1

Méribel : Marc Dach, chef au grand coeur

Article du 29 janvier 2020

Marc Dach © GP

A Méribel, où règne l’esprit chalet, le Grand Cœur figure un havre de paix bonhomme. Ce Relais & Châteaux du centre de la station et proche des pistes cultive l’art de vivre à la montagne, avec ses chambres coquettes, ses salons douillets, son bar cosy, ses couleurs douces. Le plus du lieu ? Un restaurant aux tables joliment mises et au service bien élevé, que d’élégantes voûtes séparent de la réception.

La table © GP

Y officie un chef malicieux et inventif, présent tout l’hiver, se ralliant, l’été, comme tout le staff de la demeure, au Club à Cavalière. Marc Dach, que l’on connut au Royal Champagne de Champillon Bellevue, pile au dessus des rives de la Marne et des vignes, était arrivé à Méribel, sur les conseils du patriarche de la côte, Christian Willer du Martinez, dans le but d’assurer le service dans le cadre des JO d’Albertville de 1992. Vingt-huit ans plus tard, ce Strasbourgeois formé à la Barrière à la Wantzenau demeure fidèle au poste, conquis par la montagne, son bon air, ses produits, son air de grandes vacances.

Nem de roblochon © GP

Ce technicien agile joue une partition alerte, serrée, qui prend en compte les traditions d’ici comme l’air du temps.  La précision est son domaine et la générosité sa qualité première. D’où ces assiettes vives, riches, parfois surchargées, qui content le marché du jour et les envies du moment avec emphase. Ainsi les nems de reblochon, le bouillon de boeuf aux betteraves façon bortsch, le tartare de saumon au concombre, le pagre poêlé à l’huile d’olive ou encore le duo de joues de porc cuisinés à la bière de Savoie flanqué de mini diots, et, en  rustique accompagnement, le gratin de crozets au lard.

Joues de porc à la bière de Savoie et diots  © GP

Rustico-raffiné, grand bourgeois, ce registre plaît sans mal. Il y a encore les desserts à retomber comme la tarte aux myrtilles et la mousse au chocolat, plus la Dame Blanche.  Avec cela, on ajoute les vins de la région qui font mouche, comme le chignin-bergeron les Terrasses signé Quénard et l’Almaviva, issu de persan et cabernet-sauvignon de chez Bouvet à Fréterive . Bref, on resterait volontiers, en pensionnaire docile, sous le charme du généreux Marc Dach.

Le chariot de desserts © GP

Le Grand Cœur

Route du Grand Cœur

73550 Méribel-Les Allues

Tél. : 04 79 08 60 03.

Chambres : 265-750 €.

Menu : 70 (déj.), 95 €.

Carte: 120 €.

randcoeur@relaischateaux.com

A propos de cet article

Publié le 29 janvier 2020 par
Catégorie : Restaurants, Voyages Tags :

Méribel : Marc Dach, chef au grand coeur” : 1 avis

  • abitbol

    1992 les jeux et pas 1982 , 28 ans donc

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !