3

De mon balcon, chroniques d’un confinement parisien

Article du 8 mars 2021

Durant le premier confinement, au printemps 2020, Philippe Enquin observe de son balcon les gens qui passent, se réconfortent, travaillent, flânent, applaudissent, improvisent. De ces images en noir et blanc saisies par un octogénaire optimiste, surgit une vie qui rayonne, un printemps qui éclot, s’affirme. Bref, voilà un livre d’humanité que François Morel (« il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple » , note-t-il en reprenant Prévert) et Alain Kleinmann préfacent et présentent avec enthousiasme. Bonheur confiné, malheur en friche, douceur ténue, solidarité qui s’exprime, avec, en insert, la vie de Jojo le clown, SDF et boulanger : il y a tout cela depuis le balcon, avec quelques promenades « dérogatoires » côté Oberkampf, République et canal Saint-Martin. Bref, l’image d’un Paris popu à peine confiné, déjà ouvert et obstinément optimiste.

De mon balcon, chroniques d’un confinement parisien, de Philippe Enquin (106 pages, 26 €).

A propos de cet article

Publié le 8 mars 2021 par
Catégorie : Livres Tags :

De mon balcon, chroniques d’un confinement parisien” : 3 avis

  • Feriani Anissa

    J’ai aussi ce très joli livre que je feuillette souvent avec joie car malgré l’époque difficile qu’il illustre , Philippe a choisi de saisir des moments drôles, touchants, spontanés, ..qu’il nous offre sans nostalgie. Anissa

  • jablonski

    ouvrage magnifique, plein de lectures: photos, bonne humeur; un vrai plaiisir……

  • KAHN

    J’ai acheté cet ouvrage au moment de sa parution.
    Des photos magnifiques.
    Un très beau souvenir d’une période que l’on espère révolue.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !