Courchevel-Moriond : le Manali côté bistrot

Article du 24 janvier 2022

Maxime Detoc et le service © GP

Ce cinq étoiles de charme, sis à Courchevel 1650, côté Montriond, avec sa décoration ethnique sur des motifs indiens, son aspect de chalet brun et boisé, sa vue sur les pistes, sa vaste terrasse sur la neige et les cimes, on vous en a parlé il y a longtemps. Le lieu propose, en version plus modeste, mais non moins sérieuse qu’à 1850, des mets bistronomiques, sages sans apprêt.

Foie gras en terrine mi cuit, chutney de fruits exotiques © GP

Le chef Maxime Detoc, chartrain voyageur qui a travaillé en Australie, en Belgique et en Espagne, livre ici une partition bourgeoise, fine, rustique, généreuse, élaborée. Des exemples de sa manière? Le pâté en croûte au foie gras ou encore le foie gras en terrine mi cuit avec son chutney de fruits exotiques, son caramel acidulé aux épices douces, le boudin du pays basque avec sa jolie poitrine grillée, sa purée de pommes de terre et ses pommes fruit, sans omettre le poulpe grillé à la planche et risotto de céréales, sauce romesco, avec son beurre noisette citron.

Boudin et poitrine grillée, purée et pommes fruit  © GP

On sacrifie, en dessert, à la classique tarte Tatin avec son caramel au beurre salé et sa glace vanille, servie dans son poêlon. Et on fait un sort au rouge argile rouge du domaine des Ardoisières, comme au grand échezeaux du domaine des Perdrix, à moins de céder aux plaisirs des cocktails maison, comme le « Moon Bath », avec tequila, vermouth Dolin, eau de rose maison, sel de l’Himalaya. Belles vacances gourmandes au Manali!

Tarte Tatin © GP

 

Le Bistrot du Manali Lodge

Fermeture hebdo. :  aucune.
Carte : 35-65 €
Site: www.manali-lodge.com

A propos de cet article

Publié le 24 janvier 2022 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !