776 hôtels

Filtres sélectionnés :Hôtels

20, rue du Général Koenig - 67330 Neuwiller-les-Saverne
Menu : 13,90 (formule, déj., sem.), 31, 35 (dim.) €. Carte : 35-45 €.
Chambres : 51-72 €.
Le Herrenstein

La terrasse face à l’abbatiale, les nids de cigogne, les bâtiments médiévaux, la magie du grès rose: il y a l’environnement, le décor, comme un cadre de théâtre façon carte postale. Mais le Herrenstein c’est autre chose: un hôtel simple avec ses chambres cosys, ses salles refaites et revues, la gentillesse de Laurence et d’Anaïs, les deux belles soeurs, le doigté de Fabrice, frère de la première, mari de la seconde, qui sait jouer gastro, bistrot, taverne à la fois.

Mi-landais, mi-alsacien, passé autrefois chez Jean-Pierre Caule au Bon Coin de Mimizan, rusant avec la tradition d’Alsace, Fabrice Cazemajor ravit...

Lire l'article en entier : Neuwiller-les-Saverne: la douceur des Cazemajor
Article publié il y a 2 semaines

1620 Route d'Avignon - 84440 Robion
Chambres : 100-200 €.
Le Domaine des Peyre

Un domaine de vin, avec sa collection de voitures anciennes, ses gîtes contemporains, sa galerie d’art, réveillé avec le coup de baguette magique administré par notre amie Patricia Alexandre et son mari Georges Antoun: notre correspondant de PACA, Alain Angenost, nous en dit tout…

Le Domaine des Peyre, une propriété de 32 hectares, dont 22 de vignes en restanque, somnolait gentiment depuis de nombreuses années. Il a suffi qu’un magicien de l’hôtellerie, Georges Antoun (New Hôtels), et une bonne fée de la presse, Patricia Alexandre (ancienne journaliste de l’Hôtelllerie, devenue directrice de GaultMillau) pour que tel un vignoble charmant, il...

Lire l'article en entier : Robion-en-Luberon: les deux font la Peyre
Article publié il y a 2 semaines

Kinzigtalstraße 20 - 77799 Ortenberg
Menu : 22 (formule), 24 (déj.), 44 (dîn.) €. Carte : 45-55 €.
Chambres : 62-92 €.
Fermetures : Lundi, dimanche soir.
Edy's Restaurant im Glattfelder

Le vignoble, le village, le château cousinent, côté pays de Bade, avec l’Alsace. Strasbourg est à vingt minutes, s’aperçoit depuis les hauts du bourg. La perle gourmande du lieu? Elle est tenue, depuis vingt ans déjà, par , alsacien, natif de Barr, qui fut étoilé à Offenbourg au Canard.  Cet ancien du Romain à Strasbourg, passé au Im Schiffchen à Dusseldorf, avec Jean-Claude Bourgueil, à Dusseldorf, dans le faubourg de Kaiserwerth, qui forma jadis Christian Bau, l’actuel trois étoiles du Schlosshotel de Perl Nennig en Sarre, connaît la musique.

La cuisine qu’il propose? Rustique, raffinée, française et badoise tout à...

Lire l'article en entier : Ortenberg: le bonheur chez Edy
Article publié il y a 2 semaines

2 Place du Mail - 26230 Grignan
Menu : 24,50, 29,50 € (bistrots), 65, 105€ (tout truffe) . Carte : 85 €.
Chambres : 99-495 €.
Fermetures : Ouvert tous les jours. Horaires : 12h-14h, 19h30-21h30.
Le Clair de la Plume

Une perle drômoise, dénichée et vantée par notre correspondant de la côte d’Azur, empruntant des chemins « nordistes » avec ferveur…

Au sud de la Drôme, Grignan, son château du XII siècle dominant fièrement ce charmant bourg sur son piton rocheux, c’est la Provence dans toute sa beauté, les senteurs de la lavande, ses bois environnants, ses vignes, ses truffières et son lavoir public s’inspirant du temple de l’Amour au petit Trianon à Versailles.

La marquise de Sévigné, belle-mère du seigneur de ces lieux, y résida souvent, y écrivant ses célèbres « Lettres » à sa fille, Françoise Marguerite de Sévigné, devenue comtesse de Grignan. En...

