Suivez moi

Stéphane Méjanès

Les chuchotis du lundi : l’art de la grande débrouille, les chefs en péril, le combat pour les soignants, le grand rush des recettes, Hiérax et la mer, Tillinac et la terre, Mbenda le retour, adieu à Didier Pierrart, Less saves the planet

L’art de la grande débrouille Eviter les queues dans les grandes surfaces, oublier les commerces fermés, se faire servir chez soi des produits bio, hauts de gamme, de qualité? C’est bien sûr possible un peu partout, en prêt à manger (style Deliveroo), en produits bruts, livrés dans des conditions sanitaires et d’hygiène maximum. On vous […]...

Article publié il y a 7 mois Actualités Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Les chuchotis du lundi : l’art de la grande débrouille, les chefs en péril, le combat pour les soignants, le grand rush des recettes, Hiérax et la mer, Tillinac et la terre, Mbenda le retour, adieu à Didier Pierrart, Less saves the planet

Les chuchotis du lundi : qui veut la peau de Sinapian ? Chicago capitale gourmande, le pari réussi de Chatenier, les Dumant rachètent les Crus de Bourgogne, Pégouret au Sergent Recruteur, Christelle Brua à l’Elysée, Méjanès le La Bruyère de la chronique, Dandine quitte Aix

Qui veut la peau de David Sinapian ? Mi-octobre les Grandes Tables du Monde seront réunies en congrès au Grand Hôtel de Saint-Jean-Cap-Ferrat afin d’élire leur nouveau bureau de onze membres qui devrait, à son tour, élire le nouveau président. Depuis cinq ans, David Sinapian, le mari d’Anne-Sophie Pic et le gestionnaire de son groupe, […]...

Article publié il y a 1 an Actualités Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,
Les chuchotis du lundi : qui veut la peau de Sinapian ? Chicago capitale gourmande, le pari réussi de Chatenier, les Dumant rachètent les Crus de Bourgogne, Pégouret au Sergent Recruteur, Christelle Brua à l’Elysée, Méjanès le La Bruyère de la chronique, Dandine quitte Aix

Frédéric Simonin l’engagé

Un engagement pour la planète, avec l’association bleu/blanc/coeur, les produits bio, l’agriculture raisonnable et raisonnée et, par là même, une cuisine de bel allant et d’humanisme savoureux: voilà de quoi il est question ici, même ici on se perd, au début surtout, entre les préfaces (du regretté Joël Robuchon, d’Eric Orsenna), les témoignages (un interview […]...

Article publié il y a 1 an Livres Étiquettes : , , , , , ,
Frédéric Simonin l’engagé