57

Saturne

« Saturne (Paris 2e): ça tourne rond! »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 23 septembre 2010

Ewen & Sven © GP

A quoi servent les journaux et les guides? Voilà une table ouverte il y a neuf jours et qui refuse déjà du monde, fait complet à tous les services, ne prend les réservations le soir qu’au moins quatre jours à l’avance, sans avoir eu le moindre article dans le presse. La faute à qui? Aux blogueurs, bien sûr, qui ont révélé le lieu, donné le tuyau à tous avant que la chronique officielle ne file ici livrer son verdict

L’enseigne © GP

Le premier, bien sûr, ce fut l’inévitable Bruno Verjus, qui nous a fait le coup, déjà, avec Rino, Playtime ou Philou. Sacré Bruno! Le problème est qu’il a souvent raison. Et ce gourmand amateur, ce gourmet invétéré, ce pro de l’amateurisme gourmand (je ne sais trop comment dire) a bon goût et quand il s’emballe, ce n’est jamais sans raison. Là, c’est vrai, il a fait le maximum: évoquant le lieu, cet été, alors qu’il était en travaux et sans le nommer, juste histoire de nous mettre l’eau à la bouche et, après coup, annonçant son ouverture comme s’il s’agissait de la table du siècle, citant André Breton, criant au chef d’oeuvre et au génie.

En salle © GP

Bref, s’ il exagère, il y a une grosse de part de vérité dans ses excès. L’équipe, Sven Chartier, le chef, et Ewen Lemoigne, l’homme de salle sommelier, avaient fait parler d’eux chez Racines, passage des Panoramas. Les voici chez eux dans un lieu tout neuf, clair, lumineux, sobre et contemporain. On pourrait être à Copenhague ou Stockholm, voire Londres ou Sydney. Mais on est bien à Paris, à deux pas de la place des Victoires et de la Bourse, dans une salle conviviale et confortable qui prend acte de sa modernité : vaste verrière, mobilier de bois clair, pierre, béton, plus mur de flacons donnent le ton.La façade, elle, est si discrète qu’on peut passer trois fois devant la demeure sans la remarquer.

Swen au travail, dans la cuisine ouverte © GP

Il y a, bien sûr, la grande cuisine ouverte qui indique ce qui se trame ici. Sans oeillère, ni chichi. Mais, côté salle sous verrière, ce que ni Bruno, ni Thierry Richard dans ses Chroniques du Plaisir, ni Cécile Cau (So Food so Good), qui lui ont emboîté le pas, n’ont dit c’est que le bruit ambiant est si fort que Ewen le charmeur a du mal à prendre les commandes. En revanche, ce que le second (Thierry, veux je dire) a glissé avec justesse: que le service est en rodage, que l’attente est longue, et que, comme, au déjeuner au moins, il n’y a pas d’amuse-gueule, il faut prendre son mal en patience. Mais, à terme, on est récompensé.

Une mise de table minimaliste © GP

Produits de qualité, mariages justes, assaisonnements nets, cuissons courtes, saveurs sans chichi, jolis légumes vifs et frais : voilà ce qui vous attend là. Passé chez Passard à l’Arpège et chez Hegia avec Arnaud Daguin, avant de voyager en Asie, Sven, natif du Périgord, mais qui a des grands parents suédois, cuisine avec sûreté, netteté, rigueur.

Chipirons à la plancha, aubergines brûlées et tomates steack © GP

Ce midi, pour un parterre composé de gens de cuisine et de la profession ou presque à chaque table (José Da Rosa, l’épicier-aubergiste de la rue de Seine, Franck Pecol de chez Franck, bistrot-épicerie à Shanghaï, ou encore mon confrère Emmanuel Rubin, du Figaroscope qui mangeait dos à la salle, mais que l’on reconnaît aisément à sa dégaine de rocker années 80, son costume jean, ses cheveux longs, sans omettre l’inénarrable Albert Nahmias, en solitaire, au bar), le menu unique à 35 € faisait mouche.

Lieu jaune aux épinards et moules © GP

C’était ou brioche de col-vert et foie gras avec mesclun de salade ou chipirons à la plancha, aubergines brûlées et tomates steak, puis ou lieu jaune de ligne avec épinards et moules fumées ou pintade de la Sarthe rôtie au maïs grillé et huile de colza. Bref, du nerveux, du tonique, du net, du sans bavure, vif, frais, délicat, léger comme une sonate intime. Et il y a encore quelques jolis fromages, (comté en copeaux, morbier) venu de chez Bouveret à Poligny, plus un épatant pain de campagne et une tarte au chocolat et caroube qui achèvent le repas avec légèreté.

Pintade au maïs © GP

Un frais mâcon au verre ou un beaujolais bio de Guignard font des compagnons fruités et aimables. L’addition du midi à deux est raisonnable (moins de 100 € à deux si l’on ne boit pas trop), le café avec ses madeleines au miel délectable. Et un espace bar à vin est prévu en liminaire. Le lieu est jeune, perfectible. Gageons que tout Paris va y aller, y reviendra. Avec un peu d’insonorisation et un rythme mieux tenu dans le timing du service, ce sera sans doute presque aussi génial que ce que nous promet l’ami Bruno Verjus.

Un clin d’oeil à qui vous savez © GP

Saturne

17, rue Notre-Dame des Victoires
Paris 2e
Tél. 01 42 60 31 90
Menus : 35 (déj.), 37, 59 €
Horaires : Jusqu'à 22h
Fermeture hebdo. : Samedi, dimanche
Métro(s) proche(s) : Bourse

Saturne” : 57 avis

  • David

    4 ans après cet article les choses continuent à tourner rondement chez Saturne ! Quel bonheur dans l’assiette !
    Si on accepte le deal du menu à l’aveugle le contenu de l’assiette vaut 2 macarons. Tout est subtil, élégant, centré sur le produit. Une grande expérience pour les gourmands qui ne regardent que le contenu de l’assiette. Le décor et le service plus simples participent au fait d’avoir une addition raisonnable pour la qualité servie (compter 100€ par personne le soir).

  • Aurélie Matilon

    Un restaurant au cadre simple avec une ambiance chaleureuse et un accueil très agréable. Le personnel est composé d’une jeune équipe compétente et souriante ce qui est très apprécié. Il n’y a pas de menu, le chef compose lui-même votre menu et c’est un moment digne des plus grands restaurant que vous vivrez ! La carte des vins est très complète afin que nous ayons le choix. Les plats sont excellents, les saveurs sont goûteuses et les produits sont frais. Je vous conseille ce restaurant pour un moment remplie de découvertes.

  • Jean

    Une expérience extraordinaire, à recommander !!!

  • Léa

    Une excellent restaurant, et une très belle carte des vins sans soufre, que l’on peut trouver maintenant sur http://www.vinisat.com, la cave en ligne du restaurant Saturne !

  • Jeanne

    Une belle soirée en compagnie d’une équipe jeune et talentueuse. Des mets parfaits, bon choix de mettre du thon cru, du boeuf en tartare et puis un homard délicieux pour terminer avec le pigeonneau au sarment de vigne; ce n’est que les salés, car les deux sucrés qui suivent c’est d’une fraîcheur et légèreté extraordinaire: oseille, groseille, cassis, chocolat noir, crème d’argousier (je n’ai pas trop bien compris quel fruit c’était) avec une glace au malt.
    Les vins c’est un autre atout de ce restaurant. Une cave magnifique qui fait des jaloux dans la profession j’imagine; il faut être un peu mégalo quand même d’offrir une si large choix au client… nous avons été conseillé et avons bu un Pouilly Vinzelles 2008 de Vallette, excellentissime. Bravo et merci.

  • Pailhes

    Enfin une adresse et la seule à ma connaissance qui propose une carte des vins sans soufre en harmonie avec une carte gastronomique réalisée avec talent. Déco actuelle mais on s’en fout ce qui compte c’est de se laisser guider par le personnel très avenant et une addition correcte Courrez-y!!

  • Anne Jezequel

    Nous sommes allé hier soir à Saturne sur les conseils d’un ami. Nous avons réservé par internet et nous avons lu beaucoup de critiques, autant bonnes que mauvaises.
    Nous avons été accueilli par un personnel charmant et l’on nous a installé dans l’arrière salle, sous une magnifique verrière habillée de lampes représentants des galets en suspension. Le décor est très zen et chaleureux, la lumière est très douce et nous avons vue sur la cuisine ouverte. Le menu est posé sur la table à notre arrivée, il s’agit d’un menu unique en une succession de sept plats, cinq salés et deux sucrés. Il est proposé un accord mets et vins, mais ne buvant pas trop car enceinte mon mari s’est laissé tenter par des vins aux verres suggérés par le sommelier.
    Ce fût une vraie découverte, tant par la qualité et l’inventivité des plats (des radis aux céréales et un fromage de chêvre, du turbot servi avec un coeur de laitue et des graines de moutarde, du pigeon fumé au sarment de vigne incroyable, et une glace au foin totalement addictive!!) que par la surprise des vins notamment un chenin d’Anjou et un vin rouge de la région de Rome mémorables !. Nous avons terminé le repas avec une infusion d’une herbe inconnue, l’agastache, et des madeleines au miel à tomber.
    Toute l’équipe a été bienveillante pendant toute la durée du repas notamment sur le fait que je sois enceinte et nous avons passé un excellent moment.
    Saturne est un restaurant recommandable et nous y reviendrons vite.

  • Philippe Lamarche

    J’ai réservé ce soir une table dans ce restaurant via lafourchette.com. Tout était OK. Une heure avant l’heure révervée, le restaurant appelle pour dire qu’il est complet et propose de nous installer au bar (3 couverts). Je lui rétorque que nous souhaitons parler entre nous et pas seulement « regarder le barman » !
    Nous demandons des explications, et notamment de savoir pourquoi les disponibiltés étaient ouvertes sur le site de lafourchette.com. Il m’est répondu « je fais un test avec lafourchette.com et je ne sais pas m’en servir » (sic). S’en suit une enguelade avec cet incapable et je change de projet pour la soirée. Ils se foutent des clients et ne savent pas gérer… Le mieux est de ne pas y aller et pour lafourchette de les retirer de leur référentiel.

  • facebouf

    Une sublime carte des vins mais pour l’assiette quel deception !
    Ca part dans tous les sens sans vraiment de cohérence.
    Et puis servir un pavé de boeuf ( microscopique) fer bufalogrill ré façon, dans ce type d’établissement.
    C’est juste un gros « fail ». C’est impensable.
    On ajoute à ça un service médiocre malgré un sommelier au top.
    Peite déception pour ce « trop bon » du fooding qui m’a laissé plus que perplexe.

  • Romand

    Dans une grande ville comme Paris il y a toujours de nouveaux clients qui passent!!!!! Avec un peu de chance ça peut durer un an ou deux

  • Bonsoir,
    je passe après tout le monde et j’ai trouvé que cela ne tournait pas tant que ça Saturne. Nombreux plats quelconques, cher, service un peu lent… j’ai fait une note là : http://www.coupdefourchette.fr/my_weblog/2012/01/saturne-paris-2e.html
    La salle est sympa en revanche.
    Fabrice

  • Patrick MATAGNE

    A la lecture des commentaires positifs et négatifs, il fallait que je me fasse ma propre opinion.
    Donc du positif de A à Z: qualité des mets, du service, des vins.
    Les plats sont bien « travaillés » recherche et gout, bien « équilibrés ».
    Peut-être etait-ce un bon jour? Je ne le crois pas.
    Je reccomande cette adresse pour tous ceux qui veulent être surpris et bien surpris.
    Maintenant il est vrai que la salle est un peu bruyante mais pas plus que beaucoup de restaurants. Cela n’altére en rien le plaisir de cette table.
    Merci à tous de cette belle soirée.

  • Rémi Fourcade

    Cuisine et vins de surprises très originaux et sensuels
    J’ai adoré.
    Me rappelle l’Astrance et le Passage 53, mes préférés.
    Intégriste de cuisine classique, passez votre chemin.

    A corriger : le bruit et le service.

  • Steff

    Saturne est devenu un restaurant ou on mange presque rien, et on paye beaucoup. Le soir, menu à 60, pas de choix, on vous gave avec ce que le chef a décidé. Ambiance correcte, trop de bruit, des serveurs qui sont partout et nulle part, qui courent et qui ne trouvent pas le temps de s’arrêter pour nous éclairer un peu plus sur le menu.
    On était trois mercredi dernier, nous n’y retournerons plus. Mais de ça apparemment les patrons s’en fichent. Dommage!

  • PV

    Nous y sommes allés pour déjeuner en famille le 22 juin, cela a été une vraie découverte. La qualité des produits, la présentation, les saveurs, la nouveauté, l’innovation, le gout, c’était parfait, nous étions tous enchantés même les plus difficiles et j’ai qu’une hâte, c’est d’y retourner, surtout après une expérience très décevante hier soir chez un autre chef encensé également sur le net , ce qui m’a conduit à faire des recherche également sur Saturne aujourdh’hui, afin de savoir ce qu’ il se disait au sujet de Saturne. A conseiller mais pas trop , car j’aimerai pouvoir encore y aller de temps en temps, celui ou nous sommes allé hier à deux mois d’attente pour une table….
    Pour la quantité servie, nous avions pris le menu avec deux entrées deux plats deux desserts , c’était parfait, je ne connais donc pas la quantité proposée sur le menu standard.
    Le bruit , oui effectivement , c’est assez sonore, mais il suffit de déguster religieusement les petits chefs d’oeuvre qui se trouvent dans l’assiette et puis finalement cela ne nous a pas dérangé.
    Les madeleines sont délicieuses nous en avons même acheté pour la route…:))

  • Alain95

    Nico à dit :
    « menu copieux (en goût pas en contenance, mais cela n’est pas très important) » désolé mais en français copieux a un sens précis, copieux en goût ?

    Désolé mais à vouloir de l’épure du design on nous servira bientôt un radis (cf le Grand Restaurant ) et tout les bobos crieront au génie, au retour aux sources et pourtant ce ne sera que de l’escroquerie.

    J’aimerais bien lire des critiques gastronomiques non pas que les portions soient « légères » mais insuffisantes compte tenu du prix.
    Je ne demande pas des portions style L’ami Louis, où poids de portion et de prix vont de pair, mais un juste équilibre.

  • MB

    Très Très Bon.

    Tout était très bon du début à la fin.
    Absolument partir le soir.

  • nico

    L’important c’est peut-être que cela dure, un restaurant! c’était plutôt très bien dans l’assiette, menu copieux (en goût pas en contenance, mais cela n’est pas très important) et alléchant. Poisson cru savoureux, asperges qui ressemble à rien à dire, homard bleu cuisiné avec amour, canard (bien que rustique, et je pèse mes mots) très bien travaillé. Le canard mal cuit me rappelle les soirées gersoises alcoolisées campagnardes que je ne souhaite à personne. desserts très agréables. En gros, un bon dîner, bien fait, avec de la rigueur en cuisine qui me fait penser que le chef est un esthète. Le bémol, en tout cas ce soir, c’est le service, trop relâché, un peu d’engueulade au début du service. Au moins 4 serveurs différents pour une seule table. Pas de cloches à lever pourtant! et puis 3 heures à table!!! Menu bourgeois? à l’ancienne, pas du tout. Bravo chef, en salle s.v.p. il y a du boulot!!!

  • Mat

    Apres avoir lu et entendu, impatient de decouvrir et gouter.
    l’acceuil est à la hauteur et le service quoique presse, plutot zele.
    les cuissons sont parfaites et les produits de qualité.
    vraiment un restaurant a part.

  • I ate at Saturne this evening with a friend and we were both very much forward to trying out this restaurant. Unfortunately it was an expensive mistake and the experience was really quite disappointing. The service was worse than the standard snobby Paris bistro reception you could expect in a touristic brasserie and our plates were practically thrown in front of us like a school canteen… and well the food- under-seasoned, rather bland and lacking love all round. Yes everything was cooked to perfection but for the price and the write-up you would expect something a little more special. The wine list is great and the carrot sorbet dessert was certainly the highlight.

  • alex

    Assiette nette, produits d’une grande qualité,ce resto est précis.
    Les vins natures en plus!
    Le service est agréable, efficace, nous sommes loin de la prétention et plutot confortable.
    a tres vite chez Saturne !!!!!

  • Nel

    Diner du 19 avril

    Dèco triste a pleurer , accueil glaciale , table bancale , tabouret inconfortable.
    Menu triste à pleurer ( vous ne serez pas embarrasser au niveau du choix). Portions comme cite au préalable minimales ,carpacccio sur lit de roquette , asperges sur lit de roquette, quel ennuie !.
    pintade cuite rosée limite saignante c est un « point de vue » que l on peut ne pas partager.
    Dessert triste qui conclut ce menu punition . A conseiller aux gens qui veulent se faire du mal
    Enfin la médaille revient au « staff »insignifiant et prétentieux .
    Une aventure qui vous permet de « flamber » un billet de 200 euros en toute simplicité , en vous demandant si tout ca a un sens ?oui très certainement pour ces « ayatollas bistrotier « 

  • Florian

    Dîner du 13 Avril 2011
    J’y suis allé dîner hier soir pour mon anniversaire, convié par ma tendre moitié. Fines Gueules, je connais, j’habite pas loin, l’ancien Racines, pareil, donc j’y vais vaillant et curieux.
    Déco dépouillée mais top, le mobilier vient d’un fournisseur basque (Alki pour ne pas le citer) et cette ambiance dépouillée, qui contraste avec lees néo Costes me plaît tout de suite.
    Niveau assiette, nous restons sur du peu copieux mais je ne suis clairement pas parti avec la fin au ventre (le déjeuner chez Lavinia explique peut-être cela). Succession de saveurs, avec quelques facilités d’une assiette à l’autre mais une nourriture impeccable, tant dans les températures de services que dans les cuissons. 1 Zéro défaut avec les 2 menus choisis (celui à 45€ et celuit à 59€). Le maigre était exceptionnel, l’émietté de crabe aux oursins top, une cuisson parfaite (plus proche du « saisi » que de la cuisson) des asperges vertes, d’un jeune poireau, des cives…
    L’assiette est propre, claire, structurée, irrépochable. Le pain est délicieux (pains des amis de chez du Pain et des Idées, rue de Marseille), c’est une véritable gourmandise.
    J’ai demandé au sommelier d’accompagner chaque plat d’un vert. Bon, le diktat de vins sans sulfite obligatoire me fatigue un peu, nous approchons plus d’une croisade évangéliste que d’une alternative au goût commun, mais du très bon choix (Sauvignon, Romorantain) et on se laisse volontier guider.
    Mais ou est cette impression dérangeante qui me gratte au col de chemise? Le bruit? Certes, l’agencement épuré n’arrange en rien la sonorité de la salle, mais a-t-on le droit de s’attendre à ce niveau de bruit dans ce niveau de prix? Cette ambiance néo-bistrotière, très symapthique, ne s’accorde pas forcément avec un cadre léché proche de l’épure (du chêne, du brut, du parquet non traité, des appliques façon Prouvé)
    Le service? Voilà, nous sommes dans un service proche de l’épure. Courtois sans être obséquieux. MAis bon, apporter des plats en nous rappelant ce que nous avons commandé peut être sympahtique, plaisant. Il y a-t-il un supplément pour un sourire en salle? Pour avoir un commentaire sympathique au gré des assiettes apportés à table? Pouvez-vous éviter de jeter les couverts à table et les poser proprement? Servir de s’invente pas, il y a des écoles hôtelières pour cela et les clients apprécient parfois sinon des attentions, à tout le moins un service impeccable s’il reste ultra discret.
    Donc une cuisine surprenant à la hauteur de mes espérances. Un service qui pourrait être plus accessible et agréable, pour ne pas donner cette impression de prétention que je lis ça et là.

  • Alain95

    Déj du 11.02.11 – Cuissons ,saveurs, assaisonnements parfaits.
    au déj venir au moins a 4 pour faire autant de bruit que le reste de la salle, mais nous étions 2 – Invitation pour séduire s’abstenir elle ne vous comprendra pas. D’accord avec les autres commentaires portions congrues pour les tarifs pratiqués. La poulette comment est-elle préparée ? silence, qu’est ce que vous voulez dire ? silence (mais là c’est nous) on insiste : « au four ».
    – les encornets à l’encre sont plus proches d’une tapas que d’une entrée – Ah non vous gardez les couverts ! sympa après lencre des encornets, quand je pense que dans une pizzeria on me change les couverts ! Et renseignements pris c’est pareil pour le diner à 59 € on se fout du monde- Le patron « étudie » un changement m’a t-on assuré. Pas de chemin de table,  » elles sont sympas les tables en Formica  » -A mon avis on paie le cout du bail, heureusement de vrais serviettes et non des « kleenex »-
    Vins : Belle carte , il vaut mieux un peu connaître tant les vins bios ont des noms ridicules- Coupe de champagne à 12€ pas donné pour un bistro- Verre de 10cl env d’un sauvignon de chez Courtois à 8€ non ! Excellent Chardonnay 2007 de chez Pierre Overnoy (sympa de trouver autant de vons du Jura c’est rare)à 36€ -Ne prenez d’eau minérale la carafe c’est de la source (j’ai travaillé dans le quartier)-
    Non je ne reviendrai pas sauf augmentation des portions, je préfère aller à côté : au Fines Gueules il ont un nouveau chef japonais, super, puisque le précédent est parti chez Racines

  • sofia

    Curieux et impatients de découvrir cette adresse, nous ne sommes pas décu.
    Produits de belle qualité, cuisine juste et service agréable.
    Restaurant sans chichi, c’est tous ce que l’on demande…

  • Suzanne

    @Yves : avant d’être dans l’exploitation du Net, on est dans la subjectivité… Cela dit, il y tellement de restaurants, vous en trouverez bien qui fassent l’unanimité.

    @Véronique : vous pouvez désactiver le suivi des commentaires en cliquant sur le lien ci-dessous « modifier vos souscriptions ».

  • Désolés, mais comme nous avons été très tôt, en tout cas parmi les premiers, à parler de Saturne, tous les commentaires positifs, négatifs, excessifs, bref en tout genre sur ce restaurant/événement nous arrivent à vous à nous… C’est la loi du net…

  • veronique

    @Gilles,
    Comment ne plus être notifiée des commentaires sur cet article..
    Merci
    V

  • yves

    je pense que là on est typiquement dans l’exploitation du net: un commentaire négatif assez musclé et vlan un autre super tiptop: merci maman!! donc super méfiance sur ce resto! enfin pour moi

  • Suzanne

    Délicieuse adresse. J’y dînerais volontiers tous les soirs ! Chaque fois cela a été une vraie expérience. Mais je crois qu’il faut être curieux, ouvert, accepter de se laisser conduire. Ce n’est pas une table pour chichiteux. Pas une table pour ceux qui ont envie de la ramener non plus. On est dans la découverte, la surprise, l’émerveillement. Tu n’aimes pas les rognons ? Hé bien, tu évites les restaurants qui proposent un menu unique à découvrir au dernier moment. Non ? J’adore la succession des petits plats, pleins de surprises, et j’adore faire confiance à M. Lemoigne pour le choix des vins (et plus que tout sa façon si singulière de les évoquer !). J’aime la grande salle sous la verrière, dépouillée, réchauffée par le bois et par l’éclairage, toute tournée vers la cuisine ouverte sur une équipe soudée, concentrée, experte. Et cette grande bibliothèque qui occupe tout un mur, remplie de belles bouteilles… J’aime le service à la fois professionnel et vivant. C’est un lieu avec une personnalité très forte, sans doute due à celle de ses jeunes propriétaires, qui réalisent déjà des prouesses mais qui n’ont pas fini d’impressionner, j’en suis sûre. Enfin, chaque fois j’en suis sortie plus que comblée et j’ai bien l’intention de suivre de très près l’évolution du Saturne et les parcours de M. Chartier et de M. Lemoigne.

  • PF

    Dîner il y a deux jours : cuisine excellente, très bonne proposition de vin de la part d’Ewen, accueil sobre, loin de ce que l’on peut lire dans certains commentaires. Prix raisonnable vue la qualité de l’ensemble : rien à redire, si ce n’est le niveau sonore. Très bonne soirée au final.

  • Voilà qui fait plaisir!

  • Victor

    Bonne assiette, bon acceuil, vins surprenants, nous avons avons passés un excellent moment chez Saturne.
    Nous reviendrons le plus vite possible.

  • Thibault S.

    Très bonne adresse, une cuisine très dépouillée, fraîche, délicate, (grand coup de coeur sur les pommes de terre fumée accompagnant le poisson). Un service gentille et souriant, de bons conseils pour le vin, nous avons découvert un vin rouge de la Sarthe incroyable dont j’ai malheureusement oublié le cépage. Le seul HIC, nos voisins plus qu’insupportables qui je pense ne savaient pas ce qu’il faisaient là.

  • Statistiquement, c’est la maison qui suscite le plus de commentaires dans l’un ou l’autre sens. Et si la vérité était entre les deux? En tout cas, les réactions et leur ampleur sont à la hauteur du succès…

  • Adam

    Un restaurant tout simplement monté en épingle par la presse et les blogueurs, deux patrons starlettes qui se noient dans leur orgueil. Certes, la cuisine est parfaitement maîtrisée, mais la quantité moléculaire ne va pas de paire avec le coté véritable des produits.

    Une salle horriblement bruyante, mais ça je vous l’accorde ils n’y peuvent rien…

    Une carte indigne d’une pareille brigade ! aucun choix !

    On se demande si on se moque de nous quand on nous sert le vin, on nous prend d’abord pour un professionnel, et lorsque l’on demande quelques conseils avec modestie, on est servi illico presto d’une bouteille dont on ne sait ni le prix, ni la provenance…Nature, pure, ok…mais même à l’aveugle il est bien de se demande si le patron ne nous teste pas. On en devient parano sur le vin.

    Une déco sympa mais froide, c’est une question de gout

    Un patron dont la saleté des mains et des pieds fait froid dans le dos,

    et pour couronner le tout, une intolérance incroyable sur les remarques, avis ou demandes de la clientèle.

    Passez votre chemin, la mode ne justifie pas ce genre d’absurdité !

  • Jacques Labraut

    Quelle découverte !
    Nous avons passé excellent dîner dans ce magnifique lieu.
    Un accueil chaleureux, de beaux produits sublimés par une cuisine maitrisée, une carte des vins déroutante mais nous nous sommes laisser faire par Ewen pour le choix des vins, une réussite.
    Vraiment un moment d’exception.
    Merci.

  • Ah, je respire! Enfin des commentaires positifs. Je finissais par croire que j’avais visité une autre demeure que celle de Sven et Ewen. Cela dit, n’oubliez pas qu’il y a plusieurs « Saturne »: 1/celui du midi, 2/ celui du soir, 3/ celui du bar. En souhaitant que vous aimiez les trois…

  • Jacques

    Diner parfait à 7 chez Saturne ce vendredi 21 janvier.
    Réel plaisir de redécouvrir des produits cuisinés justement (sardines, légumes racines et même de la topinambourg dans le dessert).
    Service agréable et efficace.
    Surprenante interaction avec la clientèle échangant debout, au comptoir, devant la vitrine des vins…
    Bref nous avons passé un délicieux moment.

  • Ludovic

    jeudi 2o janvier au soir, rdv pris pour diner entre amis chez Saturne
    j’étais déjà venue 2 midis et avais envie de faire découvrir cette table pour le moins différente
    j’aime cette cuisine délicate tant en association qu’en cuisson.
    En effet, les cuissons sont parfaitement maîtrisées, bien sur, cette cuisine nécessite un minimum de CURIOSITE : les sardines quasi crues mais grillées, cela peut surprendre
    de plus,les portions sont parfaitement adaptées à tous les appétits
    (par ailleurs, le chef est tt a fait charmant ce qui ne gache rien )
    le service est discret mais présent, le conseil et les explications des vins sont extremement précises et techniques
    on sent que le patron mais aussi le personnel est impliqué et aime son métier
    je vous recommande ce restaurant, juste pour passer un moment différent et bon.

  • De retour du Paris des Chefs http://www.parisdeschefs.com/ où j’ai pu voir le chef et son sommelier… Je peux vous dire que le dimanche à 12h00 ces gars là ne sont pas encore réveillés !!! Prestation pitoyable, un rappé de légumes, un rappé de conté, une bouteille de blanc et … rien. Pas de réponse aux 2 pauvres animateurs qui essayaient de faire vivre la scène. On s’est demandé pourquoi ils étaient là et je crois que eux aussi !!!!
    Ah si il y a eu une réponse à une question :
    – Pourquoi le quartier de la bourse ?
    – le chef : …..
    – le sommelier : parce que c’est une clientèle facile à travailler.
    Tout est dit !!!

  • Oh, mais dites moi, ça devient dangereux d’aller au Saturne. La prochaine fois, je mets mon casque…

  • esimuos

    Je sors de ce restaurant et je dois dire qu’il y règne une atmosphère super tendue… deux caractériels (le chef et le sommelier)… explosif.! Fort heureusement, c’est la table voisine qui à payée… quant à nous, nous y avons laissé nos deniers…

  • Veronique

    Vu les commentaires ici et là sur le web, j’ai bien peur que ce ne soit pas une histoire de chance..

  • Ouh la la! On n’a pas du voir la même maison… Ou, chère Véronique, vous n’avez pas eu de chance…

  • Veronique

    Service déplorable, attente longue, bruit assourdissant + Ewan Lemoigne suffisant et insultant pour une remarque sur la cuisson d’un plat… Bref, nous avons quitté les lieux après l’entrée.

    Bref, Passez votre chemin…

  • nouno

    clems gros raisin

  • Jacotet

    Marrant les commentaires, je lis le précédent et me rend compte que cette personne était notre voisin à quelques tables. Pénible et arrogant du début à le fin du repas … il a renvoyé son plat faisant scandale qu’il n’avait pas eu le temps de choisir un vin et même demandé une cigarette pour la femme qui était avec eux à table et elle l’a fumé… à table dans le restaurant (il faut dire que nous étions plus très nombreux dans le restaurant (1h00 du matin) et que c’était le soir de la fermeture de ce Saturne pour congés de fin d’année;
    D’où le nettoyage et le verre de l’amitié des employés. Ce qu’il y a de marrant dans la mauvaise foi c’est finalement de pourvoir en avérer sur le net, se croyant invisible. n’est ce pas Mr Clems !
    Sinon c’était délicieux hors l’indigne conduite de ce monsieur.
    Michel

  • C’est vrai que votre expérience ne donne pas envie de revenir… Ou alors à revoir de près, avec des pincettes!

  • Clems

    Bonjour,

    Saturne pas forcément rond !

