> > > > Le V à l'Hôtel Vernet

Le V à l'Hôtel Vernet

« Paris 8e: retrouvez le V ! »

Article du 19 décembre 2016
Richard Robe © GP

Richard Robe © GP

Cette belle table d’hôtel, fameuse pour sa verrière signée Champigneulle et Eiffel (le premier pour le vitrail, le second pour l’armature de fer), fut célèbre il y a une décennie ou deux, avec sa pléiade de chefs fameux. On y a connu de grosses pointures, comme Bruno Cirino, Alain Soliveres et Eric Briffard. Laurent Poidevin y fut chef en titre avant de partir pour le Lobby du Peninsula. Il a été remplacé il y a deux ans par l’anglais Richard Robe qui prend peu à peu ses marques dans un style français aux notes british parfois imprévues, souvent charmeuses.

Ravioles de foie gras © GP

Ravioles de foie gras © GP

Amuse-gueule © GP

Amuse-gueule © GP

Les grenouilles en tempura aux épices tandoori, fort joliment épicées, évoquent les meilleurs indiens étoilés du nouveau Londres. Le feuilleté de cochon basque avec jus de viande et pickles de radis au vinaigre de framboise, comme la tourte (les Anglais diraient: la « pie« ) de perdreau et  butternut avec cuisse rôtie et mesclun apportent une note rustique chic ou grande bourgeoise, comme les maisons du même nom, assez bienvenues.

Grenouilles tandoori © GP

Grenouilles tandoori © GP

Feuilleté de cochon basque © GP

Feuilleté de cochon basque © GP

Le cadre est moderne, avec sa baie vitrée ouvrant sur le travail en cuisine, les banquettes, les tons bleus et verts, les tables non nappées. Les prix sont ceux d’un étoilé, ce qui correspond assez l’ambition de la maison. Et de cet ancien du Taillevent et de l’Angle du Faubourg qui a le « knack« . Ce que ne démentent pas les jolies ravioles de foie gras aux champignons dans leur consommé de volaille, ni, les saint-jacques rôties au velouté de cresson et caviar au moelleux de rattes et beurre noisette.

Tourte de perdreau © GP

Tourte de perdreau © GP

Saint jacques au cresson © GP

Saint jacques au cresson © GP

In fine, on se fait plaisir avec le soufflé caramel et glace pop corn ou la mousse de pomme verte avec sorbet Granny et ache des montagnes. Bref du bon, du très bon même, auquel ne manque que d’être « bien vendu », par un service plus pertinent, avec une carte des vins plus précise, où l’on repère, tout de même, le joli château Siaurac, Lalande de Pomerol. De quoi se donner envie de retrouver le V !

Soufflé caramel, glace popcorn ©  GP

Soufflé caramel, glace popcorn ©  GP

Pomme granny © GP

Pomme granny © GP

Le V à l'Hôtel Vernet

25, rue Vernet
Paris 8e
Tél. 01 44 31 98 98
Menus : 70 (dîn.) €
Carte : 70-110 €
Horaires : 12h-14h, 19h30-23h
Fermeture hebdo. : Dimanche
Métro(s) proche(s) : George V
Site: www.hotelvernet-paris.fr/restaurant

A propos de cet article

Publié le 19 décembre 2016 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le V à l'Hôtel Vernet