> > > > Le Georges au Grand Monarque
1

Le Georges au Grand Monarque

« Chartres: Georges, Bertrand et le Grand Monarque »

Article du 11 octobre 2013
La façade © GP

La façade © GP

Le Georges, au Grand Monarque chartrain? C’est, sous la noble façade XVIIIe d’un relais de poste à l’ancienne – bâti deux siècles auparavant-, trônant comme une perle sur la majestueuse place des Epars rénovée, la belle table dédiée par Bertrand Jallerat à son père. Ce dernier (toujours vivant!) fut l’ardent propagateur du renom de la demeure, l’artisan de fameuse « Paulée » des vins de Loire, qui se poursuit ici depuis quarante ans, rassemblant vignerons et passionnés. Bertrand continue la grand oeuvre familiale, rénovant la demeure, motivant un personnel amical, compétent et complice, qui sert une cuisine classique ou innovante qui a du coeur, tout en déroulant l’une des plus belles cartes de vins qui soient.

Pâté chartrain © GP

Pâté chartrain © GP

Foie gras et anguille © GP

Foie gras et anguille © GP

Rouget  © GP

Rouget  © GP

Tous les vignobles à commencer par les vins de Loire, ici, mis en avant avec fierté, accompagnent les mets du moment. Le pâté de Chartres au canard sauvage et foie gras, la fleur de courgette à la morue, la belle côte de veau juteuse « façon Curnonsky », gratinée légèrement, avec duxelles de champignons et fromage, cousinant avec l’historique côte de veau Foyrot, ou encore la poire belle Hélène revisitée composent un menu « tradition » de belle tenue. Il y a aussi les idées de l’air du temps, insufflées par le jeune Nicolas Mendès – anguille fumée mariée au foie gras poêlé, tourteau rafraîchi avec ses pattes au bouillon de petits pois, rouget et sa fregula sarde ou encore homard aux gnocchis sauce bisque – qui se marient avec un vouvray de Foreau, un montlouis de Weisskopf ou un chinon Clos des Capucins ou de Philippe Aillet, voire un insolite et séducteur chassagne-montrachet rouge du domaine Ramonet (tarifé ici généreusement 53 € le 2009).

Côte de veau façon Curnonsky © GP

Côte de veau façon Curnonsky © GP

Poire Belle Hélène © GP

Poire Belle Hélène © GP

La sagesse et le bon ton classique, à l’image de cet éternel soufflé chaud au Grand Marnier, flanqué de son verre Nicole, règne en la demeure, que veille Bertrand avec un bon sourire. La maison fait aussi un hôtel choisi, avec son bar anglais (le Madrigal), son spa grand style et son salon de coiffure Carita, sa brasserie sous verrière (la Cour). Bref, voilà une demeure d’autrefois qui a su garder, avec son air de toujours, son charme et son éclat.

Une chambre © GP

Une chambre © GP

Le Georges au Grand Monarque

22, place des Epars
28000 Chartres
Tél. 02 37 18 15 15
Menus : 51, 59, 90 €
Carte : 75-110 €
Horaires : 12h-14h, 19h30-22h
Fermeture hebdo. : Lundi, dimanche
Site: www.bw-grand-monarque.com

A propos de cet article

Publié le 11 octobre 2013 par

Le Georges au Grand Monarque” : 1 avis

  • Salut cher Gilles,
    Petite erreur de date pour la Paulée des vins de Loire : elle n’a pas encore l’âge de la quarantaine, puisque la première a eu lieu en 1982. Bon appétit et… large soif !

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Georges au Grand Monarque