Paris 16e : le Liban gourmand d’Antoine Daccache

Article du 5 juillet 2018

Antoine Daccache © GP

Il fête ses vingt ans de bonheur à Paris, regarde pousser son cèdre, devant sa maison, qui, depuis son bout de quai, fait face à la Tour Eiffel. Un symbole d’accueil pour ce Libanais exilé qui défend la cuisine de son pays avec ferveur, amour, talent, sincérité. Chez le malicieux et chaleureux Antoine Daccache, surtout sur la terrasse d’été, sous les ombrages, un repas est forcément une fête.

Mezzé froid © GP

On commence par le grand mezzé froid, avec le hommos bel téhini, le foul aux fèves, le mouttabal – la purée d’aubergines -, le taboulé, la moussaka avec tomates et aubergines, le hindbeh (épinards poêlés), les feuilles de vignes farcies, la fine purée de lentilles, le zaatar au romarin et huile d’olive, ou chaud, avec les kebbés végétariens ou à la viande, les makaneks, ces petites saucisses d’agneau épicées, les falafels, les fatayers (chaussons aux épinards), les exquis petits rougets  qu’on relève de tahina, la purée de sésame au condiment, qui séduisent avec force.

Arayers © GP

Rougets © GP

On a oublié au passage les arayers : fine farce de viande dans un délicieux pain grillé. Plus l’arak brun artisanal de la Bekaa qui peut accompagner tout le repas. Comme les plaisants desserts: Osmalieh ou cheveux d’anges, Ashta bel Asal, mariant fruits, crème de lait, miel, sans omettre l’assiette de fruits frais avec les nèfles et la pastèque. Jolies conclusions pour une cuisine de grand goût, de douceur et de paix, qui unit tous les peuples de la Méditerranée.

Osmalieh © GP

Al Mankal

8, avenue de New York
Paris 16e
Tél. 01 40 70 01 45
Menus : 20 (déj., sem.), 30 €. Mezzès: 20, 54, 65 (pour deux) €
Carte : 35-65 €
Fermeture hebdo. : Dimanche soir
Métro(s) proche(s) : Alma – Marceau
Site: www.almankal.fr

A propos de cet article

Publié le 5 juillet 2018 par
Catégorie : Coups de coeur, Restaurants Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !