> > > > Jòia par Hélène Darroze
4

Jòia par Hélène Darroze

« Paris 2e : le joyau d’Hélène Darroze »

Article du 1 octobre 2018

Hélène Darroze chez Jòia © GP

C’est chic, beau, bon, nouveau, drôle, vivant : c’est la nouvelle table parisienne d’Hélène Darroze, en lieu et place de Rae’s, au cœur du nouveau Sentier. Voilà une table sur deux étages, avec sa cuisine apparente et ses tables hautes pour une ambiance bruyante et bouillonnante au rez-de-chaussée, puis son coin bar,  ses grandes fenêtres, ses banquettes, son coin lounge coloré dans les tons rouges au premier étage,  son look british (le décorateur du Connaught a été mis à contribution), un peu comme si un peu de l’esprit de Londres s’était glissé en catimini à Paris.

Au premier étage © GP

On peut venir boire un verre, déguster un cocktail, discuter le bout de gras, grignoter, carrément se faire fête de très gourmande façon. Voilà un chic bistrot dédié à la joie en occitan ou catalan. Mais aussi un joyau avec ses plats vifs, drôles, vertueux, souvent teintés Sud Ouest, avec des clins d’oeil à l’Italie ou à l’Angleterre. Avec ce splendide foie gras de canard mi-cuit au poivre Timut, servi sur planche, avec son chutney de mirabelles, ce guacamole à faire soi-même, ce tourain blanchi à l’ail (rose de Lautrec), avec oeuf mollet et jambon noir de Bigorre.

Foie gras de canard, chutney mirabelles © GP

Guacamole à faire soi-même © GP

Vous pigez l’esprit du lieu ? Il y a encore les raviolis de Mama Léna (la mère de Mario Muratore, qui fut le chef exécutif, italien d’origine, de la SBM à Monaco, où Hélène fit ses classes), les splendides moules refroidies aux herbes de tonton Claude (comprenez Claude Darroze à Langon), le magnifique risotto (arborio, cuit al dente) à la tomate confite, avec ses olives taggiasche, roquette et basilic) comme chez les grands d’Italie, les champignons de saison, foie gras et jaune d’œuf confit comme chez Amaïa à San Sebastian, le rouget grondin farci de calamars, les pommes de terres croustillantes au brebis basque, la cocotte (Staub) de carottes au miel et feuilles de laurier.

Moules aux herbes de tonton Claude © GP

Risotto aux tomates confites, olives taggiasche et basilic © GP

On en oublierait presque l’exquis plat de côte (« short rib ») de boeuf Angus si fondant, servi la planche pour deux, qui fait un morceau de roi gourmand aux goûts paysans. Les vins, tous féminins, jouant leur carte dans tous les domaines, sortent des frontières, sont tous de prix élevés (sans doute le seul reproche à faire à la demeure). Mais le rouge portugais de cépage Baga de Filipa Pato « Territorio Vivo » de Bairrada à  32 € est un pur délice (gare à le servir frais!).

Short rib d’Angus © GP

Rouget farci aux chipirons © GP

Les desserts, eux, signés du pâtissier maison, l’écossais Kirk Whittle, constituent un festival avec des chefs d’oeuvre du genre comme le très esthétique mille-crêpes au thé matcha, crème yuzu et ce rien de mascarpone pour lier les crêpes entre elles, la si gourmande et grosse profiterole croustillante choco (glace) café, l’exquise tarte chocolat noir avec sa glace sarrasin ou encore la splendide pavlova aux fruits rouges avec sa meringue craquante avec sa chantilly à la citronnelle. Un coup de chapeau encore au service de salle, jeune, souriant, performant, à la cuisine qui suit le mouvement et résiste au succès, sous l’aile du chef à demeure, Thomas Piat, venu de chez Daniel Boulud à New York. Ah oui, on aime Hélène, sacrée cheffe d’orchestre, et ce Jòia, son joyau !

Le mille-crêpes au thé matcha © GP

La profiteroles croustillante choco-café © GP

Jòia par Hélène Darroze

39 rue des Jeûneurs
Paris 2e
Tél. 01 40 20 06 06
Menus : 24 (formule, déj.), 29 (déj.) €
Carte : 55-90 €
Horaires : 12h-14h30, 17h-23h
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : Grands Boulevards
Site: www.joiahelenedarroze.com

A propos de cet article

Publié le 1 octobre 2018 par

Jòia par Hélène Darroze” : 4 avis

  • lUTECE

    oui j’ai vu ca aussi
    du coup ca m’a pas donné envie d’y aller

  • Sarrant patricia

    Comme toujours… ça donne envie!!

  • thomas

    une volée inhabituelle de commentaires très négatifs sur tripadvisor, et qui sentent le vécu!!!

  • Abépé

    Si le restaurant est Joya, le site internet ne peut pas être celui du Rae’s
    d’autant qu’il a fermé n’est ce pas ?

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Jòia par Hélène Darroze