1

Restaurant Bohrer

« Rouffach : Bohrer le rebelle »

Article du 11 août 2018

Philippe Bohrer © GP

Il est toujours le cuisinier conquérant d’Alsace, mais en version cachée, façon « bureau des légendes », espion de lui-même, caché dans toute l’Alsace, de Strasbourg à la banlieue de Mulhouse, sans abandonner son siège de Rouffach, sa maison mère. Ex grand chef patron valant deux étoiles et s’étant vu, fort injustement, retirer son unique macaron rue de l’Outre, Philippe Bohrer a passé l’éponge sur l’épisode Michelin. Chez lui, à Rouffach, au sud de l’Alsace, là où sa famille est vigneronne, régnant sur douze hectares, où il tient à la fois un hôtel et une brasserie (Julien), la table qui porte son nom raconte la cuisine qu’il aime.

Oeuf poché et escargots © GP

A la fois élégante et alsacienne, moderne et ancrée dans la tradition : voilà ce que raconte une carte généreuse et changeante. Œuf poché et escargots aux girolles, collection de tomates « caprese », crème glacée de petits pois et truffe d’été », schniederspätle de grenouilles et râpée de pain provençal, turbot au jus verjuté, morilles, pickles de légumes et gnocchi ou encore pavé de dorade, cappellacci au brin d’amour de brebis et tomate coeur de pigeon, crémeux aux anchois jouent une petite musique alsaco-méditerranéenne qui plaît à tous.

Schinederspättle de renouilles © GP

La ronde des beaux et grands vins d’ici et d’ailleurs suivent le mouvement, comme ce frais muscat Kastelweg d’Otter à Hattstatt, ce grandiose riesling clos Saint Hune 2006 de Trimbach, si emblématique de l’Alsace élégante et racée, ce pinot noir Bildstoecklé d’Otter, le somptueux rouge du Clos Saint Landelin aux airs de côtes de Nuits, puis les desserts à retomber enfant , tel ce « souvenir » caramel et petit beurre ou encore cette insolite et séductrice tarte soufflée aux framboises, avec  chocolat blanc, truffe d’été et crème glacée de céleri vert.

Turbot et morilles © GP

Bref, du beau, du savoureux, de l’excellent. Il y a un grand chef et une maison de classe à Rouffach! Qu’on se le dise…

Souvenir d’enfance, caramel et petit beurre © GP

Restaurant Bohrer

1 rue Raymond Poincaré
68250 Rouffach
Tél. 03 89 49 62 49
Menus : 19,90 (déj., formule), 25 (déj.), 49, 69,90, 74,90, 99 €
Carte : 55-80 €
Fermeture hebdo. : Lundi midi, mercredi midi, dimanche
Site: www.domainederouffach.com

A propos de cet article

Publié le 11 août 2018 par

Restaurant Bohrer” : 1 avis

  • Migy

    Bonjour, Monsieur Pudlowski nous raconte Monsieur Bohrer le rebelle, très bien mais aujourd’hui, en ce jour d’armistice je déterre la haché de guerre. En effet je serai juste et critique sur ce mon expérience du 10 novembre. Pour être bref je ne tiens pas à inviter d’éventuels néophyte au détour qu’il faudrait faire dans Rouffach afin d’éviter et non pas de si rendre dans le restaurant de M. Bohrer. Je m’en prendrai donc au chef et sa brigade « et aussi à l’ombre de M. Bohrer: dos de cabillaud pas cuit j’ai du me battre pour extraire la chair, dos de biche à peine tiède, comme le cabillaud d’ailleurs. Menu d’automne à 99€!!? avec mesdames messieurs une réduction pour l’occasion, à 49.50€ prix normal à mon goût pas un centimes de plus et encore avec les remarques précédentes cela ne les vaut pas.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Restaurant Bohrer