Paris 6e : l’Italie en majesté d’Armani Caffè

Article du 3 décembre 2021

Avec Massimo Mori © GP

On vous a parlé plusieurs fois de cette belle adresse italienne qui voit double avec talent, et surtout de la table créative et étoilée, au premier étage. Mais il faut redécouvrir le Caffè du rez de chaussée, à l’italienne, genre trattoria moderne, ouverte à toute heure pour des agapes de tradition, avec sa terrasse voisine de Lipp, ses quelques tables près d’un comptoir, sa mezzanine cosy avec ses banquettes. Le sicilien Massimo Tringali surveille les deux cuisines avec art, tandis que le maestro aubergiste, Massimo Mori, qui est partout à la fois (ici même et chez Mori Venice Bar, à la Bourse) veille au grain.

Œuf en chemise, fondue de parmesan, culatello © GP

La déco moderne en cuir, dans les tons beiges ou grisés, les tables précieuses sous verre, la vue sur le Flore en face, depuis la terrasse, font bel effet. La carte est éclectique et le service suit. Au programme, oeuf en chemise, fondue de parmesan 36 mois, pousses de brocolis (« cime di rapa ») et culatello, artichauts frits à la romaine, copeaux de pecorino romano (les fameux « carciofi alla giudia », à la juive avec leur coeur moelleux), salade de puntarelle romaine, potiron mariné, chicorée tardive de Trévise ou encore mozzarella DOP de Battipaglia (près de Salerne en Campanie) et artichauts marinés sont des chefs d’oeuvre d’un genre simple et parfait.

Spaghetti carbonari ©  GP

On y ajoute le traditionnel vitello tonnato avec sa généreuse mayonnaise au thon, ses câpres de Salina, le carpaccio d’espadon mariné, clémentines, chicorée de Trévise, fenouil et pistaches toastées et puis ce festival de pâtes que constituent les spaghetti « Cavalier Cocco » à la tomate et basilic, les spaghetti Carbonari à la joue de porc et pecorino romano, les tagliolini al gambero rossoou encore le risotto vialone nano d’Abbadesse (près de Vicence, en Vénétie) à la truffe blanche d’Alba.

Risotto à la truffe blanche © GP

Bref, un festival de gourmandises italiennes, fidèles aux traditions de la Botte qu’on arrose des magnifiques Brunello di Montalcino du Col d’Orcia, dont l’élégante cuvée Poggi Valente. Et on achève avec un sabayon chaud au marsala et son sbrisolona comme à Mantoue ou encore un affogato de glace vanille minute « noyée » dans le café expresso. Viva Armani! Viva Italia!

Sabayon au marsala © GP

Emporio Armani Caffe

149, boulevard Saint-Germain
Paris 6e
Tél. 01 45 48 62 15
Carte : 45-90 €
Horaires : 12h-23h
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : Saint-Germain-des-Prés
Site: www.massimomori.net

A propos de cet article

Publié le 3 décembre 2021 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !