3

Port-Vendres : les merveilles de la Côte Vermeille

Article du 10 novembre 2019

Philippe Bessiere © GP

Philippe et Guilhem Bessières tiennent depuis trente ans cette belle adresse de bord de port. La terrasse en étage fait brasserie marine, tandis que le rez-de-chaussée cosy se voue à la gastronomie choisie, au fil des arrivages de la pêche de ligne locale. Philippe, qui acomplit jadis des stages en Bretagne chez les grands du Morbihan (Jacques Thorel à la Roche-Bernard, Michel Paineau à Questembert), travaille le beau poisson d’ici et les coquillages de tout près avec un soin fervent.

Huitres pochées, tartare de loup, caviar de hareng © GP

Des exemples? Les huîtres juste pochées, avec tartare de loup, crème de citron et caviar de hareng, la queue de lotte rôtie en civet au banyuls, avec sa polenta aux cèpes, le dos de rascasse-sébaste jus rôti avec gambas, risotto crémeux, velouté de poissons grillés ou encore le blanc de saint-pierre grillé et légumes à la planche sauce hollandaise ont belle mine.

Le cadre © GP

Vue sur le port © GP

Le système de menu-cartes à rallonge évite toute mauvaise surprise et, en dessert, tarte sablée au chocolat, ananas caramélisé et crème légère ou encore gros éclair aux fruits rouges avec sa crème mascarpone façon tiramisu sont des plaisirs d’enfance. Guilhem, lui, qui a oeuvré en salle à Paris au Grand Véfour et à la Grande Cascade, assure un service plein d’allant.

Service en terrasse de Guilhem © GP

La  Côte Vermeille

Quai du Fanal

66660 Port-Vendres

Tél. : 04 68 82 05 71

Fermeture hebdo. : dim. soir, lundi.

Menus : 29 (côté terrasse), 39, 59,50 €.

www.restaurantcotevermeille.com

A propos de cet article

Publié le 10 novembre 2019 par
Catégorie : Restaurants Tags :

Port-Vendres : les merveilles de la Côte Vermeille” : 3 avis

  • Thomas

    Aziz, avant de critiquer un post et vous prendre pour un donneur de leçon, vous auriez mieux fait de lire les explications données dans le lien ! Vous auriez appris, comme moi, quelque chose et vous auriez évité de dire n’importe quoi …

  • Aziz

    Jean-Pierre Poulet , encore un innocent qui ne sait pas de quoi il parle ; il est bien indiqué caviar de HARENG , et pas caviar tout cour , il n’y à donc pas tromperie puisque cela est bien précisé HARENG !!!

  • Caviar de hareng ? Espérons que ce chef n’accueille pas Armen Pétrossian, l’homme qui avait attirer au début des années 2000 l’attention des services de la DGCCRF sur cette tromperie ! https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/caviar

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !