris 9e : un Jules au Café Jules

Un café gourmand au pied du Printemps, un brin moderne, avec la déco sobre, chic, contemporaine, un brin futuriste de Wilmotte, la signature d’un MOF, Fabien Lefebvre, pour un hot dog à la française, rebaptisé le « jules », en version basque (avec saucisse au chorizo, oignons confits, piperade et piment d’Espelette), alsacienne (saucisse de boeuf et […]...

Article publié il y a 1 jour Restaurants
Paris 9e : un Jules au Café Jules

Paris 8e : Crillon, le bonheur au patio

Au Crillon, la Brasserie d’Aumont, c’est toujours le bonheur simple et pur, dans une cour minérale avec ses quelques arbres, loin de la foule, si près du monde, au coeur de Paris, sur la place de la Concorde, le patio le plus malicieux de Paris. Justin Schmitt est à la manoeuvre en cuisine, tandis que […]...

Article publié il y a 1 jour Restaurants
Paris 8e : Crillon, le bonheur au patio

Paris 18e : la sûreté du Coq Rico

Si vous voulez éviter les pièges à touristes de la rue des Abbesses (je me suis échappé dare-dare du « Vrai Paris », recommandé par certains de mes confrères, comme « A nous Paris« , ce qui m’a permis de constater qu’il y a des « fake restaurants » comme il y a des « fake news »), montez, via la rue de […]...

Article publié il y a 2 jours Restaurants
Paris 18e : la sûreté du Coq Rico 2

Les mondes de Michel Déon de Christian Authier

Un monde d’exils et de voyages, d’écriture et de soleil, de rivages et de bonheurs, les rendez-vous de Sintra, de Patmos et de Spetsaï, le balcon de Tynagh, les plages du Cap-Ferrat, les arches de Déon, l’aventure des « Hussards », une leçon de vie (aimer la sienne, la protéger, fuir les « ismes« ): voilà, entre autres, ce […]...

Article publié il y a 2 jours Livres
Les mondes de Michel Déon de Christian Authier

Eguisheim : la sagesse de la Grangelière

Christophe Cavelier? On l’a connu jadis en chef étoilé au Valet de Coeur de la Pépinière à Ribeauvillé. Depuis huit ans, il est devenu l’aubergiste sage de la Grangelière, y remplaçant Patrick Finckbeiner, alors venu du château d’Isenbourg à Rouffach, dans le coeur du village d’Eguisheim. Lorsque les amis de la cave Wolfberger font goûter […]...

Article publié il y a 2 jours Restaurants
Eguisheim : la sagesse de la Grangelière

Les chuchotis du lundi : Robuchon et après, les Mavro en Alsace, les Pourcel et Toix, Staub rachète les Halles de Bourdain, l’avènement de Guillaume Kassel, l’Alta Peyra change de mains

Joël Robuchon et après Un hommage lui sera rendu publiquement, avec tous ses amis cuisiniers, à la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers, sa  ville natale, vendredi 17 Août 2018 à 15h00. Les obsèques, elles, se dérouleront d’abord dans l’intimité familiale. Joël Robuchon, qui laisse orphelin le monde entier de la cuisine, avait également trois enfants, Eric, […]...

Article publié il y a 2 jours Actualités
Les chuchotis du lundi : Robuchon et après, les Mavro en Alsace, les Pourcel et Toix, Staub rachète les Halles de Bourdain, l’avènement de Guillaume Kassel, l’Alta Peyra change de mains 3

Le Bonhomme : munster chez Claudepierre

Un paradis vosgien, avec ses vaches, ses vertes prairies douces comme les tissus soyeux d’un tailleur anglais, des laitières paisibles, plus un fermier qui prend son temps, Gérard Claudepierre, travaille au lait cru munster (3 à 4 semaines au moins d’affinage) et barikass ou tomme (3 mois au moins): voilà ce qu’on trouve là, en […]...

Article publié il y a 3 jours Boutiques
Le Bonhomme : munster chez Claudepierre

Turckheim: un pickelfleisch chez Geismar

Charcutier et traiteur vedette à Turckheim, restaurateur à Colmar à la Winstub Flory, héritier dynamique à Turckheim de la maison fondée par ses ancêtres en 1784, où il travaille au labo et au gré de son fumoir à l’ancienne où l’on oeuvre aux résineux, Jacques Geismar mitonne aussi bien les produits de la tradition d’Alsace […]...

Article publié il y a 3 jours Boutiques
Turckheim: un pickelfleisch chez Geismar

Handschuheim : la belle Espérance !

Cette maison star du Kochersberg , vous la connaissez par coeur. Elle fameuse pour ses tartes flambées en multi version, la finesse de sa pâte craquante, son mélange crème/fromage tenu secret, ses lardons, son huile de colza, ses oignons, plus des ingrédients comme le munster, l’ail et bien d’autres. Version classique nature, gratinée, forestière aux […]...

Article publié il y a 3 jours Restaurants
Handschuheim : la belle Espérance ! 1

Maisonsgoutte : une mirabelle d’exception chez les Hubrecht

C’est comme un éternel coup de coeur au pays des fruits et des distilleries, celui du Val de Villé. Nous sommes à Maisonsgoutte chez les Hubrecht, non loin du col de Steige. Dans le creuset de ce discret village montagnard, Marie-France et son mari Bertrand, qui fut longtemps facteur ici même comme aux environs, font […]...

Article publié il y a 4 jours Boutiques
Maisonsgoutte : une mirabelle d’exception chez les Hubrecht

Châtenois : un musée chez les Meyer

Les frères Meyer, Lionel et Arnaud,  qui gèrent la distillerie familiale à Hohwarth, près d’Albé,  ont ouvert sur la grand route qui relie Sélestat au Val de Villé, un vaste espace dédié à la distillation aussi bien d’eaux de vie de fruits et de baies d’Alsace, que de liqueurs et surtout de whisky. La beauté […]...

Article publié il y a 4 jours Boutiques
Châtenois : un musée chez les Meyer

Rouffach : Bohrer le rebelle

Il est toujours le cuisinier conquérant d’Alsace, mais en version cachée, façon « bureau des légendes », espion de lui-même, caché dans toute l’Alsace, de Strasbourg à la banlieue de Mulhouse, sans abandonner son siège de Rouffach, sa maison mère. Ex grand chef patron valant deux étoiles et s’étant vu, fort injustement, retirer son unique macaron rue […]...

Article publié il y a 4 jours Restaurants
Rouffach : Bohrer le rebelle

Steige : changement de tête chez Nusbaumer

Nicolas Lombard, champenois de Reims, passé longuement chez Pernod-Ricard, Vranken-Pommery et à la Maison du Whisky à Paris, vient de reprendre cette demeure fameuse du Val de Villé, créée par Jos Nusbaumer en 1947. Les deux belles demeures à pans de bois reconstituées, situées de part et d’autres de la grand route qui mènent au […]...

Article publié il y a 5 jours Boutiques
Steige :  changement de tête chez Nusbaumer 2

Ranrupt : les confitures du Climont

Le Climont? Le sommet juste en face. Vous êtes là chez les Krencker dont la demeure est désormais gérée par leur fille Perrine Krencker-Hilberer et son mari Frédéric. La devise maison, empruntée à Georges Duhamel (« Comme le monde serait triste sans l’odeur des confitures » ) figure toujours au fronton de la maison. Un « muséo-bus » permet […]...

Article publié il y a 5 jours Boutiques
Ranrupt : les confitures du Climont 1