> > > > Anicia bistrot nature par François Gagnaire
8

Anicia bistrot nature par François Gagnaire

« Paris 6e: Gagnaire, le retour »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 15 janvier 2016
François Gagnaire © GP

François Gagnaire © GP

Lui, c’est François. Qu’on connut jadis au Puy-en-Velay, eut son étoile, quitta l’Auvergne pour Paris, travailla un temps au Safran de l’Hôtel du Collectionneur, avant de créer une demeure conviviale, fraîche à sa mesure. Sa nature à lui ressort dans ce bistrot qui se veut ouvert sur ses belles montagnes, ses volcans éteints, ses lacs, la chaîne des Puys. Ce qu’il nous donne à voir, dans sa neuve demeure de la rue du Cherche Midi, juste à côté du « château » du seigneur Depardieu: un bon coup d’air frais à travers des mets pleins d’esprit.

Caviar du Velay © GP

Caviar du Velay © GP

Il y a le caviar du Velay (lentilles vertes du Puy, gelée de crustacés), les escargots du Velay, cresson, oignons grelots, tarte feuilletée, jus d’herbe d’orge, la terrine de homard et brochet, frisée jaune, coulis de piquillos, le risotto Carnaroli avec son émincé de turbot et son beurre blanc ou encore les saint-Jacques avec salsifis, sucs d’oursins, poire.

Escargots, oignons, cresson © GP

Escargots, oignons, cresson © GP

Pour les carnassiers, le dos de canard rôti au miel de montagne a belle mine, avec fondue de chou croquant et kasha russe (ce qui amuserait mon grand père paternel Joseph, natif de Lodz et réfugié au Puy durant la guerre, boulevard Saint-Louis, à deux pas de l’ancienne adresse de François Gagnaire). Ajoutons le très joli côtes d’Auvergne cuvée des Anes, pinot noir et gamay joliment assemblés, qui coule en bouche comme du jus de framboise.

Saint-jacques, salsifis, poire © GP

Saint-jacques, salsifis, poire © GP

Le service est complice, les desserts ont le goût d’enfance – choux à la verveine du Velay et citron yuzu, comme une chenille ou marron Imbert avec sa soupe onctueuse au whisky et sa glace topinambour. En finale, la petite sommelière japonaise savante, à qui rien n’échappe, vous sert une verveine du Velay artisanale qui vous remet d’aplomb. Santé à tous !

Marron Imbert, soupe au whisky © GP

Marron Imbert, soupe au whisky © GP

Anicia bistrot nature par François Gagnaire

97, rue du Cherche Midi
Paris 6e
Tél. 01 43 35 41 50
Menus : 29 (formule), 35, 55 (dégustation), 90 (vin c.) €
Carte : 55 €
Fermeture hebdo. : Lundi, dimanche
Métro(s) proche(s) : Vaneau
Goûter de 14h à 18h

A propos de cet article

Publié le 15 janvier 2016 par

Anicia bistrot nature par François Gagnaire” : 8 avis

  • Saa HARTMANN

    J’approuve à 2000%!!! J’ai enfin pu y aller, avec mon fils et nous avons adoré!
    Je recommande très vivement!
    Chapeau François!

  • Le terme « caviar » est en principe réservé aux produits élaborés à partir des œufs d’esturgeon. La seule dérogation concerne le caviar d’aubergine (https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Fiches-pratiques/caviar). Comment dès lors peux-t’on utiliser légalement le terme « Caviar du Velay » ?

  • Saa

    Pas encore visitê car je vis en Polynésie. Mais quand je vivais au Puy j’étais une grande fan de la cuisine de François Gagnaire. Fan de son équipe aussi. Et totalement fan du personnage avec qui j’ai pris quelques cours de cuisine et fait quelques concours culinaires. Je passe à Paris cet ête et je vais y aller.

  • Jean Michek Boissier

    Ça ne s arrange pas, pauvre Mimi ! Désolé, je suis juste un client se présentant sous son vrai nom, facilement vérifiable, et se souvenant avec plaisir de ce que lui et sa compagne de table ont mangé la veille. En plus d être dysorthographique, vous semblez parano… Pourrais je vous suggérer une cure de lentilles ?

  • Myriam carler

    Réponse a M boissier derrière ce nom ce cache surement le chef ou un employé du restaurant !!!! Car pour citer toute la carte il faut la connaitre par Coeur je voit que vous avez été blessé par ma critique mais je voit que la votre si c était magique chez ce chef il devrait y avoir plus de commentaires pour le recommander a tous ce n est pas le cas !!! C est de bonne guerre quand on veut redorer son blason pour faire venir des clients mimi de paris

  • Jean-Michel Boissier

    Mimi de Paris (ci-dessus) a manifestement les papilles dans le même état que son orthographe et sa culture culinaire : en sucette. Nous avons dîné hier soir chez Anicia, et c’était excellent. Caviar du Velay, asperges, agneau, plats végétariens parfaitement apprêtés et goûteux, côte d’Auvergne impec et accueil à l’unisson, pour une addition plutôt humaine.

  • mimi de paris

    Je suis partie sans finir mon plat .cuisine sans intérêt proportion ridicule dans cette petite assiette entree poulpe environ 30g et 2 petites pomme de terre ratte couper en rondelles je me demande pourquoi ce mariage des 2 produits ??? La viande du pot au feu pas cuite il manquait au moins 15mn de cuisson et avec l accompagnement pareil des légumes al dente j aime manger al dente juste les pates !! Pas émotion culinaire en plus quand vous arriver le personnel ne vous ammene ni pain ni beurre avec la bouteille de vin il faut le réclamer si il a été étoilé il connait la clientèle qui va avec sa belle étoile qui va et vient dans ce métier je n y retournerais pas et ne le recommederais a personne n est pas gagnaire qui veut c est du travail et de la rigueur dans l assiette pas comme ce monsieur

  • cance

    nous avons été ravis ..mais pas etonnes.A.bientot.P.R.J.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Anicia bistrot nature par François Gagnaire