> > > > L'Ami Louis
5

L'Ami Louis

« Paris 3e : du neuf à l’Ami Louis »

Article du 20 décembre 2016
Olivier Maurey et Alain Souliac © GP

Olivier Maurey et Alain Souliac © GP

Ce bistrot hors norme, on vous l’a conté plusieurs fois. La maison change, bouge, évolue… sans changer. Explications: le service, sous la houlette du truculent Louis Gadby, reste au sommet du genre « Tontons farceurs » jetant le manteau des dîneurs sur les patères en cuivre proches du plafond avec une confondante dextérité, sert des vins de grande allure, une carte de belle tenue classique et de grand prix. Mais la tête des fourneaux a pris un tour neuf.

Gros gris de Bourgogne © GP

Gros gris de Bourgogne © GP

Foie gras de canard © GP

Foie gras de canard © GP

Le chef nouveau venu, qui se fait discret avec efficacité, n’est pas un inconnu: il s’agit d’Alain Souliac qu’on a connu chez Iparla à Bidarray, Ostapé dans la même commune, puis chez Benoît à Paris et au Cep à Fleurie, le tout sous la gouverne d’Alain Ducasse. Le voilà passé chez le meilleur associé de ce dernier, Olivier Maurey, qui lui a donné pour mission de conserver le même style en l’affinant.

Le rognon grillé © GP

Le rognon grillé © GP

Le gâteau de pomme de terre à l'ail © GP

Le gâteau de pomme de terre à l’ail © GP

Le foie gras (toujours de conserve), les gros gris de Bourgogne, les grosses huîtres de chez Cadoret à Riec-sur-Belon, les belles saint-jacques bretonnes à la provençale, le rognon de veau grillé entier avec son beurre maître d’hôtel, sa fine montagne de frites et son (superbe) gâteau de pommes de terre à l’ail, les fraises des bois flanquées de leur glace à la vanille ne sont pas bouleversants, non, ça n’est pas le but du jeu, quoique bien probes, mais, en tout cas, tout à fait réjouissants, contribuant à une belle soirée entre amis, qu’arrose le graves Pessac-Léognan château Olivier de Jean-Jacques Bettmann en hommage au maître de céans ou le vertueux château Louis signé de Maurey himself. Bref, vive l’Ami Louis retrouvé !

Glace vanille et fraises des bois © GP

Glace vanille et fraises des bois © GP

Olivier Maurey et Louis Gadby © GP

Olivier Maurey et Louis Gadby © GP

L'Ami Louis

32, rue du Vertbois
Paris 3e
Tél. 01 48 87 77 48
Carte : 140-170 €
Horaires : 12h30-13h30, 19h30-23h
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi
Fermeture annuelle : 15 juillet-25 août
Métro(s) proche(s) : Arts et Métiers

A propos de cet article

Publié le 20 décembre 2016 par

L'Ami Louis” : 5 avis

  • Boston guy

    excellent food and service EXCEPT for head waiter Louis who was rude and disrespectful. Complained we didn’t order enough . Too bad–we paid the bill, including the outrageous charge of 11 euro for a coke.

  • gerard

    désolé mais j y suis allé depuis 1960 et c était un vrai bonheur d y retourner toutes les semaines et discuter avec Mr Magnin du temps où il servait les ortolans a consomer avec une serviette sur la tete

  • Mariette jean louis

    Bonjour
    J’ai commencé à travailler à 15 ans et demi Côme colis de salle chez l’ami Louis avec Mr Antoine Magnin patron au fourneaux et Mr paul cour Maitre d’hôtel et Mr Michel Lebrazdec aussi Maitre d’hôtel et Bibi en cuisine je peux vous dire qu’à cette époque en 1971 c’était un super restaurant ou tous les Artistes venaient
    Il ne reste pas grand choses dans le menu de ce temps la
    C’est dommage

  • Lambert

    Nous sortons à l’instant du restaurant le ventre trop plein meme si les assiettes sont retournées en cuisine à moitiè pleines, c’est dire!
    La carte n’a pas changé depuis 20 ans mais la qualité des produits est au rendez vous.
    En revanche, et celà m’a gaché le plaisir, le service est déplorable. Serveur nonchalant, désinvolte,
    et un rien vulgaire, plats arrivés sur table et boissons 10 minutes après! Bref service digne d’une simple brasserie et encore j’ai été largement mieux accueillie ailleurs pour bien moins cher. À moins que je ne comprenne rien à un certain esprit parisien , je ne reviendrais plus chez l’ami Louis, j’irais me faire des amis ailleurs!!

  • Jaillon Marie

    Quelle arnaque ?je me réjouissais de connaître cet endroit « hors norme ». Déjà mal placée près de la porte…j’ai eu froid ds le dos,j’ai prix un foie gras en entrée, c’est un vulgaire « pâte »comme aurait dit Coluche,la cote de veau à la crème énorme c’est vrai servie ds une petite assiette ou tout déborde était quelconque en tendreté.j’ai demandé à l’emporter puisque je n’y avais pas touché.Aussi prévoyez le « pipi » avant c’est tout une expédition par ce raidillon d’escalier. En bref je n’y remettrai pas les pieds ,et je ne vous parle pas de l’addition, j’aurai honte devant un Rmiste.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

L'Ami Louis