2

Yam'Tcha

« Paris 1er: la délicatesse d’Adeline »

Article du 13 janvier 2016
Adeline Grattard © GP

Adeline Grattard © GP

Adeline Grattard, on la suit depuis ses débuts rue Sauval. Elle fut la révélation de l’année au Pudlo 2010, la chef(fe) zélée mariant produits français et saveurs d’Asie, osant les accords mets/thés, orchestrés par son mari Chiwah. Elle règne désormais dans un cadre plus vaste et plus élégant rue St Honoré, avec ses espaces ouverts, ses murs à la feuille d’or, sa cuisine comme au spectacle derrière une baie vitrée.

Croustillant de légumes et brioche à la cream cheese © GP

Croustillant de légumes et brioche à la cream cheese © GP

Tartare de thon au riz noir vénéré © GP

Tartare de thon au riz noir vénéré © GP

Le service est désormais plus fourni, les menus – obligatoires – ont fait un petit bond en avant côté prix. Mais l’ensemble fait une expérience hors norme. Avec ses thés blancs, rouges, Oolong, Puer, fumés ou verts au jasmin qui offrent des variations exquises ou ces vins qui font voyager en douceur, tels le grüner veltliner autrichien de Rainer Wess dans la Wachau, l’humagne rouge valaisan du domaine des Muses à Sierre ou le plus franchouillard meursault les Tessons de chez Michel Bouzereau.

Saint-jacques aux agrumes et épinards © GP

Saint-jacques aux agrumes et épinards © GP

Hot Pot foie gras, boeuf, huîtres © GP

Hot Pot foie gras, boeuf, huîtres © GP

Franco-asiatique, zen, ludique et raisonnée, légère et malicieuse, la cuisine d’Adeline est toute en délicatesse: croustillant de légumes et sa fine brioche à la cream cheese et caviar, tartare de thon et riz noir vénéré, saint-jacques aux épinards et kumquats au bouillon d’agrumes, « hot pot », mariant foie gras chaud, boeuf Montbéliard et huîtres ou encore salsifis , boeuf séché, truffe et bouillon au savagnin font des instants choisis.

Salsifis , boeuf séché, truffe, bouillon su savagnin © GP

Salsifis , boeuf séché, truffe, bouillon su savagnin © GP

Soupe de lait de coco, curry massala, King crab © GP

Soupe de lait de coco, curry massala, King crab © GP

Quasi et ris de veau, émulsion fuyu © GP

Quasi et ris de veau, émulsion fuyu © GP

Il y a encore la soupe lait de coco au curry massala et king crab ou le quasi de veau et son ris, avec laitue, plus fuyu (pâte de soja fermée) en émulsion. Rien ici ne pèse, ni n’alourdit. On est fin prêt pour les jolies douceurs, comme la culottée (et très réussie) soupe d’oseille avec sa glace à l’orgeat, la jolie poire glacée aux noisettes et les exquis petits fours (guimauve à la main de bouddha, tartelette passion caramel, chou pamplemousse citron). On achève sur un thé blanc qui offre un brin de douceur digeste.

Poire glacée, noisettes © GP

Poire glacée, noisettes © GP

Soupe à l'oseille, glace à l'orgeat © GP

Soupe à l’oseille, glace à l’orgeat © GP

Petits fours © GP

Petits fours © GP

Yam'Tcha

121, rue Saint Honoré
Paris 1er
Tél. 01 40 26 08 07
Menus : 65 € (déj., sf sam.), 135 €, 175 (thés c.), 190 (vins c.) €
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi midi, dimanche
Fermeture annuelle : Août
Métro(s) proche(s) : Louvre - Rivoli
Site: www.yamtcha.com

Yam'Tcha” : 2 avis

  • Bonjour,
    je désire faire une réservation pour 2 personnes le Jeudi 6 Juin 2019.
    Acceptez-vous cela par mail ou préférez-vous par tél.
    Merci pour votre réponse.
    Marcel Landesmann

  • Trois fois déjà que je me rends avec une amie au Yam’t’cha. Une telle surprise de saveurs, de bonheurs de couleurs… un régal de papilles, que cette adresse est devenue une étape obligatoire à chaque séjour parisien. J’ai eu à présent le plaisir de bavarder avec Adeline Grattard, tellement sympathique et vivante ! Sans oublier de véritables découvertes de vins ! Je suggère, je recommande… non j’insiste pour s’y rendre site si ce n’est déjà fait !

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Yam'Tcha