La Corderie

« Villefranche-sur-Mer : le bistrot marin des Vannini »

Article du 19 décembre 2019

Agathe et Baptiste Vannini © AA

A Villefranche, sur une rade magique, une belle halte azuréenne et marine découverte par notre correspondant de la Côte d’Azur, Alain Angenost, à qui rien n’échappe …

La terrasse © AA

Villefranche-sur-Mer est une destination de carte postale, avec sa rade, la plus belle du monde, qui accueille les bateaux de croisière comme les yachts, ses pimpantes ruelles qui serpentent dans la vieille ville, sa fière citadelle, son port de plaisance touristique et son authentique port de pêche au charme d’antan sur le quai de la Corderie. D’où le nom de « La Corderie », bistrot marin de la galaxie des établissements à taille humaine de la Vannini Family.

Sardines grillées, petit mesclun et panisses © AA

Baptiste Vannini, assisté de sa sœur Agathe pour l’accueil et de son épouse Mariana côté décoration, en est le capitaine. Son père, Jean-Claude, qui lui-même avait succédé à sa mère au Virginie, brasserie niçoise du quartier Riquier dans la famille depuis des lustres, lui avait passé la barre du groupe qu’il avait bâti patiemment en y infusant de la chaleur, du décor aux assiettes, et du social dans le personnel. Depuis le biberon, la nouvelle génération a baigné dans cet esprit maison et s’assure à le transmettre de création en création dont ce petit coin de paradis qu’est La Corderie.

Risotto aux artichauts © AA

Parée de blanc et bleu, la maison vous replonge avec nostalgie dans un riant passé aux senteurs de pastis. La salle bien « cocoonnette », le terrain de pétanque et la terrasse savamment ordonnées d’un bric-et-broc coloré n’attendent plus que le retour des protagonistes de la partie de cartes de Marcel Pagnol. Avant de passer aux choses sérieuses, on  se partage une focaccia et une savoureuse pizza, signatures des origines italiennes des Vannini, une petite friture d’anchois et aïoli maison ou un saumon à l’aneth mariné maison.

Petite friture d’anchois et aïoli maison © AA

Entre engueulades et galéjades, les uns auraient préféré la marmite du pêcheur, cabillaud, rouget, coquillages, soupe et croûton, et les sardines grillées, au petit mesclun et panisses. Les autres se seraient jetés avec voracité sur l’aïoli maison de cabillaud et ses légumes de saison et le risotto aux artichauts, speck croustillant et parmesan.

L’aïoli de cabillaud aux légumes © AA

Et s’il reste de la place pour le dessert, un néo panettone, pain d’épice, mascarpone, crème de marrons, fruits confits, ne fait que des heureux. Voilà, à découvrir, un plaisant maillon d’un groupe en pleine expansion bien attaché aux valeurs humaines.

Neo panettone © AA

La Corderie

20 Quai de la Corderie
06230 Villefranche-sur-Mer
Tél. 04 93 76 61 31
Carte : 55-75 € (bouillabaisse, 75€, à commander 48h à l’avance.)
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi, mercredi

A propos de cet article

Publié le 19 décembre 2019 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Corderie