> > > > Le Père Claude
1

Le Père Claude

« Ouvert en août: une soirée au Père Claude (Paris 15e) »

Article du 10 août 2011

La tête de veau du Père Claude © GP

Mon challenge: trouver une table le lundi soir, ouverte mi août. Réponse: le Père Claude, à deux pas de l’Ecole Militaire, la table favorite des politiques, gens de médias, touristes en vacances. On redécouvre ainsi le lieu animé par les fils de Claude Perraudin, Ludovic et Florian, et, avec eux, une salle bruyante et gaie, animée par les éclats de voix des nombreux convives américains.

La poêlée de girolles (à 18€) fait une jolie entrée. La tête et langue de veau sauce gribiche, présentée en cocotte, constitue, elle, un joli morceau, copieux et savoureux, même si le goût en est évanescent. L’assiette du pêcheur (avec lotte, espadon, saumon, cabillaud), flanquée d’une purée  de pommes de terre et de girolles, n’est pas mal. Quant à la  cassolette de homard aux linguine (avec de la lotte non annoncée sur la carte), elle est un peu sèche, fade et bien chère (38€).

En dessert, la compote de rhubarbe et fraise, servie avec une glace vanille (12€), passe toute seule, quant au délice du père Claude (salade de fruits avec de la banane, plus une boule de glace vanille, arrosé de quelque chose qui ressemblait à une eau de vie de fruits), il est gentiment banal. Pas de conseil pour les vins, mais le pinot noir d’Alsace signé Léon Beyer 2009 à 27 € aurait été superbe s’il n’avait été servi beaucoup trop froid.

Aux tables voisines, les Américains avaient l’air heureux : côte de boeuf plus os à moëlle et crème brulée…. plus service bilingue. Le service évidemment expéditif  et peu bienveillant. Peut être parce que nous n’étions que français?

Ps: ne m’en voulez pas si j’ai foiré les photos, j’avais oublié le bon appareil…

Le Père Claude

51, avenue de la Motte-Picquet
Paris 15e
Tél. 01 47 34 03 05
Menus : 29,50 €
Carte : 50-65 €
Horaires : Jusqu'à 23h
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : La Motte-Picquet - Grenelle
Site: www.lepereclaude.com

A propos de cet article

Publié le 10 août 2011 par

Le Père Claude” : 1 avis

  • Feuilly

    Salut Gilles,

    Ouvert au mois d’août, et même après de grands travaux (cuisine, toilettes, bar), Le Bougainville, 5, rue de la Banque, 2e, 01 42 60 05 19 (du lundi au vendredi au déjeuner, mercredi et vendredi au dîner), de la famille Maurel, Madame Maurel (82 ans aux cerises), Christian et Michèle et les enfants. Grand bistrot années cinquante et cuisine régionaliste avec persillé et saucisse sèche de Laborie à Parlan dans le Cantal, terrine de foie de volaille maison, poulet fermier de l’Aveyron, tartare de boeuf, fromages affinés et clafoutis aux mirabelles. Belle sélection de vins côtes de Provence rosé Corail de château Roquefort, fleurie de Dutraive et morgon de Jean Foillard. Formule au déjeuner à 16,50 € (entrée et plat ou plat et dessert). L’AFP et le Nouvel Obs sont toujours là.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Père Claude