5

L’Hostellerie du château

« Bar-sur-Loup: Sangoy, le retour »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 7 mars 2011

Une belle découverte dans l’arrière pays niçois de mon correspondant de la côte d’Azur, l’infatigable Alain Angenost.

Les Angoy, Sophie, Didier, Monique, entourant le chef Lyes Abidi © Alain Angenost

On les avait connus en Bourgogne aux Millésimes de Gevrey-Chambertin que Jean Sangoy, figure gastronomique de sa région, aujourd’hui décédé, avait porté sur les fonts baptismaux. Les Sangoy – Sophie et Didier, les enfants, Monique, leur mère – viennent de s’installer dans cet ancien château, qui fut le berceau de l’Amiral de Grasse, célèbre pour son rôle dans la guerre d’indépendance des futurs États-Unis.

Langoustines aux betteraves et chou vert © Alain Angenost

Ils ont redonné des couleurs à cette belle endormie aux cinq chambres agrémentées de meubles familiaux, aux salles à manger baignées de lumière naturelle et aux deux terrasses dont une d’une cinquantaine de couverts, surplombant le restaurant et offrant vue panoramique sur la vallée du Loup. Côté cuisine, ils ont trouvé la perle rare en la personne du jeune Lyes Abidi, qui a  fait son apprentissage à Nice au Palais Maeterlinck, à Cannes au Majestic, puis au Gray d’Albion, à Cagnes au Cagnard avec Didier Aniès, avant de le  retrouver au Mirabeau à Monaco, enfin au Grand Hotel de Saint- Jean-Cap-Ferrat.

Agneau en croûte de mendiant © Alain Angenost

Son foie gras poêlé avec endives, frécinettes et sa glace au pain grillé, ses langoustines rôties, avec betteraves et chou vert à l’huile d’argan, son agneau en croûte du mendiant et  fricassée de cocos ou sa crêpe soufflée aux mandarines sont du travail de ciseleur zélé. Couvés du bon sourire de maman Monique, Sophie Sangoy, en maîtresse de maison multilingue, et Didier, son frère, sommelier émérite, qui géra les 40000 flacons de sa cave bourguignonne, vous feront découvrir avec cette cuisine inspirée pour laquelle ils trouveront l’accompagnement bachique idéal. Voilà une hôtellerie de charme, joliment vineuse et gourmande, à découvrir tout affaires incessantes.

Crèpe soufflé aux mandarines © Alain Angenost

L’Hostellerie du château

6-8 place Francis Paulet
06620 Le Bar-sur-Loup
Tél. 04 93 42 41 10
Chambres : 150-230 €
Menus : 29 € (dej. Sem.), 59 € (diner & w.e)
Carte : 75 €
Site: www.lhostellerieduchateau.com

L’Hostellerie du château” : 5 avis

  • canestrier

    abidi egal imposture totale

  • Dominique Morin

    Bonjour, j’ai travaillé avec Laurent Sangoy au restaurant Greuze à Tournus. Comment puis-je le contacter?

    Cordialement

  • Hatfield

    Où est parti Lyes ABidi ??? On l’a regretté amèrement ce 7 juillet 2012 lorsque nous sommes allés dîner à l’HOstellerie du CHâteau suivant vos recommandations!

  • clémence sangoy

    Coucou ma mamie c’est clémence j’aimerai vraiment que l’on reprenne contact au moins pendant les vacances en juillet… Et j’aimerai aussi bien voir votre nouveau lieu de vie qui a l’air magnifique… Et ton site est très bien fait… grosses bises a tout le monde bisous. Clémence

  • Flore B

    Bravo à Lyes Abidi, avec qui j’ai eu le plaisir de travailler et qui mérite de s’envoler!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

L’Hostellerie du château