1

Illèné

« Paris 18e: le chocolat selon Hyejin et Hyunsoo »

Article du 23 septembre 2016

Quand deux chocolatières d’origine coréenne réinventent le chocolat à Montmartre, Didier Chambeau, notre avocat gourmet est aux premières loges. Ecoutons-le…

Hyejin Cho et Hyunsoo Ahn © DC

Hyejin Cho et Hyunsoo Ahn © DC

Derrière une devanture gris anthracite et une vitrine dans laquelle trône une pyramide de macarons de toutes les couleurs et d’anciens modèles de voitures… en chocolat bien sûr,  Hyejin Cho et Hyunsoo Ahn, coréennes, se sont installées en 2015 dans un cadre entièrement rénové pour donner à leur talent toute la mesure de leur passion du chocolat, un art découvert après un parcours scientifique, immunologue pour l’une, chimiste pour l’autre.

Tablettes © DC

Tablettes © DC

Illèné, une enseigne qui ne fleure pas le chocolat mais la nativité. Primées en ces lieux par la ville de Paris parmi 8 artisans des métiers de bouche pour le prix « goût d’entreprendre 2015 », voilà nos néo-montmartroises lancées dans une aventure gourmande pleine de douceur sucrée. Arrivées en France il y a déjà 12 ans, Hyunsoo y a appris le chocolat et la pâtisserie tandis que Hyejin est devenue pâtissière, maîtrisant le chocolat dans tous ses états. Hyunsoo a été formée par Michel Chaudun, son maître en la matière, puis chez Chapon. Quant à Hyejin, elle a commencé avec Christophe Adam chez Fauchon, puis au Lutétia, et enfin chef de partie « pâtisserie »  au Meurice avec Camille Lesecq.

En rayon © DC

En rayon © DC

Quant à Hyunsoo, elle a commencé avec Christophe Adam chez Fauchon, puis au Lutetia, et enfin chef de partie « pâtisserie »  au Meurice avec Camille Lesecq. De belles références qui font la fierté de nos deux chocolatières qui travaillent avec Valrhona et Weiss, qualité oblige ! Préparé chaque jour dans le laboratoire attenant, séparé de la boutique par une vitre, on trouve ici : l’Illené, une ganache au poivre timut avec un confit de prune coréenne, le Yuzu, doux mélange de praliné (60-40) aux amandes de Valence et aux noisettes du Piémont avec du yuzu, le rocher noir ou au lait, un classique entièrement fabriqué main ce qui n’est pas usuel, ou la ganache  pistache wasabi.

En vitrine © DC

En vitrine © DC

Il y a aussi de divines châtaignes, mousse au marron avec une pointe whisky façonnée en forme de châtaigne trempée dans un chocolat 70 %. Des macarons créés maison, craquelés à l’ancienne, avec une coque au goût d’amande, un savoir-faire qui donne toute sa légèreté au macaron, garni au gré des saisons, figue rôtie en automne, marron ou coing en hiver, agrumes au printemps et fraise en été. Et toute l’année, des macarons à l’armoise, à la rose pétale, au sésame noir et lait de soja, ou les classiques au caramel, au chocolat, à la vanille ou au café.

Ganaches et pralinés © DC

Ganaches et pralinés © DC

Pour les grands gourmands ou tout simplement les grands amateurs, des plaques de chocolat maison, noisette amande caramélisés 70 % chocolat noir et 42 % chocolat au lait, chocolat café, chocolat raisin flambés au rhum, fève de cacao. Voilà une dégustation qui vaut le détour, on déguste, on savoure et on découvre un mélange mesuré de culture coréenne doublée d’un apprentissage « à la française ». Pas de doute, il est né le divin chocolatier.

Voitures en chocolat © DC

Voitures en chocolat © DC

Illèné

4 rue Tholozé
Paris 18e
Tél. 01 71 73 40 42
Horaires : 10h30-20h
Fermeture hebdo. : Lundi
Métro(s) proche(s) : Abbesses

A propos de cet article

Publié le 23 septembre 2016 par

Illèné” : 1 avis

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Illèné