Saint-Saturnin-lès-Apt : les délices du 7e élément

Article du 15 octobre 2019

Julien Bontus © GP

Il est barbu comme Jésus, droit comme un I, mince comme un fil, inconnu au bataillon des grands chefs de Provence, nous fait penser à Jérôme Roy, qui eut vite son étoile après que nous le découvrîmes au Couvent des Minimes à Mane. On souhaite le même destin à Julien Bontus, qui gère depuis peu le 7e élément, la table gourmande et gastronomique, promouvant une cuisine légère et de santé, « nutri-préventive » pour un public vite convaincu, dans le cadre artistique du domaine des Andéols, avec sa cuisine ouverte et sa grande fresque signée Jean-Charles de Castelbajac.

Le cadre © GP

Le soir seulement, cet ancien second de Marc de Passorio, à l’Esprit de la Violette d’Aix-en-Provence, fait des merveilles, vives, fraiches, légères, en version locavore, avec des choses exquises qui viennent des proches environs. Des exemples? La soupe au pistou avec ses haricots blancs, ses légumes des jardins voisins, le gyoza non pas de viande, mais de butternut et épeautre d’ici, le tassergale, un rare poisson méditerranéen, choisi pour lui par son poissonnier vauclusien, à bonne source, issu de la pêche durable, avec tomate, mozarella avec laquelle sont confectionnés d’exquis spaghetti froids: voilà, qui séduit sans manière, ni chichi d’aucune sorte.

La soupe au pistou © GP

Gyoza © GP

Le morceau de bravoure? Un formidable filet de pintade juste cuit sur peau craquante, ferme et moelleux à la fois , venu d’un fermier ami et tout voisin. Là-dessus, un maître d’hôtel malicieux, d’origine anversoise et d’esprit ouvert, vous propose des vins et liquides d’ici et d’ailleurs: le blanc Mandala local du proche domaine Saint-Pons, la bière Corsendonk de Oud-Tornhout, parfait sur le gyoza au bouillon fermenté, le blanc Château la Nerthe en Châteauneuf du Pape ou encore le joli beaune les Aigrots 1er cru du domaine Germain et Fils.

Tassergale, tomate, mozzarella © GP

Pintade, artichaut et cepes © GP

Tout cela, servi en petites portions au fil d’un menu généreux, séduit sans mal. Comme, en issue, la poire et chocolat façon poire Belle Hélène revisitée flanquée d’un vermouth au café et encore la déclinaison autour de la figue. On reparlera vite de Julien Bontus !

Poire et chocolat © GP

Autour de la figue © GP

Le 7e élément, au Domaine des Andéols

Les Andéols

84490 Saint-Saturnin-lès-Apt

Tél. : 04 90 75 50 63

Horaires: 19h30-22h.

Fermeture hebdo. : mercredi, jeudi.

Menus: 65, 85 €.

Site : www.andeols.com

A propos de cet article

Publié le 15 octobre 2019 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !