1

Auberge de la Malate

« Besançon: l’auberge au vert »

Article du 1 février 2013

Gilles Gualano et Vincent Ritz © Maurice Rougemont

Gilles Gualano et Vincent Ritz © Maurice Rougemont

Gilles Gualano, qui tenait une table à Letraz au bord du lac d‘Annecy, a repris cette auberge centenaire des bords de l’eau avec une once de modernisme et pas mal gaîté. Il y a là une terrasse au vert pour l’été, un cadre sobre et sans chichi, une atmosphère complice. L’hiver, on mange devant la cheminée, en se fiant aux belles idées de l’ardoise du jour.

Plats © Maurice Rougemont

Plats © Maurice Rougemont

Œuf en meurette et salade, terrine de magret en ravigote, velouté de courge au comté, brochette de saint jacques aux pleurotes, tartare de filet de bœuf avec ses frites fraîches ou carré d’agneau avec son écrasée de pommes de terre aux champignons, tous issus de produits de qualité et réalisés avec sérieux par Vincent Ritz, natif de Colmar, qui a notamment travaillé aux Trois Poissons dans sa ville natale et au Rive Gauche à Vannes, sans omettre Baud à Bonne près d’Annemasse. En dessert, tarte Tatin, blanc-manger, « crème alpine » (fromage blanc, chantilly à la vanille) ou tiramisu font rêver les gourmands de sucré.

Ambiance © Maurice Rougemont

Ambiance © Maurice Rougemont

Auberge de la Malate

10, chemin de la Malate
25000 Besançon
Tél. 03 81 82 15 16
Menus : 14 (déj.), 29, 33 €
Carte : 50-60 €
Site: www.lamalate.fr

A propos de cet article

Publié le 1 février 2013 par

Auberge de la Malate” : 1 avis

  • DELACROIX

    Un rdv raté: une réservation faite à 15h pour le diner et on se retrouve porte close à 20h . Pourtant un N° de téléphone avait été laissé.
    Lamentable

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Auberge de la Malate