2

Marseille: Passédat au MUCEM

Article du 21 février 2014
Gérald Passédat © Maurice Rougemont

Gérald Passédat © Maurice Rougemont

Elle est ancienne et moderne à la fois, lutte contre son image folklorique. Marseille ? Ce n’est pas seulement la ville de Pagnol et d’Escartefigue, de Jean-Pierre Izzo et de l’inspecteur Montale ou encore le vieux port bouché par une sardine. Tendance désormais, Marseille, belle de mer est fière de son MUCEM. Ce Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée a couronné, juste à côté du fort Saint-Jean, face aux bateaux, dans un bâtiment futuriste signé Rudy Riciotti, sa situation de « capitale européenne de la culture » 2013.

Plats © Maurice Rougemont

Plats © Maurice Rougemont

La perle gourmande du lieu: le Môle signé Gérald Passédat. Le trois étoiles du Petit Nice a mis en place une équipe à lui, drivé par le fidèle Philippe Moreno, qui est déjà depuis dix sept ans ses côtés – !- qui sert, dans un cadre zen, sobre, ultra panoramique, face à la mer, au môle et aux bateaux, une cuisine signée de qualité et de caractère. Pelamide marquée avec chermoula aux algues assaisonnées, tourteau et harissa légère avec quinoa et tartine de chakchouka, risotto de pommes de terre et encornets sautés ou encore loup de la pêche du jour cuit au teppan avec antiboise et socca sont vifs, toniques, pleins d’esprit – et d’épices – dédiés aux deux rives de la Méditerranée.

Décor © Maurice Rougemont

Décor © Maurice Rougemont

On y a joute de bien jolis desserts, comme le saint-honoré avec sa glace praliné noisette, le fin mille-feuille ou la tranche au chocolat dite « de mon enfance » avec sa glace au lait confit, caramel et beurre salé. Assez pour se donner envie de prendre ici pension. Mais attention, on ne peut réserver que par internet. Et ne pas confondre, svp, la Table qui sert 80 couverts environ avec le self nommé la Cuisine, qui lui, avec la même équipe, peut accueillir 150 personnes à la fois – 500 personnes toute la journée pour les deux emplacements, plus l’annexe dite le Café, placée sous la même responsabilité et se trouve dans l’ancien Fort Saint-Jean.

Gérald Passédat et son équipe © Maurice Rougemont

Gérald Passédat et son équipe © Maurice Rougemont

Passédat au MUCEM : la Table et la Cuisine au Môle, le Café au Fort Saint-Jean. Menus: 21,50 (la cuisine, formule), 35 (la cuisine, déj.), 53 (déj.), 73 (dîn.) €.
Réservations uniquement pour la Table sur www.passedat.fr

A propos de cet article

Publié le 21 février 2014 par

Marseille: Passédat au MUCEM” : 2 avis

  • ALINE

    Nous avons mangé au Petit Nice il y a un peu plus de 6 ans et avons été conquis.
    Nous avons dîner à la table il y a quelques mois et avons été déçu notamment par la cuisson des poissons et le service.
    Nous avons déjeuner ce jour à le cuisine et avons été très déçu. Le buffet froid, dans sa partie salée, ne reflète en rien la cuisine de Gérald Passedat et ses accents méditerranéen.
    C’est une cuisine de buffet un peu plus élaborée mais dans originalité. Les tomates étaient presque farineuses (mieux vaut s’abstenir de servir des tomates si ce n’est plus la saison), les feuilles de vigne achetées toutes prêtes… On aurait aime un peu plus de produit du terroir, des coquillages ou poisson du pays plutôt que du saumon, et plus de saveurs locales…un peu plus de verrines bien présentées aussi que de salades. Le buffet sucre était quant à lui plus fin.

  • ty

    Il est dommage que Monsieur Passédat est le monopole de la restauration au Mucem
    Au Café du Fort, l’accueil est déplorable, les toilettes dans un affreux état.
    Tout cela est bien loin de l’image de Passédat
    Noté 2,5 sur Tripadvisor et très peu d’étoiles sur Yelp, cela ne m’étonne pas
    En espérant que le personnel des Halles de la Major soit un peu plus proféssionnel
    Une Marseillaise un peu dépitée à ce jour

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !