Les Petits Princes

« Suresnes : coup de coeur pour les Petits Princes »

Article du 16 juillet 2017

Notre avocat gourmand et gourmet, Didier Chambeau, s’est emballé pour un bistrot de banlieue. Suivons-le à Suresnes aux Petits Princes…

Arnaud Duhem et Remy Danthez © DC

Voilà une adresse comme on aime les découvrir. Et c’est tant mieux si elle est de l’autre côté du périph avec son petit air de campagne, puisqu’elle fait le bonheur des Suresnois avant de faire le notre ! À une paire d’ailes de Paris, sur les bords de Seine, en contrebas de cette rue pentue, trône le siège de Dassault Aviation avec sa légendaire enseigne, orgueilleux vestige du XXe siècle : « Louis Blériot – Aéronautique » ; un peu plus haut, l’église Notre Dame des Airs – des symboles qui permettaient à l’évidence de réveiller le Petit Prince, décliné ici au pluriel, pour évoquer les deux enfants d’Arnaud Duhem, grand bourlingueur des palaces avant de trouver son « petit chez lui » de rêve …

Terrine de campagne maison © DC

Il est là en compagnie de Remy Danthez, 27 ans, débarqué bébé à 15 ans chez Bruno Doucet de la Régalade, autant dire l’âge du baptême, pour apprendre la vraie bistronomie, celle qui rappelle le passé au présent avec ce petit souffle de modernité qui fait la différence. Alors ici, il suffit de lire la carte pour se lâcher sans hésitation ni complexe. La terrine de campagne maison et ses pickles d’oignon rouge est une recette de papa, aux herbes et brisures de truffes d’été, toute fraîche simplement délicieuse. Le tataki d’espadon snacké et son caviar d’aubergine au pistou, travaillé au balsamique blanc est tout en légèreté.

Tataki d’espadon © DC

Le risotto de petit épeautre, céréale mode et rustique, juste al dente, est fort bien accompagné de gambas saisies puis rôties sur une émulsion d’étrilles. La poitrine de veau est confite 22 heures à 76°, tomates, olives et câpres pour rappeler l’été, c’est diablement gourmand. On se régale d’un Saint-Pierre rôti, une pêche de chez Alain Tesson, poissonnier des stars, purée de céleri fondante, savoureuse et aérienne, abev ses girolles poêlées au lard de Colonnata.

Risotto de petit épeautre et gambas © DC

On ne s’interroge pas des heures pour fondre sur le riz au lait servi en saladier  comme chez mamie, régressif à souhait avec ses fruits secs caramélisés au beurre salé. Le tout chocolat est parfait, brownie au Barry 50 % et mousse ganache Valrhona 67%, intensément chocolatée.

Riz au lait © DC

On atterrit en douceur de chez ces Petits Princes et on revient sur terre sans rester sur le sable avec une addition douce comme l’air, en prenant date certaine dans nos agendas, fort des promesses de plats canailles … puisque Remy nous annonce pour l’hiver un chou farci à la joue et à la queue de bœuf, un carpaccio de tête de veau et bien d’autres … autant dire des madeleines qui nous font déjà planer.

La salle © DC

Les Petits Princes

26 rue du Val-d'Or
92150 Suresnes
Tél. 01 41 47 87 61
Menus : 22 (déj., formule), 29 (déj.), 36 €
Carte : 40-50 €
Fermeture hebdo. : Lundi, dimanche
Fermeture annuelle : Trois premières semaines d’août

A propos de cet article

Publié le 16 juillet 2017 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Les Petits Princes