3

Le Paris Seize

« L’Italie à la mode de Paris (16e) »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 29 juin 2011

Frédéric Prud’homme © GP

C’est un Paris rallye qui se la joue à l’italienne, mais avec charme et saveur. Nous sommes dans un lieu au charme années 1950 avec son néon bleu indiquant toilettes et téléphone, sa lumière de couvre-feu, son comptoir en bois marqueté, ses banquettes de moleskine, ses appliques d’époque.

Poivrons marinés © GP

Aux commandes de cet établissement de caractère signé des frères Dumant (à qui l’on doit, dans le même esprit et caractère, l’Auberge Bressane, la Pizzeria d’Auteuil, le Chalet de l’Oasis, la Villa des Ternes, le Chalet de l’Oasis), un directeur hors pair: Frédéric Pud’homme, qui possède un faux air d’Albert Corre, blond, mèche, rond, rieur.

Bresaola, chèvre, parmesan, roquette © GP

Il conseille, raconte, explique, a l’oeil à tout. Veille en terrasse comme en salle, redresse une chaise ou un panneau. Bref, donne une âme au lieu. On se régale de poivrons marinés au chèvre et basilic, bresaola à la roquette, chèvre et parmesan, linguine aux vongole, véritable escalope milanaise tranchée fine et tarifée gentiment 14 €, flanquée de spaghetti à la tomates, vacherin glacé aux fraises.

Escalope milanaise © GP

On boit là dessus un fruité Lagrein Dunkel du Sud Tyrol servi frais. Bref, c’est comme à la maison en mieux. Avec ce supplément d’âme et d’atmosphère qui donne au 16e, côté rallye et non loin de la place Victor Hugo, son charme de village de toujours.

Linguine aux vongole © GP

Le Paris Seize

18, rue des Belles Feuilles
Paris 16e
Tél. 01 47 04 56 33
Carte : 35-50 €
Métro(s) proche(s) : Victor Hugo, Rue de la Pompe

Le Paris Seize” : 3 avis

  • Jacques Sujall

    Nous avons été au Paris Seize avec ma femme, malheureusement l’accueil s’est avéré être l’un des moins chaleureux que nous n’avions jamais vu. Nous avons été tout de suite refroidis par cette ambiance mais nous avons décidé de rester pour notre dîner. Les plats étaient simples et sans ce petit « plus » mais plutôt bons. C’est un lieu où l’on trouve une population parisienne et branchée, ce qui n’était pas vraiment notre cas. Nous avons tout de même passé une bonne soirée malgré l’accueil désagréable, cependant les prix sont très élevés et ne valent pas un tel repas. Nous n’y retournerons pas !

  • Martens

    Un accueil déplorable, à éviter !

  • « C’est la plus belle chose qui me soit arrivée cette semaine! »

    C’est par ces mots que j’ai accueilli mon assiette de linguines aux morilles. L’odeur était captivante, les linguines al dente juste comme il faut, la sauce crème/beurre/herbes gavée de morilles parfumées… Divin!

    Le lieu est fréquenté par les riverains. On se claque la bise. Le patron, très sympa, est un peu ailleurs mais aussi complètement là. La carte est italienne, la réservation nécessaire, l’envie de revenir réelle.

    Avec mon amie Sonia, nous étions arrivés un peu abattus par la pluie incessante de ce mois de Juillet. Nous en sommes ressortis ensoleillés!

    http://www.lavalisederaphael.com/2012/07/bonne-adresse-le-paris-seize.html

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Paris Seize