7

Le Lièvre Gourmand

« William Page: le bon génie des bords de Loire »

Article du 9 octobre 2010

Une partie de l'équipe du Lièvre Gourmand © Maurice Rougemont

Il refuse d’être pris en photo, n’aime que le silence (ou le bruit) de ses fourneaux, avait fait parler de lui en Sologne est revenu en ville sans hausser le ton Bref, William Page, cuisine hors norme, né en Papouasie/Nouvelle Guinée, élevé en Australie,  qui était l’étranger charmeur de Vailly-sur-Sauldre, a transporté a succès son Lièvre Gourmand au cœur d’Orléans, à fleur de Loire dans une maison douce qu’on devine à peine.

Champignons en risotto © Maurice Rougemont

La discrétion est la marque du lieu, avec son décor sobre, son jeune service souriant appliqué. Et sa cuisine fine, exquise, dans le ton du lieu: sans effet de manche. L’originalité de la maison: des produits de saison déclinés deux par deux, au gré de menus changeants. Saint-jacques grillée à la plancha, cuite dans un bouillon dashi ou crue dans le vinaigre japonais Mirin, avec ses betteraves jaunes et rouges, le bar en tartare au citron salé ou façon maki avec huître et combava, les champignons en risotto (un riz Arborio un poil trop cuit, certes, mais flanqué d’exquises dragées d’ail) et en panacotta façon cappuccino.

Parmentier de faisan © Maurice Rougemont

Il y a encore le faisan en Parmentier avec son tempura de panais, le chariot de fromages venu des halles voisines (de chez Lavarenne), les figues avec amaretto, glace cacao et tiramisu, les vins d’ailleurs (espagnol Palacio de Bornios issu de verdejo en Rueda, arbois blanc de Tissot, rouge australien syrah et grenache d’Arenberg).

Figues et amaretto, glace cacao, tiramisu

Le service est convaincant, enthousiasme, appliqué. Bref, il y croit. La salle du rez de chaussée a du chic. Au premier étage, on peut prendre l’apéritif, le café ou la mesure des choses. Bref,  à Orléans, comme dans le pays ligérien, c’est, à coup sûr, un événement.

Le jeune service grâcieux © Maurice Rougemont

Le Lièvre Gourmand

2, quai du Châtelet
45000 Orléans
Tél. 02 38 53 66 14
Menus : 35, 45, 55 €
Site: www.lelievregourmand.com

A propos de cet article

Publié le 9 octobre 2010 par

Le Lièvre Gourmand” : 7 avis

  • PHIL

    Le Lievre Gourmand à Orléans.
    Diner du 29 mars 2015 en couple.
    Nouveau voyage au sein de cette belle maison à l’atmosphère zen. Accueil toujours souriant. Direction le salon du 1er étage pour déguster la bouchée de foie gras liquide, le mousse de mais, et la bulle de betterave…avec les coupes de Champagne.
    Retour au rez de chaussée pour l’escapade gourmande… Vont se succéder la St Jacques, la truffe, l’asperge, le calamar et l’oursin, le mulet, le lapin et le foie gras, la langue de bœuf, le financier crème de marron et le soufflé endive/caramel et glace chicorée…
    En choisissant la formule, 4 plats et le dessert, vous vous faites vraiment plaisir, et vous dégustez chaque plat décliné en 2 façons, une chaude et une froide.
    Grâce à Alexis, et à sa sélection de vins au verre, nous avons dégusté (à deux !) un Anjou, un Quincy, un Cheverny, 2 Chiliens, un Corbières, un Madère, et un Coteaux du Layon… Rapport qualité prix exceptionnel, donc pas d’hésitation.
    Enfin, pour conclure, le Lievre est ouvert tous les jours sauf le mardi. Venez donc vous offrir un parcours gastronomique un dimanche soir ou un lundi soir…
    Merci à Tristan et à son équipe de nous offrir de si jolis moments.

  • Phil

    Le Lievre Gourmand
    Diner du 8 février 2015
    Dimanche dernier, nous sommes allés féliciter Tristan Robreau et son équipe du Lievre Gourmand.
    En effet, après 3 ans de présence au côté de William Page, Tristan et Emilie ont repris début juin 2014 les destinées de cette belle Maison. Et le petit guide rouge ne s’est pas trompé en ré-attribuant l’étoile à la cuisine de Tristan.
    Tristan et Emilie ont beaucoup voyagé et ont secondé de nombreux grands chefs étoilés dont les « Meilleur »…à St Martin de Belleville (message destiné aux initiés…)
    Pas de haut, ni de bas. Visite après visite (la 14eme en ce qui nous concerne en 4 ans) on retrouve l’accueil, la sobriété et la zénitude… On est encore une fois dans ce que j’appelle le voyage gustatif… Poissons, crustacés, et viandes de toute première qualité, agrémentés de fleurs, d’épices, de sauces venus de contrées lointaines…
    A partir d’une courte carte, vous choisissez 2, 3 ou 4 plats accompagnés d’un dessert. Chaque plat est décliné en 2 façons. Et pour accompagner tout cela, suivez les conseils (prodigués par Alexis) de vins au verre…vous continuerez ainsi votre voyage gustatif en France, mais aussi en Australie, Californie, Italie, Hongrie, etc… Cette sélection de vins est d’un rapport qualité prix exceptionnel, donc pas d’hésitation.
    Comme dans ce type de Maison, chaque plat est bien décrit, avec les détails sur les épices, fleurs et mets utilisés.
    Enfin un dernier mot Le Lievre Gourmand fait partie de ces très rares restaurants à être ouvert 6 jours sur 7, midi et soir (il est fermé le mardi)… Je vous conseille vivement de venir le visiter un dimanche soir ou un lundi soir…
    Merci à Tristan et à son équipe de nous offrir de si jolis moments.

