7

Paris 8e: Ducasse accueille Acurio et le Pérou au Plaza

Article du 20 novembre 2014
Gaston Acurio et Alain Ducasse © GP

Gaston Acurio et Alain Ducasse © GP

Régulièrement, Alain Ducasse accueille au Meurice ou au Plaza les grands chefs du monde qui cuisinent leur terroir avec passion. Du Japon ou d’Italie, se tissent ainsi des « rencontres essentielles ». Cette fois-ci, c’était autour de Gaston Acurio du restaurant Astrid et Gaston à Lima de raconter sa cuisine, de mettre en scène ses produits, bref, de jouer les saveurs et la musique des Andes, de l’Altiplano, de la grande forêt amazonienne comme des rivages océaniques en des plats vifs, colorés, pimentés, auquel la cave de Laurent Roucayrol offre des contrepoints vineux passionnants.

Ceviche de homard © GP

Ceviche de homard © GP

Brochette de poulpe et encornet © GP

Brochette de poulpe et encornet © GP

Sudade de mérou © GP

Sudade de mérou © GP

Repas d’exception, moment unique à Paris, certes, mais qui ressemble à une expérience vécue comme un voyage – Gaston apprit lui-même la cuisine dans la capitale française avant d’empoigner le terroir une fois revenu chez lui. Ce qu’il offrait aujourd’hui ressemblait à une leçon de chose, comme on paye un tribut aux origines. Avec, en liminaire, un burger végétal au quinoa, lentilles, légumes, chutney de mangue, des saint-jacques façon « tiradito » (variante  japonisante du céviche), un « causa » (entrée froide à base de pommes de terre violettes) au crabe, avocat et piment jaune. Puis le céviche de de homard au leche de tigre, potiron et maïs, la brochette de poulpe et encornet, sauce chimichurri, le « sudado » (soupe de poisson) de mérou aux palourdes, pommes de terre et moules, le « seco » d’agneau de lait (la souris longuement cuite au jus de coriandre), avec haricots canari et piment doux, enfin la mousse de chocolat péruvien au quinoa rouge et blanc craquant flanquée de sa glace à la lucuma, joli fruit jaune, doux et suave.

Seco d'agneau © GP

Seco d’agneau © GP

Mousse chocolat et quinoa © GP

Mousse chocolat et quinoa © GP

Là-dessus, un riesling de Josmeyer, un condrieu de Michel Chapoutier, un rouge des Baux de Provence du château Dalmeran, enfin un porto blanc Andresen jouaient les escortes chics jetant un pont européen vers ces saveurs suaves et pimentées d’un autre continent.

Alain Ducasse et Gaston Acurio © GP

Alain Ducasse et Gaston Acurio © GP

Alain Ducasse au Plaza-Athénée

25, avenue Montaigne
Paris 8e
Tél. 01 53 67 65 00
Menus : 260, 380 €
Carte : 260-340 €
Fermeture hebdo. : Lundi midi, mardi midi, mercredi midi, samedi, dimanche
Site: www.dorchestercollection.com/fr/paris/restaurants-et-bars/29-alain-ducasse-au-plaza-athenee

A propos de cet article

Publié le 20 novembre 2014 par

Paris 8e: Ducasse accueille Acurio et le Pérou au Plaza” : 7 avis

  • Un honneur d’être reconnu comme un des grands Chefs du monde et être accueilli par Alain Ducasse! Bravo Gastón Acurio!
    La gastronomie péruvienne présente à la capital mondial gastronomique!
    Félicitations!

  • Nel Szymanowski

    Merci beaucoup, La bonne gastronomie international avec qualité, variété et exquis au Pérou, pays avec grand richesse culturel.

  • luis baltazar

    Salut,ca va, felicitaciones

  • José Zegarra-Ballón G.

    Monsieur Pudlowski, est ce que vous connaissez le Pérou ?

  • DANIEL

    Etant péruvienne et habitant Paris depuis 15 ans ce n’est pas sans fierté que je découvre votre article qui nous mets l’envie au palais avec les mets du M. Gaston Acurio. Merci.

  • Merci!

  • Isabel Espinoza

    Juste pour une petite correction: * l’altiplafo » pour l’altilplano 😉 Sinon, l’article est juste et j’en suis fière dans ma condition de péruvienne.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !