8

La Naucelloise

« Naucelle : le tripou c’est Savy »

Article du 18 juin 2018

Charles-Pierre Savy © GP

Les Aveyronnais n’aiment pas beaucoup les comparaisons avec les autres régions. Aveyronnais ils sont, comme leurs produits fétiches, aveyronnais, ils restent. Jaloux de leur identité. Comme le tripou, l’un de leurs mets de prédilection. Autant dire une image de marque! La tradition de ces tripes de veau pliées en paquets façon paupiettes ? Elle remonte à la nuit des temps. Au début de ce siècle, les “ pagès ”, c’est à dire les propriétaires terriens de la région de Naucelle les mangent comme une friandise, avant d’aller à la messe. Charles Savy, artisan-boucher et charcutier, installé à son compte dans les années 50, les fabrique ainsi: la tripe comme “ fonds ”, la fraise (la couverture de l’intestin) pour plier le paquet.

Façade de la fabrique © GP

Avec son fils Léo, ex-infirmier devenu son gestionnaire, il va développer l’affaire. Les Rouergats de Paris feront connaître à leur tour le tripou (sans “ x ”, et avec un “ s ” au pluriel, on y tient chez les Savy) de Naucelle. Si bien que la commune modeste, aux confins du Ségala, en lisière du Tarn, va connaître une renommée neuve. Cette gloire gourmande va prendre son essor en 1989 quand l’entreprise se développe encore, s’installant à Naucelle-Gare, sur un bord de nationale, avec vastes labos conformes aux normes CEE. Les tripous sont fabriqués avec soin, mais avec une hygiène accrue et les tripes ou fraises sont taillées main par des dames aux doigts de fée. On les cuit dans de vastes marmites en inox avec tomates, eau, vin blanc, aromates, carottes, sel, poivre, céleri branche, épices. Et diverses terrines de campagne, jambon, gibier qui gardent leur bon goût artisanal, sous la houlette de Charles-Pierre, fils de Léo, “ kiné ” de formation, qui a préféré plier les tripous que les muscles des sportifs.

Tripes à la catalane © GP

Pierre-Charles, qui a diversifié la gamme, propose huit sorte de tripous (notamment porc, veau, agneau, boeuf), à l’estragon et aux pois chiches, à la ruthénoise, avec 60% de panse de veau, mais aussi d’exquises tripes de boeuf à la catalane, des mini-tripoux, façon bouchées, assemblées main, comme tout le reste, des bocaux de tête de veau, des pieds et paquets à la marseillaise. La tradition a toujours bonne mine chez Savy.

Tripous en conserve © GP

La Naucelloise

A propos de cet article

Publié le 18 juin 2018 par

La Naucelloise” : 8 avis

  • Pauline Charbonnier

    C est toujours avec bonheur que je déguste le tripoux chez mon copain Pierre. J attends avec une impatience non feinte la prochaine régalade!
    Vive ce beau tripoux

  • Fanny CB

    Délicieux tripoux que nous dégustons religieusement avec grand plaisir et fidélité depuis des années .

    Monsieur Pudlowski est un bienfaiteur de l’humanité !
    Merci à lui, et que durent encore longtemps ces bons moments de dégustation.

    Fanny CB

  • Arno

    Ces produits et surtout les Tripoux sont remarquablement bon ! On ressent le Terroire, comme sont patron qui a le bel accents de la région . Moi Le Parisien avec l accent plat ! Je vous recommande les soirées Tripoux avec vos amies et du bon vin ,simple peux coûteux , on se régale Arno

  • Pierre Brihat

    Vous êtes bien dur MM Léo et Léon ! Je suis un fidèle client de la Naucelloise depuis 12 ans et je n’ai jamais eu à me plaindre ni des produits (que je fais découvrir à tous mes amis) ni du directeur. Ca sent un peu le règlement de compte. Facile quand on se cache derrière un simple prénom :(. Ah les joies du net !!

  • LEON

    dommage que le directeur ne soit pas à la hauteur de son produit(qu’il ne sait meme pas fabriquer)
    sinon, c’est effectivement l’un des meilleurs tripous (mais aussi l’un des plus chers)

  • Léo Coste

    Entreprise déplorable, patron hautain connu comme le loup blanc dans la région de plus leurs produits sont hors de prix.

  • Vous avez raison! merci de si bien nous lire…

  • Max Coste

    … ‘une hygiène à cru’ ou une hygiène accrue (du verbe accroître) ?

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Naucelloise