1

Côté Rue

« Draguignan: la bonne étoile de Benjamin »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 22 septembre 2013

Une belle table du haut pays varois redécouverte par notre correspondant azuréen Alain Angenost.

Benjamin et Sandrine © Alain Angenost

Benjamin et Sandrine © Alain Angenost

Draguignan, depuis cette année, a enfin son restaurant étoilé. C’était un sacré pari pour Benjamin Collombat, d’y ouvrir en 2011 un restaurant gastronomique. Brillant second de Guy Martin, le médiatique chef du Grand Véfour à Paris, celui-ci voulant l’envoyer aux USA, il a préféré retourner vers ses racines, dans le Var. Sur les conseils de son père qui voulait l’aider, son choix s’est porté sur une noble bâtisse classée, du 19e siècle, à la façade en pierres patinées et aux ferronneries travaillées sise dans le quartier historique.

Côté salle © AA

Côté salle © AA

Passé l’imposante porte en chêne, 2 salles au modernisme affirmé, cuisine apparente, Côté Rue, était né et Benjamin allait pouvoir y déployer tout son talent. De sardines retravaillées avec délicatesse, en y incorporant du St Morey et des fines herbes, tomate en poudre et en eau, il en fait une entrée apéritive. Jouant sur les accords, il accompagne son foie gras poêlé de fruits rouges, pommes de terre écrasées à la ciboulette, condiments, amandes noisette. La fleur de courgette, présenté façon poire, farcie au caillé de chèvre, accompagnée d’une petite ratatouille et d’un sorbet à la marjolaine, est un beau clin d’œil à la gourmandise.

Foie gras poêlé © AA

Foie gras poêlé © AA

La sardine © AA

La sardine © AA

Après le merlu, croute de citron vert, jaune d’œuf fumé, tofu de yaourt, bouillon miso, qui s’asiatise joliment, le bœuf, en filet, cannellonis de légumes, sablé et jus à l’anis, sait se faire aimer. Benjamin Collombat, qui avait commencé chez Philippe Da Silva, aux Gorges de Pennafort, à Callas, s’est solidement forgé, aussi bien auprès d’Yves Thuriès, en pâtisserie, que de Guy Martin, qui lui a fait voir du pays.

Le boeuf en filet © AA

Le boeuf en filet © AA

Le merlu © AA

Le merlu © AA

Exigeant et curieux, c’est avec un soin maniaque qu’il travaille longtemps à l’avance ses futures recettes, en choisissant les meilleurs produits dans le respect des saisons, comme la figue de Solliès, en chaud-froid au ras-al-hanout, biscuit vapeur avec mousse chocolat et sorbet framboise. En salle, que dirige, tout sourire, Sandrine, sa compagne, Aurélie et Chloé apportent le pep qu’il faut au service. Alors, Côté Rue à Draguignan, surtout, ne passez pas à côté.

La fleur de courgette © AA

La fleur de courgette © AA

La figue de Sollies © AA

La figue de Sollies © AA

Côté Rue

42, grande rue
83300 Draguignan
Tél. 04 83 11 50 55
Menus : 32, 45, 51, 70 €
Carte : 70 €
Horaires : 12h-13h30, 19h-21h30
Fermeture hebdo. : Lundi, dimanche
Site: www.restaurant-coterue.com

A propos de cet article

Publié le 22 septembre 2013 par

Côté Rue” : 1 avis

  • Pavlakovic

    J’ai déjà déjeuné à 3 reprises dans ce restaurant et à chaque fois j’en suis ressorti concquis!!!! Je le conseille à toutes celles et ceux qui passent par Draguignan, c’est un endroit où il vous faut absolument aller manger!!!!!!

    Qui plus est l’accueil y est chaleureux et l’atmosphère détendue, la sommelière est également excellente dans ses propositions!

    J’ai moi même hâte d’y retourner!!!!!!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Côté Rue