Lire l'article en entier : Grignan: les délices d’Allano
Article publié il y a 2 semaines

Chemin des Salettes - 06570 Saint-Paul-de-Vence
Menu : 19, 29, 39 €. Carte : 45 €.
Chambres : 85-150 €.
Fermetures : Ouvert tous les jours. Horaires : 12h30-14h30, 19h30-21h30.
La Vague de Saint Paul

Un hôtel et une table peu ordinaires, au cœur de l’arrière-pays niçois, dénichés avec ferveur par notre correspondant de la côte, l’éternel Alain Angenost à qui rien n’échappe.

Voilà une demeure blottie, au calme, au milieu d’une végétation luxuriante, dont on doit l’architecture en forme de vague à André Minangoy (Marina Baie des Anges à Villeneuve Loubet). Cet ex-centre de congrès que de grands travaux de modernisation, entrepris en 2012, ont transformé en un moderne boutique-hôtel, a son charme.

Toutes les chambres ont leur terrasse, donnant sur la verdure avec, en prime, le chant des oiseaux. La piscine (chauffée) est un havre de relaxation,...

Lire l'article en entier : Saint-Paul-de-Vence: laissez vous porter par la Vague
Article publié il y a 2 semaines

Dorfstraße 67 - 6561 Ischgl
Chambres : 70-105 (1/2 pens.) €.
Hotel Post Ischgl

Bon, je sais, voilà le genre d’hôtel que je ne recommanderai pas forcément si, au détour d’un voyage de presse, il ne m’arrivait d’y dormir. Il y a les failles de l’accueil, l’absence de qui que ce soit, le soir, à la réception, l’inconséquence de la « concierge » qui, le jour de votre départ, de libérer la chambre à 10h car il faut la préparer pour les suivant. Sans omettre l’absence de frigo dans celle-ci, de l’air conditionné et de toute eau minérale, plus les vues – sur une grue à l’avant, sur les chalets voisins à l’arrière, même du...

Lire l'article en entier : Ischgl: les failles du Post
Article publié il y a 3 semaines

Dorfstraße 73 - 6561 Ischgl
Menu : 72-112 (dîn.) €. Carte : 65 €.
Chambres : 80-105 (été), 120-230 (hiver) en 1/2 pens. €.
La Stuva à l'Hotel Yscla Ischgl

Yscla? Le nom de Ischgl en idiome retho-romanche. D’où aussi cette belle et insolite façade en s’graffito qui cousine avec celles de l’Engadine. Chez les Parth, qui occupent d’importantes fonctions au sein du tourisme officiel d’Ischgl, la tradition de l’hôtellerie et du bien recevoir se transmet là de père en fils.

Voilà donc le rejeton, doué, de la famille, le petit Benjamin 27 ans, passé chez Santi Santamaria au El Raco de Can Fabes en Espagne, après des classes chez Heinz Winckler à Aschau, Christian Blind au Krusa, Christian Plumail de l’Univers à Nice et chez Marc Haeberlin à l’Auberge...

Lire l'article en entier : Ischgl: les malices de Benjamin
Article publié il y a 3 semaines

Dorfstraße 77 - 6561 Ischgl
Carte : 40 €.
Chambres : 87-91 (1/2 pens.) €.
Hotel Tirol Alpin Spa

Voilà le type même de l’hôtel qu’on a envie de recommander pour sa gentillesse, sa modestie, la modération de ses tarifs, son sens de l’accueil, ses dames en dirndl, ses apéritifs en plein air, ses cocktails qui vous mettent le coeur en joie après une belle balade.

On ajoute les mets du sage Manfred Aloys, passé notamment au Park Hôtel à Weggis, et qui sait cuisinier – en pension comme à la carte – au fil des saisons et des bons produits de sa région. Dans un cadre boisé, clair, net, avec son beau kachelofen, on fait un sort au...

Lire l'article en entier : Ischgl: la sagesse du Tirol
Article publié il y a 3 semaines

1 Promenade des Anglais - 06000 Nice
Menu : 29 € (dej. sem.), 59 € (dîner). Carte : 70 €.
Chambres : 160-350 €.
Fermetures : Ouvert tous les jours. Horaires : 12h-14h30, 19h-22h30.
La Terrasse au Méridien Nice

Un coup de fraîcheur bienvenu à Nice avec la découverte de la terrasse du Méridien par notre correspondant de la côte, Alain Angenost.

Depuis juin 2013, Éric Brujan dirige les cuisines du Méridien de Nice. C’est la nouvelle étape d’un parcours voyageur qui l’a mené de Drouant au Nikko, de l’Hôtel Montalembert (cinq ans) au Méridien Étoile (il fut chef de l’Orénoc en 2008), en passant par les USA (Boston et New Orléans). Sa cuisine est à l’image de ce parcours, revisitant les productions locales, dans la saison, façon cuisines du monde, avec une touche de bio.

À la Terrasse, le...

Lire l'article en entier : Nice: sur la terrasse du Méridien
Article publié il y a 3 semaines

6, rue des Déportés - 23200 Aubusson
Menu : 22, 29, 33, 39, 43 €. Carte : 38-45 €.
Chambres : 75 €.
Le France

René Jean Hawaï, né en Belgique, voyageur du monde, passé aux Caraïbes et aux Antilles, est Creusois depuis six ans, où il a repris le France, belle adresse historique au cœur du vieil Aubusson. Cet ancien relais de poste se met en scène sans perdre sa nature de théâtre médiévalisant. La cour aux beaux jours, avec sa fontaine qui coule en abondance, est un bonheur de plein été.

Les divers menus jouent le terroir limousin au sens large, avec un bavarois de chèvre au miel d’ici, un fromage rôti sur son croûtons ou un oeuf « Onsen » aux trompettes (un peu...

Lire l'article en entier : Aubusson: Hawaï en Creuse
Article publié il y a 3 semaines

domaine de la Fôt - 23300 Noth
Chambres : 95-280 €.
Château de la Cazine

Cette grande demeure de briques rouges bâtie par les Curel au XIXe siècle ne manque pas de tenue dans son parc. Les chambres ont rénovées avec soin et charme, dotées d’un mobilier moderne dans le goût romantique. La table est de qualité et les salons sont cosys. En revanche, manque ici une gouvernante digne de ce nom qui pourrait veiller aux moindres détails du séjour, du soin des chambres à celui de la piscine, superbe d’aspect, mais quelque peu laissée à l’abandon. Le lieu, qui est le fleuron du groupe Ducasse, Hôtels & Demeures de Collection, dans la Creuse,...

Lire l'article en entier : Noth: nuits de charme à la Cazine
Article publié il y a 3 semaines

1, rue des Lilas - 23600 Nouzerines
Menu : 16 (déj.), 25, 29, 32, 42 €. Carte : 45 €.
Chambres : 75 €.
Fermetures : Lundi, mardi midi, dimanche soir (hors saison). Horaires : 12h-13h45, 19h30-20h45.
La Bonne Auberge

Sylvain Lanusse et sa souriante épouse Valérie ont transformé une auberge de village face à l’église romane en lieu moderne, coloré, contemporain. Formé dans l’Allier, entre Montluçon et Moulins, passé notamment à Nieul à la Chapelle Saint-Martin et au Chapon Fin à Bordeaux époque Garcia, Sylvain cuisine avec sérieux à partir des produits locaux, tandis que Valérie, limousine côté Haute-Vienne, formée en salle au Moulin de Lagorce et au Pont de l’Ouysse à Lacave, accueille avec grâce et conseille les vins avec sagacité.

Maquereau et radis mariné au yuzu et citron vert, plus émulsion de petit pois un rien gadget,...

Lire l'article en entier : Nouzerines: les plaisirs des Lanusse
Article publié il y a 3 semaines

16/18 place du docteur parrain - 23300 La Souterraine
Menu : 13 (déj.), 19,50 (sem.), 29,50, 40 €. Carte : 40 €.
Chambres : 60-74 €.
Le Passe-Muraille

Frédéric et Lucie Brie, qui se sont rencontrés à l’Eden Roc à Ajaccio et ont travaillé au Portillo à Val-Thorens, tiennent depuis vingt ans cette maison de caractère sur sa place paisible. La façade, avec ses fenêtres à meneaux, date du XVe siècle, les étages abritent quelques chambres rénovées et les murs de pierre épais et les poutres sont l’écrin d’une table soignée.

Frédéric, natif de Romorantin, accueille avec gentillesse, tandis que Lucie, qui est corse d’origine, s’est adaptée aux produits locaux avec ferveur. Pâté de pommes de terre aux lardons, foie gras de canard maison, tête de veau sauce...

Lire l'article en entier : La Souterraine: la modestie des Brie
Article publié il y a 3 semaines

2 place de l'Eglise - 23290 Saint-Etienne-de-Fursac
Menu : 16 (déj., formule), 27, 36, 40, 58 €.
Chambres : 80-103 €.
Fermetures : Lundi, mardi midi, dimanche soir.
Hôtel Nougier

Depuis trois générations, chez les Nougier, on est cuisinier de père en fils. Stéphane, 45 ans, dernier du nom, a rénové l’hôtel familiale, gardant le style d’auberge ancienne, mais éclairée, rajeunie, avec des chambres plus confortables, une piscine, un jardin, où patienter avant de goûter les mets délicats de cet ancien de chez Bocuse à Collonges et de chez Roland Durand au Relais de Sèvres puis au Camélia.

La partition qui se livre ici, au coeur du pays creusois et dans son joli village au vert, est nette, précise, sans faiblesse, suivant le cours de la saison. Ainsi la fricassée...

Lire l'article en entier : Saint-Etienne-de-Fursac: connaissez-vous Nougier?
Article publié il y a 4 semaines

allée de l’Impérial - 74000 Annecy
Chambres : 200-485 €.
Impérial Palace

Depuis 1913, ce beau palace Belle Epoque, genre meringue blanche géante face au lac règne avec sûreté son beau de parc du coeur d’Annecy côté eaux et montagnes. Des balcons des chambres aux étages supérieurs (notamment au 6e), la vue est superbe. Les Pollet-Villard, qui possède divers établissements de qualité (dont le Beauregard et le Coeur du Village) à la Clusaz l’ont repris il y a deux, entamant une rénovation drastique du lieu.

Les chambres sont de bon confort, quoiqu’un tantinet standardisées, les salles d’eau, notamment les douches fermées sous vitre sont bien vues. Le service sourit. Et l’offre gourmande...

Lire l'article en entier : Annecy: une nuit et plus à l’Impérial
Article publié il y a 4 semaines

3, boulevard de la Corniche - 74000 Annecy
Menu : 37 (déj.), 49, 79, 129 €. Carte : 130 €.
Chambres : 169-269 €.
Les Trésoms

Pascal Droux, qui travailla jadis chez Accor, gère, depuis dix huit ans déjà, cette belle demeure panoramique face au lac. Le lieu existe 1931, a connut plusieurs époques. Depuis quatre ans, Eric Prowalski donne le ton d’une cuisine moderne de qualité. Ce Bordelais, passé aux Elysées Vernet et au Taillevent aux côtés d’Alain Soliveres, puis à  l’Hostellerie de Plaisance à Saint Emilion au temps pas si lointain de Philippe Etchebest, mitonne des mets délicats et fins à partir des meilleurs produits d’ici mais aussi d’ailleurs.

Le service est précis, la terrasse idyllique, les vins ont de la ressource et l’ensemble...

Lire l'article en entier : Annecy: exquis retour au Trésoms
Article publié il y a 4 semaines

chemin des Moines - 74290 Talloires
Menu : 48 (formule, déj.), 69 (dîn.), 96 (dîn.) €. Carte : 100 €.
Chambres : 310-460 €.
Fermetures : Lundi, mardi.
L'Abbaye de Talloires

La dernière fois qu’on a tenté de visiter de gourmande façon – c’était il y a deux ans – cette belle abbaye, qui eut sa haute réputation au temps des Tiffenat, et où démarra notamment Marc Veyrat, ce fut la catastrophe. Le chef a changé, le sérieux Fabrice Taulier, qu’on connut jadis chez Joël Robuchon et qu’on vit à Val d’Isère aux Barmes de l’Ours, a repris les rennes des fourneaux et – ô miracle! -, tout a été remis dans le bon sens.

