Kapfenstein : douce vie au château

Article du 13 juin 2019

Façade © GP

Vue sur la campagne © GP

Une chambre © GP

Des châteaux de charme en Styrie, il en est de nombreux. Celui de Kapfenstein est un modèle du genre, avec ses belles chambres et suites à l’ancienne, certaines avec terrasse et balcon, son mobilier Bidermaier, ses vues plongeantes sur la campagne environnante, si verdoyante, ses serveuses en costume qui arborent le « dirndl » local, sa belle cour d’arrivée, sa grande terrasse-jardin ombragée où l’on s’attable avec plaisir pour des déjeuners sans chichi quoique  fort convaincants.

Salle à manger © GP

Salon d’une chambre © GP

En terrasse © GP

Les Winkler-Hermaden, qui sont présents là depuis cinq générations, gèrent le ce bâtiment historique avec minutie, sont au four et au moulin, à l’accueil et en salle de dégustation et même à la cuisine, exécutée par Martin, frère de Georg le vigneron. D’où la chaleur de cet ensemble éclectique, qui semble aller du même bon pas.  Il y a la table champêtre, qui sert des choses simples, mais bien dans le ton de la cuisine autrichienne de campagne, avec son poulet pané flanqué de pommes vapeur à l’aneth et d’une salade de feuilles du jardin assaisonnée divinement d’huile de graine de potiron éminemment régionale.

Le service © GP

Poulet pané © GP

Consommé de boeuf aux herbes, gnocchi de fromage et polenta, velouté de potiron et gingembre, truite en deux façons avec risotto crémée au potiron ou encore « knödel », la typique quenelle sucrée, farcie de chocolat, avec ses graines de potiron, sa fine chapelure, sa sauce au sureau (un régal!) comme le « topfenstrudel » (le strudel au fromage) avec sa sauce aigre-douce figurent également au programme.

Salade à l’huile de graines de potiron ©  GP

Knödel au sureau et chocolat © GP

C’est l’occasion, bien sûr, de goûter les vins du domaine, comme les sauvignon blanc, gewurztraminer, chardonnay (qu’on nomme ici morillon) ou pinot noir et Zweigelt du beau domaine de 40ha qu’administre avec dynamisme Georg le père et Christof le fils. On bichonne le vin, comme on soigne les visiteurs. Voilà une demeure qui a une âme, avec son parquet craquant, ses salons (« stube ») douillets, sa salle à manger façon taverne boisée. Beaucoup de professionnalisme se cache sous une apparente simplicité.

Christof Winkler-Hermaden et son gewurztraminer © GP

Weingut Winkler-Hermaden

Schloss Kapfenstein, Kapfenstein 1

8353 Kapfenstein, Autriche

Tél. : +43 3157 30030

Chambres: 69-163 €.

Carte: 35-45 €.

Site: www.winkler-hermaden.at

A propos de cet article

Publié le 13 juin 2019 par
Catégorie : Coups de coeur, Produits, Restaurants, Voyages Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !