Montignac : les délices de Bouilhac

Article du 22 septembre 2018

Christophe et Karine Maury © GP

Ce lieu de charme au coeur du Périgord Noir, animé par Christophe et Karine Maury, on vous en a parlé. Mais l’hôtel cache une très bonne table où l’on sert, dans les jolies salles voûtées et empierrées ou sur la belle terrasse d’été, une cuisine signée du sage Christophe, périgourdin passé en Savoie, notamment chez Marc Veyrat, puis à Chamonix, dans l’esprit du pays. Les jolis produits régionaux sont mis à contribution avec malice, franchise et légèreté. La cave, joliment présentée, consacre une bonne part de ses chapitres aux beaux domaines de Bergerac, Cahors et Bordeaux. Pas question de s’ennuyer ici même.

Velouté de potimarron et cappuccino de chataigne © GP

Potimarron cuit au foin, purée de pois chiches, légumes, coriandre, épices © GP

Velouté de potimarron, coco et cappuccino de châtaigne en guise d’amuse-bouche, terrine de foie gras, pain d’épices aux noix du Périgord, muscat en granité, velouté aux cèpes, espuma et truffes, oeuf mollet et mousse de manchego aux truffes, croustillant de coppa ou encore potimarron cuit au foin, purée de pois chiches, légumes, coriandre, épices indiennes font des propositions de qualité, vives, fraîches, savoureuses, bien dans l’esprit du Périgord noir.

En terrasse © GP

Salle à manger avec cave © Gp

On ajoute les jolies proposions vineuses comme le chardonnay du domaine Chante l’Oiseau à Campagnac-lès-Quercy, élevé en fût de chêne, délicieux bergerac pécharmant cuvée Khan du château de la Tilleraie ou encore riche château de la Tour des Gendres cuvée les Anciens Francs de la famille des Conti. On ne loupe pas le joli couplet sur le thème de l’agneau des Causses avec la selle aux herbes, ail violet en chemise et écrasée de pommes de terre au romarin.

Selle d’agneau, ail violet en chemise, écrasée de pommes de terre au romarin © GP

Poire pochée, mirabelles et crumble, sorbet la petite robe noire © GP

Et, en dessert, pomme d’amour à la rose, raisin rouge, chasselas et muscat, gelée en transparence, poire pochée, mirabelles et crumble et sorbet fragrance « la petite robe noire » valent l’applaudissement sur le mode léger, frais et digeste. Jolies formules le midi avec des tapas au fil des jours.

Pomme d’amour à la rose © GP

Raisin rouge, chasselas, muscat, gelée en transparence © GP

La Table de l’Hôtel de Bouilhac

Avenue du Professeur Faurel

24290 Montignac

Tél. : 05 53 51 21 46

Menus : 39 (dîn.) €.

Carte : 45-75 €.

Site: hoteldebouilhac-montignac.fr

A propos de cet article

Publié le 22 septembre 2018 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !