> > > > Le Boeuf à la Mode
3

Le Boeuf à la Mode

« Paris 9e: un café/croissant au Boeuf à la Mode »

Article du 17 octobre 2014
Au comptoir © GP

Au comptoir © GP

Voilà le genre de lieu dont on parle à peine ou qui n’a guère envie de faire parler de lui: une maison d’angle, qui fait se croiser les rues Pigalle et la Bruyère, a gardé son air d’avant, son comptoir en cuivre, ses mosaïques au sol, son public d’avant. Y venir pour le café/croissant du matin est un bonheur, tôt, dès avant 9h, quand la Nouvelle Athènes sommeille encore. Le croissant (au beurre) vient de chez Blavette rue Chaptal. Le café est moussu à souhait. Le public parle à voix presque basse. pas de brèves de comptoir, mais l’air du temps qui file d’un regard l’autre. A midi, on vient casser une graine, entre thon mayonnaise, couscous, andouillette ou bourguignon. Le menu est à 10,90 €. Pour un peu, on y parlerait encore en francs…

L'ardoise du jour © GP

L’ardoise du jour © GP

Le Boeuf à la Mode

32, rue La Bruyère
Paris 9e
Tél. 01 48 74 22 49
Menus : 10,90 €
Carte : 25-30 €
Métro(s) proche(s) : Liège, Trinité, Saint-Georges
1 café: 1,20 €

A propos de cet article

Publié le 17 octobre 2014 par

Le Boeuf à la Mode” : 3 avis

  • Corniche

    L’adresse continue sur sa lancée, le comptoir brille autant, les prix sont tjs aussi sage.
    Venez dès le matin pour commencer par le petit noir croissant comme le veut la tradition. Et emmenez vos collègues ça changera de la machine à café de la boite.

  • Murlo

    Un bel endroit d’angle, avec un bar en cuivre remarquable. Plutôt anti-bobo effectivement (d’accord avec Vincent) et sympathique. Le patron n’est guère causant mais généreux. Le café est bon, le couscous abondant. A’ voir et à recommander dans ce quartier (autrefois populaire) qui est en train de perdre son âme…
    M.

  • vincent

    effectivement , un endroit unique dans un quartier qui a la bobotiude facile . et très heureux qu un epicurien comme Monsieur Pudlowski ait lui trouvé aussi un charme certain à cet endroit

    qu il vente, qu il neige, tout le matin ou tard le soir , 7 jours sur 7 , Majid est toujours la , ses inévitables chemises hawaiennes que ne renierait pas Magnum , son ecoute et ses express .
    après si vous vous croyez chez les costes, ou si vous oubliez la politesse, attendez vous à vous faire rembarrer normal
    nostalgie quand j allais prendre mes cafés avec mes collègues .il y a 3/4 ans
    je suis loin maintenant mais promis, je fais un detour la prochaine fois
    à bientôt Majid

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Boeuf à la Mode