> > > > Restaurant Passerini
2

Restaurant Passerini

« Paris 12e: Passerini arrive ! »

Article du 31 mai 2016
Giovanni Passerini © GP

Giovanni Passerini © GP

On l’attendait avec impatience depuis la fermeture de Rino. Giovanni Passerini, d’origine romaine, passé notamment à la Gazzetta, a ouvert en catimini, avec une façade d’angle que n’indique aucune enseigne, mais une boutique à son nom (Pastificio Passerini), juste à côté, affiche la couleur.

Petites gambas à la braise © GP

Petites gambas à la braise © GP

Depuis quelques jours, dans sa cuisine ouverte et son cadre genre loft ouvert, il joue, à guichets fermés, pour un public d’afficionados conquis d’avance, la cuisine italienne de son coeur, avec quelques plats français à partager (pigeon de Mesquer rôti entier, turbot au beurre de citron, homard bleu de casier breton).

Tripes à la romaine © GP

Tripes à la romaine © GP

Son succès? Des tripes à la romaine (avec tomate et parmesan), des pâtes superbes, faites maison, comme ces raviolis aux fèves, ricotta, parmesan, mélisse, jus de petits pois, ou ces taglioni aux crevettes rouges de Sicile et poivrons séchés ou encore les « genovese », genre de grosses pâtes fondues avec tête de veau, poutargue de thon, thym citron. Il y a encore les petites gambas à la braise, les brochettes d’abats d’agneau avec persil et cornichons ou la lotte aux épices et blettes.

Taglioni aux crevettes rouges de Sicile, poivrons séchés © GP

Taglioni aux crevettes rouges de Sicile, poivrons séchés © GP

Tout cela est vif, séduisant, plein de goût, cuisiné avec coeur à partir de produits sûrs. Les petits défauts de la maison: des portions chiches, mais qui incitent à prendre plusieurs plats, à l’italienne, pas d’amuse-gueule, ni de mignardises avec le café (- excellent – de l’Arbre Café), des vins « nature » qui refermentent parfois dans le verre (comme ce bizarroïde blanc Catavela de Geoffroy Gamba en Emilie-Romagne, aux allures de – mauvais – cidre, mais le rouge Naturalmente de Silvio Morandi dans le Piémont est plein de fruit), sans omettre l’absence de choix pour le dessert (un excellent baba au rhum avec son sorbet rhubarbe/pamplemousse et sa crème crue).

raviolis aux fèves, Ricotta, parmesan, mélisse, jus de petits pois © GP

Raviolis aux fèves, Ricotta, parmesan, mélisse, jus de petits pois © GP

Le tout servi sur des tables de bois brut évidemment sans nappes est tarifé sans trop de ménagement. Mais la qualité est là, le goût présent dans chaque, l’ambiance joyeuse, le service amical et complice, faisant tout pardonner.

Baba au rhum et sorbet rhubarbe pamplemousse © GP

Baba au rhum et sorbet rhubarbe pamplemousse © GP

Restaurant Passerini

65, rue Traversière
Paris 12e
Tél. 01 43 42 27 56
Carte : 65-90 €
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi soir, mercredi
Métro(s) proche(s) : Gare de Lyon, Ledru-Rollin
Site: www.passerini.paris

A propos de cet article

Publié le 31 mai 2016 par

Restaurant Passerini” : 2 avis

  • Lesage

    Aucun plaisir dans ce restaurant modeux acceuil banal table de 2 pour 3 service a peine aimable plats corrects sans plus a condition d’avoir un petit appétit le comble bouteille de rose'(inconnu)47€limite imbuvable !(cela date d’hier soir

  • huss

    Monsieur, J’ai consulté votre blog pour vous faire d’une grande déception concernant une winstub que vous préconisez. Je veux pas m’étendre ici sur ma mésaventure et je vous demande de m’indiquer un contact.

    Merci d’avance.

    Cordialement.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Restaurant Passerini