5

Le Bonheur de Chine

« Rueil-Malmaison: un bonheur de Chine signé Chen »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 1 avril 2012

Liyu Chen et le homard © GP

Encore la Chine, toujours la Chine! Après Pékin et ses couleurs contrastées, après Vong aux Halles, voilà Le Bonheur de Chine, si joliment nommé à Rueil, dans un espace commercial improbable. Mais nous sommes là au rez d’un immeuble moderne avec son cadre exotique, ses boiseries sculptées ramenées de Hangzhou, son accueil adorable et souriant. Bref, les Chen sont là aux aguets.

Saint jacques soufflées aux crevettes © GP

Saint jacques soufflées aux crevettes © GP

Raviolis à la shanghaienne © GP

Raviolis à la shanghaienne © GP

Turbot sauté aux saveurs extrêmes © GP

Turbot sauté aux saveurs extrêmes © GP

Les Chen? Nous sommes là chez les jeunes frères de feu Fung Chin Chen, qui fut l’artiste du canard laqué, des grenouilles poivre et sel ou du turbot aux saveurs extrêmes rue du Théâtre dans le 15e. Yongwei et Jinwei, qui ont appris le métier avec lui, récitent ici la cuisine et les les produits traités avec doigté comme le fit leur grand frère.

Travers de porc caramélisés © GP

Travers de porc caramélisés © GP

Lapin à l'impériale © GP

Lapin à l’impériale © GP

Canard laqué à la pékinoise © GP

Canard laqué à la pékinoise © GP

Le homard poivre et sel cuit à la vapeur, les saint jacques aux crevettes soufflées (un peu revues à la française), le lapin à l’impériale (avec ciboulette et gingembre), les raviolis à la shanghaïenne, le turbot aux saveurs extrêmes, joliment poivré, mais pas trop, comme le fameux canard laqué à la pékinoise servi en trois temps (la peau, débarrassée de son gras, fine, caramélisée et craquante, à glisser dans ses crêpes fines au blé avec la sauce soja/haricot/miel, la chair de canard sautée avec ciboulette et gingembre flanquée de nouilles sautées, enfin le bouillon de canard) emportent aisément l’adhésion.

La découpe du canard laqué © GP

La découpe du canard laqué © GP

On ajoute de jolies surprises, comme ce Château Chalon signé Berthet Bondet en 2004 dont les arômes de noix font merveille sur le canard, ou le montagny blanc en fraicheur sur les premiers plats, sans omettre des menus équilibrés, le tout à prix dosés: bref, le voyage, par le pont de Suresnes, depuis Paris, vaut le détour sinueux. Vive la Chine gourmande! Vive les Chen! Accueil exquis de la belle Liyu en salle, qui pratique la découpe du canard laqué avec l’évidence du naturel.

Canard sauté au gingembre © GP

Canard sauté au gingembre © GP

Nouilles sautées © GP

Nouilles sautées © GP

Et notez bien: la maison ouvre le dimanche! Qu’on se le dise…

Liyu et Yongwei Chen avec le château chalon © GP

Liyu et Yongwei Chen avec le château chalon © GP

Le Bonheur de Chine

2/6, allée de Aristide-Maillol
92500 Rueil-Malmaison
Tél. 01 47 49 88 88
Menus : 25 (déj., sem.), 39, 56, 99 ("canard pékinois" pour 2), 59 €
Carte : 65 €
Horaires : Jusqu'à 22h
Fermeture hebdo. : Lundi

Le Bonheur de Chine” : 5 avis

  • Dumoulin

    Les avis… laudatifs de Gilles Pudlowski… mais anciens (2012 !!!) ne me semblent plus d’actualité !
    Je rejoins Limoge et Les gourmands d’Issy.
    Ce restaurant a beaucoup baissé !
    Je réagis, aujourd’hui, ayant vu sur Instagram, il y a 2 jours, des photos de ce restaurant (récentes ???).
    Les photos sont flatteuses… c’est tout !

  • mr et mme chen sont des hôtes exquis, leur cuisine chinoise est une des 3 meilleures de paris ,
    le homard du vivier et le turbot sont excellents de justesse de cuisson ,les prix sont corrects au regard de la qualité des produits servis ; c’est , pour moi ,le n° 2 après le shang palace et devant
    la mer de chine .

  • cuisine chinoise

    Accueil très aimable dans un restaurant décoré avec beaucoup de raffinement.
    La cuisine est excellente, les saveurs multiples.
    Il faut tester le canard pékinois en 3 services, et le homard aux saveurs impériales, sensationnel !.
    Nous aimerions y aller plus souvent mais l’addition est à la hauteur sans exagération toutefois.
    Demander à être placé dans la salle à gauche en entrant plus calme et tranquille.
    Réserver permet des demandes particulières (format des tables en fonction du nombre de convive).

  • Les gourmands d'Issy

    Nous partageons totalement l’avis de ‘Limoge’. Une critique aussi favorable pour un établissement aussi minable est à la limite de l’abus de confiance. Ce restaurant trompe ses clients et pratique des tarifs trop élevés pour l’absence de service et une cuisine passable mais sans plus. On se croirait dans un restaurant de la nomenklatura sous la Chine de Mao avec un service rendu par des commissaires politiques qui insultent en chinois le client devant lui. Dommage, nous comprenons parfaitement le chinois. Il y a des vérités qu’il faut dire et cesser de s’exclamer devant des pseudo restaurateurs. La seule bonne nouvelle de la soirée : nous n’avons pas mangé de cheval. (du moins, on l’espère).

  • Limoge

    Parti en famille un samedi soir pour déguster un des meilleurs chinois de Paris si je m’en tiens à votre guide et beaucoup d’autres…Mais nous n’avons pas vraiment apprécié la nourriture tant le service fut exécrable. Vingt minutes avant la commande, une heure pour l’entrée et le plat n’est arrivée qu’au moment où nous nous levions pour partir. Comme la table d’à côté furieuse d’attendre après avoir appris qu’il n’y a avait plus le fameux canard qui a fait la réputation de la maison, alors même qu’ils avaient expressément réservé pour ce plat quatre jours avant. Et bien d’autres clients étaient tout aussi en colère de l’attente interminable des plats. Scandaleux au regard des prix pratiqués par ce restaurant.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Bonheur de Chine