La maison vogue sur de belles eaux, désormais, classiques avec chic, gardant l’accueil chaleureux de sa...

Lire l'article en entier : Talloires: du mieux à l’abbaye
Article publié il y a 1 mois

665 Route des Bains - 74290 Menthon-Saint-Bernard
Menu : 35 (Palace Beach, formule), 40 (Palace Beach) €.
Chambres : 150-545 €.
Menthon Palace

Le lieu, sur son promontoire, domine le lac, a l’allure des grandes pensions début de l’autre siècle où l’on prenait le frais, jadis, face aux montagnes et à l’eau. Les avertissements, sous plastique, indiquent qu’on peut prendre l’ascenseur ou l’escalier pour monter à la réception ou qu’il faut « libérer les chambres à onze heures ». Bref, on l’a vite compris, ce qui se présente comme un palace – mieux :comme le « Menthon Palace », est devenu une boîte à séminaires.

Dommage pour le tour de vis gourmand censé être donné ici par Stéphane Thoreton qui sévit l’hiver au M à Megève et...

Lire l'article en entier : Menthon-Saint-Bernard: palace ou boîte à séminaires?
Article publié il y a 1 mois

Port Notre-Dame - 17740 Sainte-Marie-de-Ré
Menu : 30 (déj.), 36, 43 €. Carte : 50-70 €.
Chambres : 130-430 €.
Hôtel Atalante

Gourmand et fonctionnel, estival et festif, balnéaire et rêveur, cet hôtel de cure, que gère avec bonhomie et efficacité le sage Didier Gireau, vaut pour sa situation à fleur de plage, ses installations de thalasso mais aussi sa gourmandise à demeure sous l’égide d’Arnaud Thiry, revenu ici après un aller/retour à Pornichet. Ce technicien sérieux et régulier sait jouer le produit local a mezza voce, sans ennui ni chichi, frottés aux épices d’ailleurs.

Des exemples de ce qu’on trouve là? Le rouget aux condiments et pommes de terre rattes d’ici, la déclinaison d’asperges blanches avec yuzu, gravelax de saumon, crispy...

Lire l'article en entier : Sainte-Marie-de-Ré: gourmande Atalante
Article publié il y a 1 mois

5, rue du Général Lapasset - 17410 Saint-Martin-de-Ré
Chambres : 210-900 €.
Villa Clarisse

C’est une perle cachée, une maison de rêve comme on l’imagine dans un magazine de déco, un « home away from home »,  comme disent nos amis anglo-saxons, avec sa décoration sobre et nacrée, ses plafonds en lattes de pin, ses parquets en chêne lazuré, ses cheminées, meubles et luminaires intemporels, le tout signé Pierre-Yves Rochon, ses jardins en enfilade, qui mènent à la piscine, à travers rosiers et palmiers. Et c’est la maison de coeur d’Olivia le Calvez dédiée à sa fille Clarisse.

Nous sommes là dans une ruelle en pente douce de St Martin de Ré, au coeur du « St...

Lire l'article en entier : Saint-Martin-de-Ré: un paradis nommé Clarisse
Article publié il y a 1 mois

Autres recherches

Découvrez les bons hôtels que j'ai visités lors de mes voyages. Hôtels de charme, grands hôtels ou petits nids douillets, trouvez l'hôtel qui vous convient. Les meilleurs hôtels, les belles chambres, les lieux insolites, le temps d'un long weekend-end ou de vacances, trouvez l'hôtel qu'il vous faut. Lisez nos évaluations positives ou négatives de ces hôtels . Demeures de caractère ou lieu d'exception}, bons rapports qualités-prix ou fabuleux palaces, découvrez les hôtels de et des environs
Vous pouvez également voir les critiques de restaurants .
Recherchez également nos : Cafés , Pâtisseries , Epiceries , Cavistes , Bars
Vous pouvez également chercher d'autres Hôtels ailleurs : Hôtels à Paris, Hôtels à Marseille, Hôtels à Lyon, Hôtels à Lille, Hôtels à Strasbourg

Près d'une adresse

Critères Géographiques

Articles

Légende

Établissement
Coup de cœur
Plusieurs établissements