Le Paris Seize

« Paris 16e: l’Italie bcbg selon Frédo »

Article du 7 mai 2015
Frédéric Prud'homme © GP

Frédéric Prud’homme © GP

Cette jolie table années 1950, qui a su garder le charme d’avant, avec son néon bleu indiquant toilettes et téléphone, ses boiseries patinées, ses toiles sportives, son ardoise changeante, son comptoir marqueté, ses banquettes de moleskine, ses appliques d’époque, son accueil plein de vie, c’est la bonne secrète des frères Dumant (l’Auberge Bressane, la Pizzeria d’Auteuil, la Villa des Ternes, les Marches, c’est eux).

Poivrons et ricotta © GP

Poivrons et ricotta © GP

Aux commandes du lieu, Frédéric Pud’homme, bonne bouille de charme, qui joue, sans le vouloir le rôle de petit cousin, en moins hâbleur,  d’Albert Corre du Petit Pergolèse. Cet aubergiste à l’ancienne, aux airs jeunes et de son temps, conseille avec art, raconte avec coeur, explique avec allant les mets et les vins du moment.

Une cliente et ses rigatoni © GP

Une cliente et ses rigatoni © GP

Bref, si vous avez des petit-enfants à traiter royalement, c’est bien ici qu’il faut les emmener. Poivrons marinés au chèvre et basilic, bresaola à la roquette, chèvre et parmesan, linguine aux gambas, escalope milanaise tranchée fine comme on l’aime, rigatoni à la tomate et steak haché pour les enfants régalent sans mal.

Linguini aux gambas et cèpes © GP

Linguini aux gambas et cèpes © GP

On n’oublie les jolis vins toscans ou vénitiens, dont les jolis flacons traînent au bar (Il Grigio de Borgo San Felice ou Phigaia after the red de Serafini et Vidotto à boire à la régalade). Ni les desserts d’enfance (crémeux tiramisu et exquis vacherin glacé au chocolat).  Bref, voilà un lieu qui joue son rôle de taverne bcbg exquise hors du temps, hors du mode, à fréquenter juste pour le plaisir.

Une cliente et le vacherin glacé au chocolat © GP

Une cliente et le vacherin glacé au chocolat © GP

Le Paris Seize

18, rue des Belles Feuilles
Paris 16e
Tél. 01 47 04 56 33
Carte : 35-50 €
Métro(s) proche(s) : Victor Hugo, Rue de la Pompe

A propos de cet article

Publié le 7 mai 2015 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Paris Seize