> > > > Chez Yvonne
1

Chez Yvonne

« Le bonheur chez Yvonne »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 4 juin 2010

JP Pierre, GP et G. Untereiner

Toute l’Alsace journalistique, littéraire et gourmande ce midi chez Yvonne! La farandole de foie gras (fumé, en crème brûlée, confit, au naturel), la côte de veau juteuse avec ses pommes sautées en cocotte Staub, ses asperges en mousse, plus la tarte meringuée à la rhubarbe, le kougelhopf glacé, le pinot gris séveux, le rouge de Barr (de Vincent Stoeffler, on en reparlera): voilà ce qui fut servi, avec Dominique Jung et Bernard Delattre des DNA, mes vieux complices Guy Untereiner (le peintre de Siewiller) et Jean-Phlippe Pierre (le chansonnier gastronome qui démarra jadis avec Roger Siffer), Monique et Emile Jung, toujours souriants, présents et actifs, malgré la vente du Crocodile,  Jean-Pierre Haeberlin, le majordome élégant de l’Auberge de l’Ill qui tenait la grande forme, François Wolferman, le libraire le plus littéraire de Strasbourg (Kléber, c’est lui!) et l’admirable Jean-Claude Simoën éditeur chez Plon à l’occasion de la sortie de mon « Dictionnaire Amoureux de l’Alsace ». Je suis presque gêné de me citer. Mais l’hommage est à rendre à Jean-Louis de Valmigère, l’animateur de la winstub Yvonne, le Lipp strasbourgeois, mais, contrairement à son homologue parisien, un Lipp où l’on mange bien, où la chaleur, le sourire, la gentillesse sont choses naturelles. Vive Yvonne, vive Jean-Louis, vive Maria, la maîtresse du lieu, d’origine polonaise, dont l’accent est à fondre, vive l’Alsace qui nous est chère! Vive l’amitié et la gourmandise qui nous font vivre avec convivialité, bonheur et voeu d’éternité!

Chez Yvonne

A propos de cet article

Publié le 4 juin 2010 par

Chez Yvonne” : 1 avis

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Chez Yvonne