  • COURTOT Martine

    Perfection, LE maitre mot… Nous connaissions William depuis Vailly et l’avons suivi à Orléans. Nous avons déjeuné en juin chez lui et n’avons pas remarqué que le patron n’était pas en cuisine ; nous l’avons appris par Tristan, en fin de repas…. Quelle surprise ! Il a repris les commandes du Lièvre Gourmand et c’est toujours aussi bien. Aucune faute… Que de bonheur. Nous avions choisi le menu surprise (comme d’habitude) et avons été surpris, très agréablement surpris, comme toujours ! La même rigueur, la même qualité et un service discret, sympathique et très efficace. C’est sûr la relève est assurée et nous y reviendrons. Bravo William, félicitations à vous pour avoir si bien formés vos jeunes ! Et bonne continuation où que vous soyez… Mille merci à toute l’équipe pour ce moment d’exception passé chez vous. Bravo… tout simplement.

  • Phil

    Cher Bibendum,

    En parallèle à ma poursuite de la visite des 40 meilleures tables de France (selon Gilles Pudlowski), mes pas m’ont amené à visiter pour la 10 eme fois en 3 ans (depuis qu’ils ont obtenu la 1ere étoile à Orléans) le Lievre Gourmand de William Page.

    Déjeuner du jeudi 21 novembre

    Un premier constat : Quelle régularité dans la cuisine de William.
    Pas de haut, ni de bas. Visite après visite, on retrouve le même sympathique accueil, la même qualité de service, la même constance et régularité dans le travail et cette cuisine si spécifique (cuisine que je rapproche, dans le style, de celle d’Alexandre Bourdas au SA QUA NA d’Honfleur).

    On est dans ce que j’appelle le parcours gustatif, une succession de plats tous très cohérents mais tous dotés de leur forte personnalité… La personnalité de leur créateur !
    Si l’on peut déguster des vins en aveugle, on pourrait faire la même chose avec les plats de certains grands chefs : Pour peu que l’on ait quelque culture gastronomique, il est difficile de confondre des plats griffés Alléno, Blanc, Bocuse, Bourdas, Frechon, ou Tournadre par ne citer que quelques exemples !

    La Maison est toujours aussi sobre et zen, à l’exterieur, comme à l’interieur. Le service est discret mais souriant, et toute l’équipe veille au confort de ses invités.

    Chaque plat est bien décrit, avec les détails sur les épices, fleurs et mets utilises.
    Je suis un adepte des vins au verre et là aussi le conseil de petites étiquettes française ou étrangère s’avère remarquablement juste…avec un rapport qualité prix imbattable…

    Ayant eu le plaisir de rencontrer William Page en fin de service, je dirais qu’il EST sa cuisine : Pas d’artifices, pas d’ego surdéveloppé. Il est sincère et exigeant quand il créée et exécute sa cuisine du jour (sur de solides bases classiques, mais assez influencée par ses expériences) en fonction de son envie de faire partager, épices, fleurs, plantes, et les produits trouvés.
    Sa brigade est ramassée et l’on sent un vrai sens de l’équipe, un vrai sens du partage.

    Enfin un dernier mot concernant son « second » Tristan. J’ai pu goûter sa cuisine (lors du jour de repos de William – Restaurant ouvert 7 jours sur 7, midi et soir).
    Eh bien je mets au défi quiconque de savoir qui exécute la cuisine du jour…
    Tristan exécute magistralement la cuisine de son Chef…
    Un établissement qui permet de goûter la cuisine du chef…même quand il n’est pas là.
    Tristan est un grand Monsieur de la cuisine !

    Je disais plus haut « parcours gustatif »… Voyage gustatif est plus juste !

    Merci à William et son équipe.

  • jarry

    bonjour,

    Magnifique présentation,gouts extraordinaire,mais il y a un mais et vraiment c’est très dommage.Il n’y a que de l’art ,pas un brin de générosité.Qui peut se satisfaire d’une bouchée à déguster?Les photos prisent ci-dessus ne reflètent pas la réalité.il n’y a qu’une bouchée dans l’assiette.Pour les coquilles st jacques par exemples certes servie en deux façons,en tout a peine une st jacques et demie dans les deux plats alors que des restos moins cotés servent généreusement 3 coquillent et avec le corail en plus.Le foie gras! a peine 20 grammes de foie gras dans les deux compositions .Je suis très déçue à ce niveau là.Mais les gouts sont exquis ben heureusement.A oui j’oubliais le pain.A défaut d’en avoir dans les assiettes on se rabat dessus.Mais si ça commence a faire un peut trop,la serveuse nous délivre des demi morceaux et un par un.Tout de même c’est très pingre.

    A oui nous verrons bien si mon avis est publié .Puisque je ne lis que des éloges sur ce site.INFOS ou INTOX.

  • Très bon restaurant. Le meilleur d’Orléans sans hésitation. Les photos sont magnifiques.

  • delperdange

    Wiliam porte un nom « ARTISTE » on pourrait essayer de trouver une faille dans son assaisonnement, dans sa présentation où dans le lieu où il a installé son superbe restaurant. Faites vos économies si vous désirez vous retrouver au Paradis pendant quelques heures. Oui, je dis ne lésinez pas sur le prix de ses menus c’est tellement extraordinaire. Vous n’aurez qu’une envie c’est de revenir, mais il faut le savoir « c’est une fête ».

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Lièvre Gourmand