Le Mas Bottero

« Saint-Cannat : Nicolas en son Mas »

Article du 13 décembre 2017

A la découverte de Nicolas Bottero avec notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost…

Nicolas Bottero © AA

La vocation de Nicolas Bottero, originaire de La Seyne-sur-Mer, lui est venue, tout minot, quand ses parents l’emmenaient faire leurs courses dans les marchés locaux. Les sons, les étals aux produits colorés, les senteurs et au retour, la grand-mère qui s’enfermait dans la cuisine pour préparer les tomates farcies ou les cannellonis avec la daube de la veille qu’il dévorait déjà des yeux, tout cela le fascinait. En 1968, ses parents ayant déménagé à Grenoble pour les Jeux olympiques, il entamera assez jeune, après l’école hôtelière, un chemin jalonné de toqué(e) s célèbres, Anne-Sophie Pic, Michel Del Burgo au Negresco, le d’Alain Ducasse et Franck Cerutti au Louis XV, Michel Bras à Laguiole Philippe Rochat et Benoit Violier à Lausanne, excusez du peu !

Betteraves multicolores © AA

En 2010, il revient y ouvrir son premier restaurant, le Mas Bottero. 7 ans plus tard, de la cité vers les cigales, il s’installe à Saint-Cannat près d’Aix-en-Provence. D’une bâtisse provençale, il en a fait une table avenante à l’atmosphère bucolique, baignée de lumière et sa terrasse coure entre vignes et oliviers. Avec Florian Toussaint, son second, il se fait aquarelliste des saveurs dès la mise en bouche. Les betteraves multicolores en différentes textures, agrumes de la Londe, et la tartelette automnale de légumes crus et cuits des producteurs locaux, sont deux de ses entrées inspirées.

Tartelette automnale © AA

Sculpteur du goût, il le cisèle dans son aïoli de poulpe, gnocchi de pomme de terre Mona Lisa à l’encre, sucs de poisson de roche, les noix de saint-jacques justes saisies, topinambour fumé et Granny Smith, la canette des Dombes, filet rosé, cromesquis des cuisses et légumes d’automne et l’agneau de Haute Provence, épaule confite, courge de Nice et fruit du mendiant.

Agneau de Haute Provence © AA

Son tour de main se retrouve jusqu’à dans la déclinaison autour du chocolat « Los Anconès », noisettes du Piémont et pur arabica ses desserts, ou avec la pomme Akane infusée au géranium rosat, touche de sésame noir. La carte des vins fait la part belle au local ([mais pas que], comme le Coteaux d’Aix du Domaine Beaulieu, Les Béatines Cuvée Bérangère 2014, conseillé par Nicolas Gilardi, le maître d’hôtel sommelier.

Autour du chocolat © AA

Avant de partir, jetez un œil au corner épicerie fine, il représente les meilleurs produits régionaux ainsi que quelques spécialités grenobloises qui feront d’excellents souvenirs gourmands ou des cadeaux plaisir.

Le coin épicerie fine © AA

 

Le Mas Bottero

RN 7 / 2340 route d’Aix-en-Provence
13760 Saint-Cannat
Tél. 04 42 67 19 18
Menus : 24, 29 € (dej.), 32, 58, 87 €
Carte : 70 €
Fermeture hebdo. : Mardi, mercredi
Site: lemasbottero.com

A propos de cet article

Publié le 13 décembre 2017 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Mas Bottero