> > > > Le Jardin des Plumes
1

Le Jardin des Plumes

« Giverny : quel beau jardin ! »

Article du 15 juin 2018

David Gallienne © GP

Ce beau manoir néo-normand avec son colombage bleuté constitue un univers apaisé dans le grand concert de Giverny, qui s’anime avec ses quelque 7000 visiteurs par jour. Autant dire un havre. Imaginé Eric Guérin, le chef poète de la Mare aux Oiseaux en Brière, administré par l’active Nadia Socheleau, il est géré, côté fourneaux, par le passionné David Gallienne, qui oeuvra dans son Orne natale, à Bagnoles chez les Quinton, puis à Rouen chez Origine.

Cromesquis de boudin et bonbon se saumon © GP

Silure en accra et radis beurre © GP

A Giverny, dans ce joli jardin de plumes, au cadre à la fois design et art déco, avec ses salles lumineuses, son service aux aguets, les jolis conseils vineux de Francesco Occulto, on passe moment de douceur et de plaisir. L’assiette est à la fois fine, esthétisante, enracinée, jolie, comme un tableau, et formidablement savoureuse, jouant le « locavore » avec des produits à 90 % normands,  un beurre travaillé aux céréales, des pains croquants, des poissons et viandes de la région.

Tartare de crevette © GP

Araignée en ravioli, encornets façon tagliatelle © GP

Au fin programme: un bonbon de saumon au sésame et des cromesquis de boudin, de la silure en accra et un radis beurre nouvelle vague en guise d’amuse-gueule. Après cela? La splendide araignée de mer en ravioli, avec des encornets façon tagliatelle, plus combava et un fin tartare de crevette façon tarte, avec radis, sorbet fanes de radis et raifort. Et puis encore? Un joli lieu jaune de ligne avec bouillon de cosses, fèves, petits pois et citron vert et un bœuf de charolais élevé en Normandie, crevettes, tagliatelle de chou rave, bouillon à la citronnelle. C’est joli et frais, bon et beau à la fois…

Lieu jaune de ligne, bouillon de cosses, fèves, petits pois, citron vert © GP

Bœuf de charolais élevé en Normandie, crevettes, bouillon à la citronnelle © GP

Avec cela, on joue la Loire en escortes vineuses légères : blanc savennières le Pitrouillet de chez Clément Baraut et anjou Mosaïk rouge de Pithon Paillé. Les jolis desserts jouent sur de belles notes savantes: comme cette fraise dans l’esprit d’un vacherin, avec rhubarbe, sorbet, bonbon arlequin et encore l’exquise pomme du verger de la Cornouailleraie, confite au beurre vanillé, avec sa crème crue, sa crème glacée vanille.

Pomme confite au beurre vanillé, crème crue, crème glacée vanille © GP

Fraise dans l’esprit d’un vacherin, rhubarbe, sorbet, bonbon arlequin © GP

Voilà bien du bonheur, délivré au gré de menus équilibrés, tarifés sans outrance. Sept chambres sont là en prime pour le calme au vert et vous permettre de visiter sans stress le proche musée des Impressionnistes et la si convoitée Fondation Monet.

Salle à manger © GP

Une chambre © GP

Le Jardin des Plumes

1 Rue du Milieu
27620 Giverny
Tél. 02 32 54 26 35
Chambres : 215-310 €
Menus : 52 (sf sam. soir et jrs fériés), 78, 98 €
Carte : 95-110 €
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi
Site: www.jardindesplumes.fr

A propos de cet article

Publié le 15 juin 2018 par

Le Jardin des Plumes” : 1 avis

  • Valery

    J’adore ce lieu (qui a connu plusieurs chefs, espérons que celui-ci reste), c’est effectivement un havre de paix à la déco très réussie (c’est loin d’être le cas de beaucoup beaucoup d’étoilés). Très beau jardin avec ses essences centenaires, sa mare et ses palmipèdes (la passion d’Eric Guérin). Nadia Socheleau fait un travail remarquable. Le sommelier italien est excellent, très curieux et enthousiaste. il faut que j’y retourne !

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Jardin des Plumes