2

Paris 4e : les débuts de l’Osteria d’Eataly

Article du 22 avril 2019

En cuisine à l’Osteria © GP

Eataly? Cela a vraiment débuté le 12 avril à 12h12, avec sa queue longue de deux heures.  Sous l’égide du groupe des Galeries Lafayette, selon l’idée d’Oscar Farinetti, dans l’ancienne cantine des employés du BHV, revue et agrandie, avec ses 4000 m2 sur 4 niveaux, dont 2500 m2 de surface de vente, ses rayons épicerie proposant pâtes fraîches ou sèches, ses huiles d’olive, ses vinaigres balsamiques, liqueurs, apéritifs,, vins de toute la Botte (1200 références) et viandes choisies par l’expert parisien Yves-Marie Le Bourdonnec, plus ses 7 stands de dégustation dévolus aux pâtes et pizzas, dont son « vrai » restaurant en sous-sol,  nommée l’Osteria.

Crudo di pesce © GP

C’est cette dernière table, supervisée par le chef  maison, le milanais Massimiliano Poli, qu’on vit il n’y a pas si longtemps à la Famiglia du 17e et qui a pratiqué les restaurants fameux de sa ville natale (Sadler, Carlo Cracco chez Peck, Sergio Mei au Four Seasons), qu’on a testé en priorité. Vraie cuisine. service agile, vins à choisir à la cave toute voisine (on s’est rabattu sur un délicieux et méconnu Lagrein signé Kaltern en Sud-Tyrol, tarifé avec sagesse – on prend le prix de la cave, en l’occurrence 12,80 € et on rajoute 5 € de droit de bouchon, ce qui fait un prix très raisonnable -) et cadre accort.

Tagliatelle au ragoût de boeuf tomaté © GP

On y est allé tôt (trop?), juste après l’ouverture, d’où des ratés d’assaisonnement ou de cuisson. Mais le mille-feuille d’aubergine avec sa burrata, l’oeuf parfait avec asperges, les « crudo di pesce » avec ses lasagnes de seiche, sa langoustine crue, ses pétales de cabillaud (même avec des grains de sel en trop), les tagliatelle au ragoût de boeuf tomaté façon bolognaise ou le très réussi risotto milanaise au safran et balsamique sont séducteurs.

Risotto milanaise © GP

L’escalope milanaise, elle, est un peu racornie, sèche, trop cuite, relevée de salade de tomate et basilic, plus des légumes en supplément – artichauts à la romaine savoureux, mais courgettes (pas très) grillées avec ail et menthe et servies froides – en demi-teinte. Tandis que la belle côte de boeuf maturée cuite sur la braise se goûte avec plaisir.

Côte de boeuf maturée © GP

On louange in fine les desserts (onctueux tiramisu, gentil café gourmand, mais avec ses petites panna cotta, servies dans un petit récipient en plastique genre pique-nique) et surtout le délicieux café en ristreto. On reviendra chez Eataly, ne serait-ce que pour les courses, et tester les pâtes et les pizzas des autres stands…

Le tiramisu © GP

L’Osteria à Eataly Paris Marais

7, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie

Paris 4e

Tél. : 01 83 65 81 00.

Horaires: 9h30-23h30.

Fermeture hebdo. : aucune.

Carte: 45-65 €.

M°: Hôtel de Ville.

 

A propos de cet article

Publié le 22 avril 2019 par
Catégorie : Produits, Rendez-vous, Restaurants Tags :

Paris 4e : les débuts de l’Osteria d’Eataly” : 2 avis

  • Merci, Gérard!

  • Gérard

    Les frontières des arrondissements parisiens semblent de plus en plus floues pour votre chroniqueur… Revoir votre titre : Paris 4e et pas 1e

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !