> > > > La Bastide Saint-Antoine - Jacques Chibois
1

La Bastide Saint-Antoine - Jacques Chibois

« Grasse : l’emprise de la Bastide »

Article du 18 décembre 2018

David Bisque, Laurent Barberot et Jacques Chibois © AA

Notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost, a revisité la Bastide de Jacques Chibois en hiver. On l’écoute…

Les trois Grâces et la Bastide © AA

Par un vendredi ensoleillé de décembre, La Bastide Saint Antoine de Jacques Chibois est éclatante dans sa parure de bougainvilliers aux somptueuses couleurs. Que de chemin parcouru par ce chef génial depuis 1996, date de l’acquisition de cette bastide du XVIIIe sise magistralement dans son parterre d’oliviers au pied de la ville des parfums ! Premier chef propriétaire, il en a fait, avec force et ardeur et sans mécène ni grand groupe industriel, un Relais & Château étoilé de renommée internationale, chapeau l’artiste !

Les langoustines en papillon © AA

Il y a deux ans, loin de se reposer sur ses lauriers il s’est entouré d’une nouvelle équipe jeune et passionnée. Il choisit Laurent Barberot, élève d’Alain Ducasse, ex-second de Christophe Saintagne au Plaza, qui devient son chef exécutif, David Bisque, ex-Leading Hôtel Terre Blanche, responsable de la clientèle, du recrutement et de la communication ainsi que Sébastien Rey comme 1er maître d’hôtel. En ses journées hivernales et sous l’œil bienveillant de Jacques Chibois, Laurent Barberot fait merveilleusement chanter la région derrière les fourneaux.

Le saint-pierre poché au beurre aromatisé © AA

Les dernières trouvailles gustatives toutes en flaveurs et couleur de la carte d’hiver mettent le soleil dans l’assiette. En témoigne une strate de foie gras, avec son biscuit dacquoise et passion, ses légumes acidulés, sa vinaigrette de jus de canard aux épices en amuse-bouche, suivie de langoustines en papillon, émulsion de pamplemousse et orange au basilic: le plat plat phare de Jacques Chibois lui-même, réactualisé tout en légèreté.

Les pâtes maison farce végétale, truffe noire © AA

La suite est tout autant délectable, pâtes maison, farce végétale, crème de parmesan et oignons moelleux à la glace de viande, truffe noire du Périgord, saint-pierre poché au beurre aromatisé, céleri et condiment de brocolis, jus végétal, poitrine de volaille rôtie, tagliatelles de blettes parfumées au zeste de citron, condiment poire et feuille de moutarde. Ne souhaitant pas de forcer sur la dive bouteille, Yoann Vasquez, en chef sommelier avisé, aura choisi un Saint-Joseph 2016 d’Aurélien Chatagner (valeur montante du Rhône Nord), s’harmonisant parfaitement avec une sélection de fromages locaux issue du double et riche plateau de présentation.

La poitrine de volaille rôtie, tagliatelles de blé © AA

En dessert malin, on optera pour la boîte de caviar en parfait de citron et réglisse, billes de pomme verte, cédrat et citron caviar. Notez que le 5 janvier 2019, aura lieu à la Bastide Saint Antoine, le 23e marché de la Truffe avec démonstrations de chiens truffiers, ateliers de dégustation, un repas gastronomique ad hoc et un concours avec tirage au sort. À gagner, un panier garni de tous les produits présentés dont 250 g de truffe tuber melanosporum. Croisez les doigts et bon appétit !

La boite de caviar en parfait de citron et régliss © AA

La Bastide Saint-Antoine - Jacques Chibois

48 avenue Henri-Dunand
06130 Grasse
Tél. 04 93 70 94 94
Menus : 66 € (déj.), 105€ (du lundi au samedi), 155 € (dimanche, vins c.), 185, 205 €
Carte : 160-250 €
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Site: www.jacques-chibois.com

A propos de cet article

Publié le 18 décembre 2018 par

La Bastide Saint-Antoine - Jacques Chibois” : 1 avis

  • Pierre Breuil

    Excellent reportage approfondi, bien illustré et intelligent sur une maison d’exception. Jacques Chibois est un très grand chef et un très grand entrepreneur. C’est de plus un homme de goût et d’une grande finesse.Une halte dans sa »Bastide » est toujours une parenthèse de charme, de calme et de bonheur.
    .

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Bastide Saint-Antoine - Jacques Chibois