Le Collectionneur

« Paris 8e : retour au Collectionneur »

Article du 21 octobre 2018

Le nouveau décor © AA

Alain Angenost, notre correspondant de la Côte d’Azur, en goguette à Paris, a revisité pour nous la table du Collectionneur, ex Safran. On l’écoute…

Joël Veyssière © AA

Fort de ses installations multiples et de presque 500 chambres, l’Hôtel du Collectionneur est parfaitement situé dans le 8e arrondissement. Idéal pour les séminaires, congrès, conférences et vagues touristiques venant des quatre coins du monde. Son restaurant éponyme a fière allure dans sa nouvelle parure, avec ses amples espaces, ses assises confortables, l’oasis de tranquillité de son jardin intérieur. Exit le côté sombre du chocolat vermeil qui a fait son temps sous le nom de « Safran », le bar qui en est le dernier témoin va être prochainement complètement repensé.

Ceviche de bar, leche de tigre, grenades © AA

L’ambiance y joue désormais la luminosité heureuse, le raffinement ouaté avec des teintes reposantes, des matières soyeuses et des arts de la table joliment tournés. Comme l’impression d’être entouré de bonnes ondes qui vont se fondre dans la verdure du jardin, zénitude assurée ! Le service y est « number one », à l’unisson de l’excellente cuisine du jovial Joël Veyssière.  Ce bienveillant colosse a fait ses armes dans la brigade de Jean Marie Meulien au Clos de Longchamp, alors deux étoiles au Clos Longchamp du Méridien Porte Maillot dont Philippe Etchebest fut le sous-chef.

Pad Thaï au homard bleu © AA

Chef de cuisine Au Pied de Cochon dans le groupe Blanc puis à la Maison du Danemark, le gars Joël assure avec aise toutes les gammes de la gastronomie. Avec le saumon confit et crème de chèvre, le croustillant de gambas, sauce teriayaki, un joli ceviche de bar au leche de tigre et grenades, un pad thaï au homard bleu, des noix de saint-jacques normandes au caviar Sturia et butternut, enfin une épaule d’agneau confite, caviar d’aubergine fumé, les saveurs se font, sans chichi ni tralala, délicatement voyageuses.

Epaule d’agneau confite, caviar d’aubergine fumé © AA

Le chef pâtissier Bryan Esposito mitonne en parfait accord de bien jolies douceurs. Ainsi, les figues rôties flanquées de leur madeleine toastée ou encore le séduisant cheese-cake avec sa compote de groseilles aux baies roses. On félicite la brigade de salle, conduite par Jean-Roch Carniel pour son professionnalisme et son sourire, mais aussi  celle de cuisine avec Nicolas Amelin et Thomas Hue qui traitent le convive aux petits oignons. Il y a là comme une envie de revenir, ne serait-ce que pour le brunch du dimanche. Allez-y de notre part, vous ne serez pas déçu!

Figues rôties et madeleine toastée © AA

Le Collectionneur

51-57 rue de Courcelles
Paris 8e
Tél. 01 58 36 67 96
Menus : 40 (formule déj.), 48 (déj.), 88 (brunch) €
Carte : 90 €
Horaires : 12h-15h, 19h-22h30
Fermeture hebdo. : Lundi soir, samedi midi, dimanche soir
Métro(s) proche(s) : Courcelles
Site: www.hotelducollectionneur.com

A propos de cet article

Publié le 21 octobre 2018 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Collectionneur