    J’ai mangé chez Saturne jeudi soir dernier, malgré des assiettes plutôt bonnes (pas très copieux, mais bon) nous avons eu quelques soucis…

    Je venais avec ma sœur et plus pour les vins que pour la table, je trouve les patrons extrêmement prétentieux, nous avions pris le menu à 59€, lors de la dernière entrée, j’ai demandé la carte des vins pour choisir un rouge, malheureusement, nous avons reçu le plat principal avant même de pouvoir jeter un œil à la carte des vins. Après une grosse colère du chef (inconcevable dans une cuisine ouverte) et que je menace de partir, il a accepté de reprendre l’assiette et j’ai pu choisir mon vin.
    Il est vrai que le patron ne supporte aucune remarque et parle des vins avec une suffisance hors du commun. Alors que les vignerons nature sont connus pour leur simplicité et le respect de leur terroir.

    Après le dessert et une troisième bouteille, nous avons demandé au grand patron si nous pouvions terminer par quelques bulles, il était minuit et nous ne voulions déranger ! il a répondu pas de soucis, faite à votre aise… Ne voila pas qu’après nous avoir servir le premier verre de notre champagne Lassaigne 2002, il s’allume une cigarette au bar et commence le nettoyage de salle ( aspirateur, produit lave vitre sur les tables à côté de nous, monte-charge levé au milieu de la salle et vidanges entrechoquées). Franchement je n’ai pas pu achever ma bouteille (81€ tout de même)

    Lorsque je me suis levé pour aller payer au bar (oui j’ai du allé chercher mon adition car toute l’équipe était occupée à picoler au coin du bar) Erwen le grand n’a pas cessé de me répéter « on n’est tout de même pas cher hein ! on est tout de même pas cher) nous en avons eu pour 385€ à deux… no comment…

  • hyper déçu par ce resto (à midi en tout cas) : dressages approximatifs alors que les reportages des bloggeurs montraient de très belles assiettes.
    Je me souviens juste de choux de Bruxelles violets vraiment excellents.

    J’aime les menus imposés… mais quelle idée de ne pas proposer d’alternative aux rognons ! Faut vraiment avoir le melon !

  • soughayar

    J’ai beaucoup aime la deco, le menu le soir fixe m’a un peu surprise, des rognons de veau certes excellents mais les personnes avec que j’invitais n’aime pas ca et on ne pouvait pas changer…les madeleines avec les cafe sont delicieuses!, les portions un peu petites mais je reviendrai!

  • emile

    avec de telles portions mminimalistes il ne faut espérer qu’on y revienne longtemps,pour 35 euros on peut parfaitement bien manger ailleurs!
    et puis le dédain parisianniste commençe à me fronçer l’échine,un peu d’humilité parfois ça fait pas de mal!!

  • david sztabholz

    Les plus: la cuisine est excellente, les vins sont excellents
    Les moins: L’accueil de Ewen Lemoigne est glacial et il ne supporte aucune remarque. Les quantités dans l’assiette sont absurde et lorsqu’on le fait remarquer à Ewen il répond: « mais pour 35 euros, vous ne pouvez pas espérer plus ». Heureusement le pain est délicieux donc on mange des grandes tartines pour combler le vide stomacale. Le service est très long et la salle très bruyante. Cela ne convient pas pour un déjeuner en semaine lorsque l’on a un peu de travail. Enfin lorsque j’ai fait remarqué à Ewen que j’aurai préféré qu’il ouvre l’excellente bouteille que j’avais commandé devant moi, si ses yeux avaient été des pistolets, il se tirait dans le nez. Espérons pour Ewen que tel les excellents vins son attitude se bonifie avec le temps, car dans le cas contraire nous ne n’aurons plus besoin de reserver à l’avance, mais il sera trop tard…

  • Larry Golade

    Bonjour, je suis passé chez Saturne pour déjeuner hier.
    L’endroit est assez agréable avec sa cuisine ouverte. Le volume sonore était tout à fait acceptable et la qualité de la cuisine comme celle des vins était impeccable.
    En revanche, la taille des portions servies est grotesque. Certes le prix est abordable (35E entree plat dessert), mais à ce prix la vous ressortez de table en ayant faim.
    Honnètement, j’ai déja eu des portions plus grandes au cours de déjeuner dégustations avec 7 ou 9 plats.
    Résultat : sentiment très déplaisant de s’être fait rouler dans la farine alors que je suis prêt à payer plus cher que 35E pour une cuisine de qualité.
    J’espère sincèrement que cela va changer.

  • Ok, dites moi! Et aussi pour le bruit assourdissant le midi…

  • Merci Gilles pour le lien. J’y retourne ce soir, on verra si amélioration il y a…

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Saturne