1

Aux Trois Roses

« La Petite Pierre : les Trois Roses refleurissent »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 19 août 2016
Laure Geyer et Jean-Jacques Laroche © GP

Laure Geyer et Jean-Jacques Laroche © GP

On vous avait parlé de la reprise des Trois Roses par Laure Geyer. Cette demeure plus que centenaire, qui a renouvelé sa manière il y a six ans, joue la modestie côté hôtel, tout en offrant l’une des plus jolies terrasses de son beau village touristiques. On connaît la Petite Pierre pour son festival de jazz estival (« Au Grès du Jazz »), pour les poèmes de René Char (« Je t’ai montré la Petite Pierre, la dot de sa forêt, le ciel qui naît aux branches, le pollen deux fois vivant sous la flambée des fleurs« ), son site splendide avec son château fortifié qui abrite le siège du Parc Naturel des Vosges du Nord.

Salade alsacienne © GP

Salade alsacienne © GP

On ajoute l’abondance de belles adresses ici même, entre Vosges, Lion d’Or, Clairière. Les Trois Roses figurent désormais le modeste du genre. Mais le chef Jean-Jacques Laroche, lorrain de Sarrebourg, passé notamment à l’Ami Fritz dans sa ville natale et chez les Wehrung, ici même, connaît son métier. Il renouvelle le style maison, sans délaisser la tradition. Revisitant la salade de cervelas et gruyère (sans découper le premier), le canard façon maki au chèvre, les escargots en pain perdu, le foie gras en boule au grué de cacao. Et la manière séduit sans mal.

Onglet de veau aux oignons doux © GP

Onglet de veau aux oignons doux © GP

On ajoute la truite aux amandes, le tendre onglet de veau aux oignons doux, les knepfle au lard et munster, plus des desserts de tradition, comme le vacherin glacé aux parfums de votre choix et la crème brûlée à la fève de Tonka et sa glace café. Assez, avec des vins choisis qui font honneur à la région (muscat de Becker, pinot noir d’Albrecht), pour se dire que ces Trois Roses conjuguent assez joliment talent et modestie.

Vacherin glacé © GP

Vacherin glacé © GP

Aux Trois Roses

19, rue Principale
67290 La Petite Pierre
Tél. 03 88 89 89 00
Chambres : 67-106 €
Menus : 13,50 (déj.), 27, 46 €
Carte : 40-55 €
Site: www.aux-trois-roses.com

A propos de cet article

Publié le 19 août 2016 par

Aux Trois Roses” : 1 avis

  • Henri

    Nous y avons passé un super séjour mi-juillet. L’hôtel est confortable et très bien tenu, la table est s-u-p-e-r !

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Aux Trois Roses