Staub & Pudlo aiment les bistrots ! Chaque mois, en partenariat avec Staub et ses cocottes emblématiques, partenaire des Chef(fe)s d'aujourd'hui et de demain, amoureux des bistrots, des hommes et des femmes qui les font vivre et les réinventent au quotidien, Gilles Pudlowski vous dévoile un bistrot coup de cœur à Paris ou ailleurs. Au menu : saveurs, authenticité, partage, excellence, convivialité, art de vivre enraciné et revisité pour des plats bien mijotés et une adresse à ne pas manquer.

1

Le Bistrot du mois – Paris 9e : le Bon Georges

Article du 20 mai 2022

Benoît Duval-Arnould et le chef Loïc Lobet © MR

C’est une table que l’on révère et qu’on adore, une sorte de bistrot idéal, de lieu rêvé. En lieu et place d’une trattoria de charme (« Dell’Orto ») du coeur de la Nouvelle Athènes, sise à l’angle des si jolies rues Saint Georges et d’Aumale, Benoît Duval Arnould, ingénieur en agriculture et autodidacte passionné, collectionneur de belles bouteilles et de bons produits, a imaginé le restaurant de ses songes : plaques, ardoises, banquettes, tout est faux, mais tout est vrai, patiné par lui et le bel usage du temps, depuis une décennie, en tout cas signé par ce découvreur de bonnes choses.

Vénus des îles des Glénans à la crème © GP

On pourrait y tourner un film qui se déroulerait à la Belle Epoque et l’on n’y verrait que du feu. C’est la magie de ce lieu hors norme et réussi. Le personnel est enthousiaste. Le public y croit, qui vient là pour se faire plaisir, voir, boire et goûter, au fil des propositions de l’ardoise changeante, des choses exquises comme le moelleux maquereau au vin blanc avec sa salade de pommes de terre et sa crème de raifort, les toutes fraîches vénus si iodées des îles des Glénans parfumées et adoucies à la bonne crème normande, le velouté d’asperges vertes aux agrumes, le rouget grondin avec sa nage de chou pakchoï, avec carottes et fenouil, l’épatante épaule d’agneau d’Auvergne, avec son jus d’agneau, son ail confit, ses pommes de terre sautées façon « bonne femme » ou encore la divine truite d’Archiane, issue d’un élevage rare de la Drôme, à Châtillon en Diois, taquinée d’une sauce vierge, que flanque un splendide risotto d’épeautre aux cardes. Magique! Et roboratif…

Le pâté en croûte © MR

Le répertoire de la maison est large. Demeurent en vedette son formidable pâté en croûte aux treize viandes façon « Oreiller de la Belle Aurore », qu’il nous fit goûter pendant le confinement comme les viandes de boeuf de l’ami Alexandre Polmard à Saint-Mihiel en Meuse, qui se proposent  là en carpaccio, en tartare, en côte abondante ou en tendre filet, selon le goût, l’envie et … les moyens. Tout ici se discute, s’échange, se raconte avec une verve sans faille. La carte des vins est vaste, les prix sautillent, les domaines sont nombreux, tous les terroirs sont au rendez-vous. Ainsi, l’élégant champagne cuvée « Solessence » si joliment rosé de J-M Sélèque fait merveille, comme le pimpant chardonnay de Champlitte Haute-Saône, même un brin acide et vif, ou encore le charmeur chinon du clos de la Dioterie signé du grand Charles Joguet à Sazilly en 2016.

Rouget grondin, nage de pakchoï, carottes et fenouil © GP

On a déjà envie de revenir pour tester la table d’hôte où le chef, le fidèle Loïc Lobet, cuisine devant vous au gré de son humeur et celle du marché mouvant. Mais on  ne se prive pas surtout pas des desserts qui sont des monuments du genre et font retomber en enfance comme le fondant au chocolat avec sa belle glace vanille ou encore le baba au rhum (Havana Club).

Le service © MR

Et, in fine, le moment des digestifs constitue  un véritable spectacle avec la dégustation des différentes cuvées de Chartreuse ou encore l’armagnac du baron G. Legrand issu de Jéroboam et que l’on siffle à la régalade. Santé à tous, large soif et vive le Bon Georges !

La façade © Maurice Rougemont

 

 

Le Bon Georges

45, rue Saint Georges
Paris 9e
Tél. 01 48 78 40 30
Menus : 21 € (formule déj.)
Carte : 50- 65 €
Horaires : 12h15-14h30, 19h15-22h45
Fermeture hebdo. : Samedi
Site: www.lebongeorges.com

A propos de cet article

Publié le 20 mai 2022 par

Le Bistrot du mois – Paris 9e : le Bon Georges” : 1 avis

  • Guillaume

    Une de mes tables préférée sur Paris. Je me rappelle encore d’un fois de veau / écrasé de pomme de terre au top. Must stop dès que je vais à Paris.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !