> > > > Le Fouquet's

Le Fouquet's

« Paris 8e : les beaux jours du Fouquet’s »

Article du 28 juillet 2020

Bruno Guéret © GP

On avait laissé le Fouquet’s dans la tourmente des gilets jaunes, résistant aux assauts des uns et des autres sur les Champs. Et voilà qu’on le retrouve en pleine forme, mais dans le vide d’un Paris abandonné des touristes et d’un Carré d’Or réduit à quelques supporters aguerris. La maison ferme une partie de l’été (du 28 juillet au 25 août, donc vous lirez ces lignes), mais sachez que la maison rouvrira au mieux de sa forme. Notre dernier repas ici-même, dans un cadre blanc et rouge, fort soigné : du classique sage et sûr, exécuté avec maestria par le breton de Rennes Bruno Guéret, qui veille sur la demeure en père protecteur.

Ballottine de foie gras aux haricots verts © GP

Formé jadis à Rennes au Palais avec le duo Anfray-Tizon, passé il y a belle lurette au Martinez à Cannes avec Sylvain Duparc et Christian Willer, longtemps demeuré dans l’ombre du MOF Jean-Yves Leuranguer, le gars Bruno connaît la musique, toutes les musiques, jouant une partition moderne (sous la houlette du conseiller culinaire de la maison, Pierre Gagnaire) que classiques avec des mets de tradition exécutés ici avec une maîtrise sans faille.

Fish & chips © GP

Des exemples de sa double manière : tataki de thon, calamars et aubergines, ballottine de foie gras aux haricots verts, bar croustillant aux carottes fish & chips sauce tartare et crème de petits pois à l’anglaise ou encore rituel tartare de boeuf assaisonné à a perfection avec sa Worcester sauce et ses pommes de terre « coin de rue ». Sur lesquels jolis vins au verre (frais sancerre blanc de Joseph Mellot, splendide médoc Chapelle de Potensac signé de la famille Delon propriétaire de Léoville La Cases et qui joue le rapport qualité avec brio).

Bar aux carottes © GP

On ajoute les très remarquables desserts du nouveau pâtissier, le lorrain Nicolas Paciello, que l’on vit il n’y a guère juste en face de l’avenue George V, au Prince de Galles. Son parfait glacé aux cerises amarena avec ses éclats de pistache et ses profiteroles au chocolat intense et « minute » avec sa pâte à chou craquant, sa glace à la vanille de Madagascar sont des modèles d’un genre pourtant rebattu. Renotez le Fouquet’ sur votre carnet d’or!

Profiteroles au chocolat © GP

Le Fouquet's

99 avenue des Champs-Elysées
Paris 8e
Tél. 01 40 69 60 50
Carte : 75-115 €
Horaires : 12h-15h, 19h-minuit
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Fermeture annuelle : 28 juillet-25 août
Métro(s) proche(s) : George V

A propos de cet article

Publié le 28 juillet 2020 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Fouquet's