> > > > La Cantine du Troquet Daguerre
2

La Cantine du Troquet Daguerre

« Paris 14e: Etchebest a encore frappé »

Article du 22 janvier 2015
Christian Etchebest et Nicolas Gras © GP

Christian Etchebest et Nicolas Gras © GP

Cela y est, là maison est ouverte, et dans les temps. Après la rue de l’Ouest et le boulevard de Grenelle, Christian Etchebest s’est donc offert une troisième Cantine du Troquet.  Il est associé cette fois-ci à Nicolas Gras, qui fut pâtissier au Bristol,  puis chez Ledoyen, et dont le neveu Gabriel est en cuisine. Ce dernier, qui a travaillé chez Cobéa, Ledoyen et Apicius, s’est rangé bravement, modestement, au style de cuisine maison, ménager et précis, tonique, frais, au gré du marché, qu’initia jadis Christian en son premier Troquet de la rue François Bonvin.

Tartare de betterave et sardines © GP

Tartare de betterave et sardines © GP

Soupe crémeuse de panais © GP

Soupe crémeuse de panais © GP

Nous y sommes allés le jour de l’ouverture. La maison ne sentait pas la peinture, même si les boulons étaient à peine vissés, la gaîté régnait dans la salle, comme au bar ou sous les banquettes en bois. Au-dessus de ces dernières, de grandes ardoises indiquent le menu du jour: l’oeuf mayo à 5 €, l’exquise crème de panais en velouté avec chorizo et croûtons, le tartare de betteraves aux sardines et raifort, le cabillaud aux poireaux et poudre d’olives, comme les saint-jacques avec son émulsion d’oignons grillés et tomates confites étaient pile poile.

Risotto et chipirons © GP

Risotto et chipirons © GP

Saint-jacques aux oignons © GP

Saint-jacques aux oignons © GP

Une petite bavure, sans doute due à l’ouverture: le risotto dit crémeux au chorizo et chipirons émincés était surcuit avec un riz en charpie. Mais les accompagnements standard de la maison (frites, tomate concassée, pomme purée au basilic) se révélaient épatants. On arrosait le tout d’un vin du mois: le splendide côtes du Marmandais dit « le vin est une fête » d’Eian Daros. Et, en dessert, « l’iceberg » façon île flottante caramélisée avec parfum de café et tarte au chocolat coulant plus glace vanille faisaient merveille. Attention, on  ne réserve pas. Mais on attend patiemment au bar que sa place se libère.

Iceberg parfumé au café © GP

Iceberg parfumé au café © GP

Tarte au chocolat et glace vanille © GP

Tarte au chocolat et glace vanille © GP

La Cantine du Troquet Daguerre

89, rue Daguerre
Paris 14e
Tél. 01 43 20 20 09
Carte : 36-46 €
Fermeture hebdo. : Dimanche
Métro(s) proche(s) : Gaîté
Pas de réservation

A propos de cet article

Publié le 22 janvier 2015 par

La Cantine du Troquet Daguerre” : 2 avis

  • as

    Moi tout ma convenu !! Les couteaux à la plancha extra, gourmand et extra frais. La volaille, asperges blanches et parmesan très bonne, dressage au millimètre. Et pour finir une tarte au chocolat digne d’un resto étoilé. Très bon repas et rapport qualité-prix extra. Bravo !

  • Devaux

    Rien ne m’a convenu… tout ce que vous décrivez dans votre article était probablement juste le soir où vous y étiez. Pour nous, à midi, l’accueil était déplorable, fatigué et condescendant; le vin une piquette du « marmandais » vanté sans aucune conviction (et pour cause!)
    Une addition de 75 euros pour deux personnes au déjeuner,(pas de formule, que je sache.. ou elle n’a pas été proposée,) avec un plat sans la moindre garniture (faut-il appeler « garnitures les quatre minuscules monticules de mousse de carotte?); les desserts vantés comme le clou de la maison se résument à une crème fouettée beaucoup trop sucré et un quelconque feuilleté (ou une pomme au four dans un verre, avec une tranche de brioche fade.)
    De plus il y a un écran de télé dans un petit lieu qui se veut « troquet » ou bistro », ce n’est ni l’un ni l’autre, à mon avis. Quelle déception… connaissant le sud ouest et les promesses de l’endroit, habitant le quartier… j’espérai bien autre chose.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Cantine du Troquet Daguerre