2

Divellec

« Paris 7e : les beaux débuts du nouveau Divellec »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 6 octobre 2016
Façade © GP

Façade © GP

Le bar © GP

Le bar © GP

Coin de table © GP

Coin de table © GP

On l’a beaucoup attendu. Il arrive en douceur. Le neuf ne ressemble guère à l’ancien. C’était la maison de Jacques Le Divellec, c’est devenu Divellec tout court, avec un cadre joliment épuré de brasserie (ultra) chic, nettement agrandi par rapport à l’ancienne demeure, quelque 90 places assises sans omettre le long bar, sa belle façade bleue refaite, son ouverture nouvelle sur l’Esplanade des Invalides et non plus en angle sur la rue de l’Université. Les jolis recoins, les tables rondes, le côté « jardin de la mer » font le coup du charme. Le service est jeune, enthousiaste, sourit. La carte des vins a de la ressource.

Croustillant d'huître au curry © GP

Croustillant d’huître au curry © GP

Langoustine en tropézienne anisée © GP

Langoustine en tropézienne anisée © GP

Celle des mets est signée, pour l’heure, Mathieu et Bernard Pacaud (dans cet ordre), fils et père, mais on ne sait guère ce qu’elle doit au second qui demeure, avant toute chose, le mage discret et révéré de l’Ambroisie. La cuisine est exécutée avec précision par le fidèle lieutenant à Hexagone et Histoire Julien Lefebvre. C’est vif, précis et savoureux, même si, ça et là, ça manque un brin de tonus. Quoique la musique d’ensemble soit bonne et charmeuse. Mais on est en là aux prémices et la maison est à peine ouverte.

Minestrone d'écrevisses © GP

Minestrone d’écrevisses © GP

Pastilla de thon albacore © GP

Pastilla de thon albacore © GP

Joli croustillant d’huître au curry, langoustine juste pochée en tropézienne anisée, avec ses grains de caviar, inestrone d’écrevisses infusion de basilic, minestrone d’écrevisses à l’infusion de basilic, qui pourrait être plus relevé, fine pastilla de thon Albacore avec sa réduction de coriandre et ses mini tomates, rouget poêlé sur son aubergines grillée avec ses légumes de saison façon ratatouille séduisent sans forcer la note.

Entremet framboise/cassis © GP

Entremet framboise/cassis © GP

Tarte au citron © GP

Tarte au citron © GP

Les vins au verre (chablis de Louis Michel, Saint-Péray de François Villard, crozes-hermitage de Chapoutier) jouent les escortes chics et savoureuses. Le gorgonzola doux de chez Marie Quatrehomme se marie admirablement avec le porto Ramos Pinto au nez cacaoté. Les desserts, qui, pour le moment, viennent de chez Cyril Lignac, jouent la pâtisserie revisitée, à coups de tarte au citron ou bel entremet façon vacherin cassis/framboise. Bref, voilà de jolis débuts, fins, discrets, prometteurs.

Le service © GP

Le service © GP

Vue de la salle © GP

Vue de la salle © GP

Divellec

18, rue Fabert
Paris 7e
Tél. 01 45 51 91 96
Menus : 55 (déj.), 90, 190 €
Carte : 120-200 €
Fermeture hebdo. : Dimanche
Métro(s) proche(s) : Invalides
Site: divellec-paris.fr

Divellec” : 2 avis

  • K.Bauchet

    Je n’avais pas osé mettre de commentaire car j’ai été invité la semaine dernière mais je suis deçu tout comme vous Duc …. les plats très longue attente pour un menu à 190 euros… les desserts du Chef Lignac je ne les ai pas vus et comme vous , J ai vu Le Chef Pacaud en salle avec un tablier en cuir ( surprenant … je ne savais pas que le cuir était autorisé dans une cuisine). Au lieu d’être en salle sans même salué les clients sauf à priori les gens qu’il connaissait , il aurait mieux fait d’aider son équipe en cuisine pour que nous puissions diner!
    C’est sure nous n’étions pas critiques gastronomiques ni journalistes , mais nous sommes des clients….. dommage pour cette maison qui auparavant avait une belle réputation

  • Duc

     » je me faisais une joie et un temps d’attente beaucoup trop long pour avoir les plats! Chose incroyable Avec tous les articles de presse due à Le Re ouverture du « Divellec » , Le Chef Pacaud en photo partout …. donc hier soir au lieu d’aller aider en cuisine pour Que les plats puissent être servis, il dînait tranquillement avec des gens!!!!!
    Franchement quel manque de respect pour les clients….

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Divellec