3

Le Saint Placide

« Saint-Malo : le triomphe des Mobihan »

Article du 9 juillet 2018

Luc et Isabelle Mobihan avec leur équipe © GP

De la folie, de la sagesse, de la mesure, des idées, le sens de la rigueur, de la qualité constante et de la régularité: on trouve tout cela chez les Mobihan. Cela fait des années qu’on les vante, qu’on les défend, qu’on les porte aux nues. Ces temps-ci la cuisine de Luc s’envole vers les trois étoiles. Mince ! On avait oublié qu’il n’en avait qu’une seule, alors que cet ancien de la Chenevière à Port-en-Bessin, qui travailla aussi à l’Auberge Templiers aux Bézards et à l’Amphitryon à Lorient, avec son épouse Isabelle, qui est la réincarnation de la regrettée Véronique, son modèle, fait feu de tout bois aux fourneaux.

Huitre plate sauvage, vin rouge, échalotes glacées © GP

Tout ce qui se propose ici frôle la perfection, frise l’exception, mieux : les atteint sans coup férir. Mordante huître plate sauvage, vin rouge et échalotes glacées, insolite maquereau grillé flanqué de chou fleur brûlé et de choucroute de fenouil, cinglantes langoustines en fines ravioles au parmesan et coriandre, somptueux homard aux petits pois, fruit de la passion, curcuma et caviar d’aubergine, sans omettre ce morceau de roi, sobre et étincelant qu’est l’exceptionnel et si ferme turbot nature au sel fumé avec son jus à l’estragon.

Langoustines en ravioles au parmesan et coriandre © GP

Là-dessus, le riche mais minéral muscadet « Terre de Pierre » signé Luneau-Papin, l’éclatant château de Cazeneuve blanc en Languedoc ou le si séveux domaine de Montcalmès en Terrasses du Larzac sont pile/poile, escortes agiles, compagnons élégants, présents, mais sans trop s’imposer, choisis avec aplomb et astuce, vantés avec verve par dame Isabelle. Les desserts, comme la boule de sucre avec framboise, pain de gênes, sorbet hibiscus, crème vanille sont du même très haut niveau.

Homard, petits pois, fruit de la passion, curcuma, caviar d’aubergine © GP

Turbot nature au sel fumé et son jus à l’estragon © GP

Bref, si vous connaissez mieux en Bretagne, entre Fougères et Dinan, entre Pontivy et Morlaix, que ce qui est proposé dans le sobre décor de cette ancienne gare de tramway revue en table cosy et lumineuse, prévenez-nous, on arrive illico! Il faut chanter enfin la gloire des si modestes Mobihan.

Boule de sucre, framboise, pain de gênes, sorbet hibiscus, crème vanille © GP

Le Saint Placide

6 place du Poncel
35400 Saint-Malo
Tél. 02 99 81 70 73
Menus : 27 (déj.), 46, 69, 95 (« homard ») €
Carte : 90-110 €
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi
Site: www.st-placide.com

A propos de cet article

Publié le 9 juillet 2018 par

Le Saint Placide” : 3 avis

  • hudhomme

    Une belle découverte, une adresse à recommander. Un menu du marché à 35 euros riche en saveurs et en fraîcheur. Un cadre agréable et raffiné. Etoile largement méritée.

  • provost helleux

    Déjà dit: inégal. Même lieu jaune, savoureux un jour avec asperges et petits légumes, 1 semaine après, trempé dans une sauce brune de viande désolante avec les mêmes légumes défraîchis: photos probantes. 1 petite cuillerée à soupe de glace vanille pour des fraises certes délicieuses -une coupe de champagne éventé. ..pour 72 euros ( 3 personnes seulement dans la salle au déjeuner ! ) – les raviolis sont certes savoureux. .. j’étais présente quand m. Pudlovski est venu : traitement de faveur visible.

  • lemaitrel

    bienvenue en bretagne la ou on peut respirer en ce moment article objectif et pour moi la plus belle table de la region tres constante et novatrice et qui plus est luc mobihan est un excellent maitre et pedagogue cave fouillee de connaisseuse que du bonheur au tres bon qualite prix ce qui ne gache rien kenavo pudlo

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Saint Placide