Paris 8e : le nouveau Relais Plaza est arrivé !

Article du 26 octobre 2020

Mallek Djabali et le banc de l’écailler © GP

C’est une brasserie qui ne ressemble guère aux autres, la plus chic de Paris, sans nul doute, dont nous avons parlé à maintes reprises. Elle était « gouvernée » par le royal Werner Kuchler, qui vient de tirer sa révérence avec 47 ans de présence. Crooner de charme à ses heures, directeur hors pair, personnage de film – il figurait dans « Fauteuils d’Orchestre » de Danielle Thompson, habituée de la maison, comme tant d’autres gens du show biz, des médias, du cinéma. Pour le remplacer, François Delahaye, le directeur du Plaza Athénée, a choisi une femme dynamique, Marie Sauvage, ex « RP », qui tint un cabinet de communication fameux avec Sophie Douzal, et qui posséda deux restaurants dont le Sauvage, rue Roy, dans le 8e.

Huîtres et crevettes © GP

On lui souhaite bon vent et l’on sent bien que la maison qui change de tête, change aussi de style. Devenant un « oyster bar » de qualité, se dotant d’un banc de fruits de mer de qualité sous la houlette de l’expérimenté Mallek Djabali, qui fut, près de trente ans durant, l’écailler de chez Rech. C’est d’ailleurs un peu de l’esprit de Rech qu’Alain Ducasse qui signe la carte avec le chef en place Philippe Marc, insuffle ici. Outre les huîtres de Marennes, les spéciales de Gillardeau, les fines de claire d’Utah Beach, les délicieuses crevettes roses ou grises, la sole meunière, qui donne l’occasion d’un beau service au guéridon, comme le bar de ligne, le cabillaud au jus de bouillabaisse ou les gambas sauvages au riz bomba façon paella donnent envie de prendre un abonnement.

Sole au beurre blanc © GP

Certes, si les classiques carnassiers de la maison (foie de veau aux raisins blonds, escalope milanaise) ont carrément disparu, la volailles du Bourbonnais à la broche ou le joli paleron de veau fondant aux artichauts, controns confits et jus Marengo font de belles apparentes sur une carte entièrement repensée. Le choix de vins au verre s’est élargi, entre le riesling Bruderbach de Ernest Loew à Westhoffen, le meursault de Vincent Latour et le gevrey-chambertin La Justice de René Bouvier donnent envie d’y voir de près.

Paleron de veau © GP

On y ajoute des desserts d’exception signés du MOF Angelo Musa, dont un affogato revisité avec une glace vanille à tomber par terre, un pralin à fondre, plus le joli café de la Manufacture ducassienne noyant le tout avec délicatesse. Plus une tarte feuilletée aux poires caramélisées très beurrée avec son sorbet poire, à fondre de plaisir. De quoi se donner envie de revisiter de près ce Relais Plaza nouvelle vague.

Affogato © GP

 

Le Relais Plaza au Plaza Athénée

25 avenue Montaigne
Paris 8e
Tél. 01 53 67 64 00
Menus : 56 (formule), 68 €
Carte : 75-170 €
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : Alma – Marceau
Site: www.dorchestercollection.com/fr/paris/hotel-plaza-athenee/restaurants-bars/le-relais-plaza

A propos de cet article

Publié le 26 octobre 2020 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !